Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

383

PENSÉES MORALES

SUR

LES MYSTERES

D E

JESUS-CHRIST:

L'ANNONCIATION

[ocr errors]

1.
IEU produit son Fils dans l'é-
ternité par la vûe de la gran-
deur; & la sainte Vierge pro-

duit Jelus-Christ dans le tems par la vûe de la balleffe: Voici, dit-elle, Luc. 1, la servante du Seigneur. Ainsi le mystere 38 de l'Incarnation n'est pas seulement dans le fond un myftere d'humilité & d'anéantissement : Jelis-Christ, die l'Apôtre, s'y étant anéanti lui-même. Il l'est encore dans Phil, la maniere dont il a été operé. Il ne faut 7. donc pas prétendre y participer, ni conçevoir Jelus-Christ dans notre caur ,

qu'en nous humiliant profondément, & & en nous depouillant de l'amour & de Pertune de nous - mêmes , qui font que nous nous jugeons dignes d'être aimes & estimés des créatures. Qui voit autre chole en loi qu un profond néant,n'est pas dispolé, comine il faut , à recevoir Jelus. Christ.

I. Ce qui s'opera dans le moment de I'Incarnation est le grand ouvrage

de Dieu, mille fois plus excellent que le ciel, la terre, lis Anges & les hommes. C'ell la fin de tout ce qui étoit arrivé dans le monde jusqu'à ce tems-la. Ceft le point d'où dépendoient tous les évenemens qui devoient suivre. Tout est pour Jelus-Christ. Jesus-Christ est le principe & la fin de tout. Il est le fondement du soyaume de Dieu, la pierre angulaire qut foutient la célette Jerusalem. Dieu commença alors d'avoir un adorateur parfait & digne de lui

. L'outrage fairà Dieu par le peché de l'hoınıe fut réparé. Les hommes justement éloignés de Dieu commencerent à avoir un médiateur par le quel ils purent s'en rapprocher. Cepen dant ce grand æuvre demeure incon'ud tons les hommes, à l'exception de la sainte Vierge. Elle seule fırt depofiraire de cele cret , & elle ne le découyrit à personne

[ocr errors]

Dieu garde

neur, que

Il faut adorer le secret

que dans les plus grandes cuvres,& l'honoser en ne publiant jamais les desseins

que nons formons pour fon service , & les graces que nous recevons de lui, que par lon mouvement & par son ordre.

111. La grandeur de l'huinilité de la Vierge paroit dans la maniere dont elle répondic à l'Ange , & dans les effets que le myilere de l'Incarnation produisit en elle.On n'annonça, & on n'annoncera jamais une telle nouvelle à aucune créacure. Jamais aucune personne ne fut elevée à un tel hon

de devenir la mere de Dieu. Elle conçut la grandeur de cet auvre ; mais ce fut par rapport à Dieu, & non pas à elle. Elle n'y mêla ancun mouvement humain, aucun retour sur elle-même, allcune joie de sa propre élevacion. L'amour propre n'y prit aucune part. E le rapporta uniquement à Dieu la gloire de ce qu il avoit operé en elle. Elie le magnifiz; mais elle ne fe magnifia point elle même: M 2- Lusco si gnificat anima med Dominum. Elle ne s'en 45. rejonit point en foi, ni pour foi ; elle ne s'en réjouit qu'en Dizu: Et exultavit fpiritus meus in Deo lalutari 1050. Elle n'en conclut pas qu'elle étoit grande ni fainte, mais que Dieu étoit puislant & saint: Oui. fecit mihi magna qui potens eft , & Janetuin Tome XIII.

R.

v. 47

V, 49,

nomen ejus. Le cæur de l'homme corroinpt la plupart des graces de Dieu-par la part qu'il y prend, & par l'élevation fecrette qu'il en conçoit. Cest le plus grand obitacle qu'il y ait en nous à laccroissement de ses graces. Mais il n'y eut rien de cette corruption dans la sainte Vierge. Son humilité parfaite fit qu'elle s'oublia entierement elle-même,& qu'elle ne pensa qu’à Dieu feul. Anli il n'y a point de meilleure voie pour obtenir d'être délivrés de cette impureté secrette qui fe mêle dans nos meilleures actions, qu'en honorant la pureté souveraine avec laquelle la sainte Vierge reçut son élevation. 699900 99.000 200.000 20.00 90068 JESUS DANS LE SEIN

de Marie.

[ocr errors]

'Etat des enfans au sein de leurs mé

res , qui est involontaire & infenfible dans tous les autres, & un pur effet de leur impuissance, étoit au contraire dans Jesus-Christ volontaire , sensible, & un effet de la liberté. Il pouvoit se délivrer quand il eût voulu de cette prison obscure. Cependant il a voulu la souffrir comme les autres enfans , afin de ne fe pas distinguer de ceux à qui il a daigné,

« AnteriorContinuar »