Imágenes de páginas
PDF
EPUB

nes du Christianisine , qui souvent ne sont pas moins sures que les revelations expresses.

II. Jelus-Christ revenu d'Egypte demelire à Nazareth, lieu méprise , & dont on ne croyoit pas parıni les Juifs qu'il pût förtir rien de bon : A Nazareth poteft foawto aliquid boni ese? Les lieux & les emplois 46. les plus méprisés ont de l'attrait pour un véritable Chrétien, parcequ'on s'y cache mieux. Jesus à Nazareth est soumis à la sainte Vierge & à faint Joseph, parceque l'ordre de Dieu le demandoit. Joseph & Marie avoient alors une véritable autorité sur lui; car comme il n'étoit pas teins qu'il se fir connoitre , il auroit scandalise le monde s'il avoit vêcu dans l'indépendance. Il étoit juste que l'auteur de coure justice donnât l'exemple d'un des premiers devoirs de la justice que nous devons aux hommes, qui est d'obéir à nos peres & à nos meres : & Pordre de Dieu lui prescrivant cette

voie, c'éroit à Dieu son Pere qu'il obéissoic en obéissant à Joseph & à Marie. Ceux qui font yraiment assujettis à Dieu, n'ont hulle peine à obéir aux hommes lorsque Dieu le veut :& l'on ne se soustrait à l'obeiflance due aux hommes que parcequ'on se révolte premierement contre

SK

la volonté de Dieu qui la prescrit.

III. Il étoit important de plus que celui qui étoit venu inltruire les honimes de tous leurs devoirs, leur marquật par son exemple l'instinct naturel du Chriftia. nisme , & l'état qn'ils doivent choisir par eux-mêmes , & dans lequel la plu. part des Chrétiens se doivent fanctifiera Peu de Chrétiens sont appelés à commander aux autres , & l'on ne s'y doit jamais porter de foi-mêine. Tous doivent faire leur salut en obéillant;& c'est pourquoi Jesus-Chriit a voulu consacrer à l'obéiilance la plus grande partie de sa vie , parceque c'étoit la voie ordinaire du salut des hommes. Ceux mê. me qui comminandent ne sont pas dispensés d'obéir, parcequ'ils ne doivent commander que quand Dieu le vent. Saint Joseph & la Vierge n'ont point fait de plus grandes actions d'obéillance qu'en cominandant à Jesus Christ , parcequ'ils ne l'ont jamais fait que lorsque la voix intérieure de la farelle leur faisoit connoître que Jesus Christ le vouloit. Ainsi ils obéifloient à Jefus-Christ en commandant à Jesus-Chrift. C'est ce qui doit consoler les Superieursqui se troutvent obligés de conduire des ames qu'ils estiment infiniment plus parfaites qu'eux.

Ils doivent penser qu'ils ne leur commandent pas , mais qu'ils obéissent à l'esprit de Dieu qui veut que coutes choses soient réglées; & que l'ordre soit gardé.

[ocr errors]

JESUS-CHRIST TROUVE

dans le Temple entre les Docteurs.

Elus-Christ ayant destiné à la retrai

menée sur la terre depuis sa naissance jufqu'à l'âge de trente ans , ne fortit qu'une seule fois de cet état pour faire paroître quelques rayons de la sagesle diyine, qui est lorsqu'à l'insu de iaint Jofeph & de la Vierge il demeura dans le teinple parmi les Docteurs. Cen'est point cette manifestation de la fagelle qui

est adınirable; c'est cette longue suppression qu'il en a faite. Il nous a voulu montrer par-là que le tems de le taire doit être beaucoup plus long que celui de parler , & que c'eit au silence

que notre inclination nous doit porter, selon ce qu'a dit un de les Apôtres: Que chacun de vous foit fac. t promt à écoutur, lent à parler. Cepen- 19. dant comme il y a anili Jes tems de parler & qu'il est difficile de les discerner, on ne peut mieux en obtenir la grace

[ocr errors]

Luc. 26

qu'en s'adresfant à Jesus-Christ, qui dit-
cerna par une lumiere divine que l'ordre
de son Pere écoit qu'il se manifestât
cet âge, selon qu'il le dit lui-même en
répondant à la Vierge, qu'il falloit qu'il
fût occupé à ce qui régardoit le service de
fon Pere.

II.
On ne fait point pourquoi Jesus-Christ,
pour manifefter sa sagelle, choisit plu-
tôt cet âge de douze ans , qu'un autre plas
ou moins avancé. Cependant il y ea
avoit des raisons certaines dans Dieu.
Souvent auffi l'on ne fait point pour-
quoi Dieu inspire à des Saints de prês
cher fortement certaines verités, lors.
qu'il semble que ces prédications font
peu de fruit, & ne leur donne pas les mê.
mes mouvemens en d'autres tems où il
semble qu'il y auroit sujet d'en esperer
davantage. Il faut adorer cette dispensa-
tion secrette que Dieu fait de ses lumieres
en un tems plutôt qu'en un autre, fans
prétendre en pénetrer les raisons : mais
en quelque tems qu'il le fasse , il faut
tâcher d'en profiter & de recevoir la vec
rité avec docilité en regardant ce tems
comme une visite de Dieul.

III.
La sainte Vierge ni faint Joleph ne:
prirent pas garde que Jesus-Christ étoit

demeuré dans le Temple. Ce fut l'effer, non de leur négligence , mais de la condition de l'esprit humain, qui ne peut pas penser à tout. Les oublis & les inadvertances des Saints entrent dans l'ordre de Dieu, & seryent à l'execution de ses defleins. Sans cet oubli de la Vierge, Jesus n'auroit pu faire ce qu'il fic parmi les Docteurs. Il faut prier Dieu qu'il gouverne tellement nos pensées, qu'en nous donnant celles qui sont pour sa gloire, il nous ête toutes celles qui y seroient contraires. Enfin il faut tâcher de rendre Dieu pleinement maître de notre esprit aulli bien que de notre cœur , afin qu'il n'y ait rien en nous qui ne contribue à la gloire & à l'execution de les VQlontés.

BATESME DE JESUS-CHRIST.

I.
Esus-Christ voulut être batisé par saint

[ocr errors]

donner lieu à faint Jean de lui rendre témoignage , & d'accomplirainsi la principale fonction de son mir:iftere. Il voillut , selon les Peres , consacrer les eaux du Butêine, & les rendre par l'attouchement de la chair fans tache, capables de nettoyer les taches des ames : mais il

« AnteriorContinuar »