Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ARTICLE I I.

Sfu-ki.
Han-chou.

L

Hrou.han. choy.

sum kai

Le Pays d'Yen-tçai & les environs.
ES plus anciens Géographes ou Historiens Chinois

qui parlent de ce pays le placent au nord-ouest de Kam-kiu à environ 2000 li. Ils disent qu'il est voisin d'un grand lac, dont le rivage n'est borné par aucune montagne, & que l'on appelle mer du nord. Il y a 100000 archers , & les peuples ont les mêmes meurs que dans le Kan-kiu. On l'appelle encore Olanna. C'est le

pays

des Alains, il comprend toutes ces vastes plaines qui sont au nord de la Georgie le long du Volga & peut-être au-de-là

du Volga; car j'ignore les véritables limites du Kam-kiu auVen-hien- quel le Yen-tçai confinoit. Du côté de l'occident , il étoit

borné par le sa-tsin qui est , à n'en pas douter , l’Empire Romain. Vers l'orient, il étoit éloigné de Yam-kuan de 8000 li. Le

pays est doux & temperé. Sous les Goei il a été nommé Te-li & Ven-na-cha , les Huns l'ont possedé. Mais pour faire voir que ce pays

proprement la Sarmatie Asiatique , il faut faire connoître le Ta-tsin. Ce pays connu sous les Han étoit appellé Li-ken , & il est situé à l'ouest de la mer d'occident ou mer Caspienne : c'est pourquoi on l'a appellé quelquefois le Royaume qui est à l'occident de la mer Hai-li-koue. Il est éloigné de Sigan-fou de 40000 li. A l'ouest de ce pays il y a une autre mer. C'est un pays d'une grande étendue qui a beaucoup de villes & des petits Royaumes fous sa dépendance. Les murailles y font faites de pierres, dans les chemins il y a des auberges. On trouve dans ce pays toutes sortes d'arbres & de plantes. Les peuples font fort addonnés à l'agriculture. Ils nourrissent des vers à soye. Ils ont les cheveux coupés, & portent de très-beaux habits. Ils ont toutes sortes de chariots couverts de blanc. A la

guerre ils ont des tambours , des drapeaux & des tentes. La capitale a 100 li de circonférence. Il y a cinq palais à 10

eft

contentement.

li de distance l'un de l'autre. Ils sont sur le bord de l'eau & soutenus sur des colonnes. Chaque jour le Roi se rend dans un de ces palais pour y rendre la justice. Devant son Han-chow. char il y a un Officier qui tient un sac dans lequel on jette les placets de tous ceux qui se présentent , & le Roi les examine lorsqu'il est entré dans son palais. Il a 36 Officiers commandans de ses armées qui tiennent conseil ensemble sur les affaires de l'Empire. Au reste , ce n'est pas toujours le même Roi qui est sur le thrône, on choisit un sage , & lorsqu'il arrive quelque malheur extraordinai. re, quelque pluye ou vent à contre tems on le change, & ceux qui sont ainsi déposés n'en font paroître aucun mé

On trouve dans ce pays beaucoup d'or, d'argent , toutes fortes de pierres précieuses, des étoffes magnifiques , trèsriches & brodées. Ils ont des monnoyes d’or & d'argent , dix pièces d'argent en valent une d'or. Ils font le commerce avec les Parthes & les Indiens. Ils ont souvent tenté de le faire directement avec la Chine ; mais les Parthes s'y sont toujours opposés en leur fermant les chemins. Jusqu'alors les Parthes leur avoient donné les étoffes de la Chi. ne. Mais l'an 166 de J. C. le Roi du Ta-tsin nommé Gantun ( M. Aurele Antonin ) envoya des ambassadeurs à la Chine qui vinrent par la mer des Indes, alors le commerce fut établi. Les habitans de Ta-tsin font grands & bienfaits comme les Chinois, ce qui leur a fait donner le nom de Ta-tsin. Tsin désigne · la Chine & Tagrand , ce qui fignifie grand comme la Chine ou comme les Chinois.

Toute cette Description sur laquelle il est inutile de nous arrêter, désigne trop clairement l’Empire Romain , & par une conséquence nécessaire indigne la situation du pays d'Yen-tçai que je regarde comme la Sarmatie Asiatique («).

[ocr errors]

(1) La mer Caspienne que les Chinois nomment Si hai ou mer d'occident est appellée par les Turcs Colgoun Denghifi, c'est-à dire la mer des Cor.

beaux, & non pas Colzoun - denghizi qui est le nom de la mer Rouge.

Cosgoun signifie aufli le bruit des v2. gues,

[ocr errors]

Harchou .

Les pays voisins sont 1°. le Royaume de Yen situé au nord de Yen-tçai & soumis au Kam-kiu. On y trouve des peaux de souris avec lesquelles les habitans payent leur tribut.

S. 2

Ven bien-
Sum-kao.

Le Royaume de Tuon-gin, c'est-à-dire des petits hommes. Il a été connu du tems des Goei. Il est situé au nord-ouest de Kam-kiu , & très-loigné du Yen-tçai , les habitans

у sont en grand nombre; mais d'une taille petite. Un vieillard de Kam-kiu a rapporté que des marchands, voyageant dans les contrées septentrionales , s'étoient égarés, & étoient parvenus jusques dans ce pays, dont on ignore le nom , & qui est à 10 mille li de Kam-kiu. On dit qu'il y a beaucoup de perles qui brillent pendant la nuit à la lumiere de la Lune. Peut-être veut-on désigner les glaces. Un Turc a ausi pénétré dans ce pays en un un mois de tems. Il rapporta que les habitans étoient

petits , qu'ils avoient peu de barbe , & que

leur tête ressembloit à une peau de mouton , ce qui a fait donner à ce pays par les anciens Turcs le nom de Royaume des têtes de peau de mouton. On rapporte qu'il s'y trouve un grand Oiseau qui guette les habitans & les mange. Les Tuon-gin leur font la guerre & se servent d'arcs. En mettant à part tout ce qu'il y a de fabuleux dans ce recit, ce pays doit être fort ayant dans le nord,

ARTICLE III

[blocks in formation]

12250 li.

403 1 li.

pays ne

E pays Ta-uon eft fort célébre dans l'ancienne histoi- Sğu ki.
re de la Chine, la Capitale est Kuei-chan-tching.

Han-close
Distance fous les premiers Han.
De Si-gan-fou
Du côté de l'Est au Gouvern. Chin.
Au nord jusqu'à Pi-tien Capit. de Kam-kiu 1510 li

.
S. O. jusqu'aux Ta-yue chi.

690 li,
Au nord il confine au Kam-kiu , au nord est aux Huns, ou
plûtôt aux Ou-siun, & au midi aux Ta-yue-chi. Ce
peut être que le Royaume de Bersadgian & les environs
Les terres produisent toutes sortes de grains, l'on у

fait
du vin que les habitans gardent plusieurs dizaines d'an-
nées dans des vases de pierre. Mais ce qui rend ce pays
célébre, ce sont les chevaux qu'on prétend suer le sang,
&

que l'on appelle chevaux célestes. Il y a environ 70 villes tant grandes que petites , environnées de murailles de pierre. On y comptoit sous les Han 60 mille familles, 300 mille personnes & 60 mille soldats. C'est pour avoir des chevaux de ce pays que les Chinois ont Ti souvent entrepris des guerres. On dit qu'au milieu du pays il y a une montagne sur laquelle il y a un cheval qu'on ne peut attraper, parce qu'il prend différentes couleurs. Les cavales qu'il faute donnent ces chevaux singuliers que les Chinois vouloient avoir au poids de l'or.

Ces peuples ont les yeux enfoncés & beaucoup de barbe. De-là vers l'occident jusqu'aux Parthes , ils s'entendent tous , quoique les langues soient un peu différentes. Sous les Soui ce pays portoit le nom de So-toui-cha-na , que je crois être Bersadgian ou Seiram. Il est par consé,

2

[ocr errors]

quent le Royaume de Tçao dont j'ai parlé à l'article du Kam-kiu.

S. l.

[ocr errors]

Les pays voisins sont 1°. Le Royaume de Che fous les Soui & qui formoit la partie septentrionale de l'ancien Ta-uon, c'est probablement le pays de Schafch. Il y a dans ce pays la riviere nommée Lo-cha-choui. A l'orient & au nord ce pays

étoit borné

par

les Turcs occidentaux. A l'occident par le Royaume de Po-han, au Sud-ouest par le Kam-kiu , & au midi par le pays de So tui-cha-na. Du côté du midi il est éloigné de Po-han de 6oo li, & du côté du Sud-est de Kua-tcheou de 6000 li. Il produit beaucoup de grains & il y a d'excellens chevaux.

Au sud-est de la capitale, le sixiéme jour de la premiere Lune, & le quinze de la septiéme, les habitans ont coutume de dresser une tente dans laquelle on place un trô

y apporte ensuite les os du pere & de la mere du Roi regnant qui ont été brûlés, & qui sont renfermés dans un vafe d'or. On les met sur le trône fait le tour en offrant de l'encens & des fruits. Après la cérémonie le Roi passe avec tous ses Officiers sous d'au. tres tentes , & l'on fait un grand festin.

ne. On

و

on en

$. 2.

Han-chom.

2°. Le Royaume de Kuen-to , le principal campement est dans dans la vallée d'Hien-tun.

Distances sous les premiers Han.
De Si-gan-fou

9860 li. Jusqu'au Gouvernement Chinois.

2861 li. Vers le N.O. jusqu'à Ta-uon. Au midi ce pays confine à la montagne Tçung-ling, au nord aux Ou-liun : lorsqu'on a passé la montagne on trouve le

pays de Hieou-liun. Ces peuples sont des Hordes d'une Nation appellée Su qui ařoit été chassée du pays des Ou

1300 li.

« AnteriorContinuar »