Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ne la sentent point, parce qu'ils n'y penisent poiut: mais Jelius-Christ a lu toutes les circonstances de la sienne. Il a toujours eu la croix devant les yeux, & a toujours marché vers ce terme. Tous les pas ont été des pas volontaires vers la croix. Il connoisloit que tous ceux qui l'environnoient , ou l'abandonneroien dans sa mort, ou en seroient les minil. tres. Qu'on juge par-là quelle satisfaction il pouvoit avoir dans le monde. Aufli l'on remarque qu'il n'a jamais ri. Rien n'égala jamais le sérieux de la vie: & il est clair que le plailir, l'amulement, & rien de ce qui peut divertir l'esprit n'y a eu aucune part. La vie de JelusChrist est toute tendue , toute occupée de Dieu & des miseres des hommes, sans qu'il ait donné à la nanire que ce qu'il ne lui auroit pu refuser sans la détruire. SLOVOUS OSCACSC003 20.08290909149 LA TRANSFIGURATION.

L C 'Est une remarque très - commune

que celle-ci, que la Transfiguration n'est pas tant un miracle qu'une cellation de miracles, & que l'état ordinaire où paroissoit Jesus-Christ étoit plutôt en quelque sorte miraculeux , parceque le

gloire

gloire de son ame devoit naturellement le répandre sur son corps, à qui l'état d'infirinité ne convenoit pas. La TransfiguTation ne fit donc que le mettre dans lon état nacurel, & il écoit en quelque sorte Transfiguré en paroissant revêtu d'infirmité.

On peut dire qu'il y a quelque chose de feinblable dans tous les hommes bons & méchams. Ils ne sont point en ce monde dans leur véritable état. Ils sont tous transfigurés. Nons ne voyons point la beauté d'une ame régenerée où Dieu habite

par son esprit & par la charité. Nous en serions surpris si nous la voiyons , coinme les trois Apôtres le furent de l'état où Jesus-Christ leur parut fur le Thabor. Nous ne voyons point la difforinité horrible d'une ame ou le peché domine , & ou le démon habite : & fi nous la voiyons, nous ne pourrions souffrir cette vûe. Les défauts humains, les restes d'infirinité couvrent la beauté des ames sain. tes , & la défigurent telleinent à nos yeux, que souvent les méchans nous paroissent aufli agreables que les bons.Certaines qualités humaines, certaines utilités que nous tirons des méchans,dérobent tellement à nos yeux la laideur interieure du fond de leur ceur , qu'ils nous paroissent tout femblables aux autres. Cependant quand Tome XUL

T

le tems sera venu, où ce voile qui nous cache le véritable état des choses doit être ronpii, ceux que l'esprit de Dieu polsede paroîtront tout d'un coup dans une beauté surprenante , parceque la charité s'emparera pleinement de leur cậur ; & tout ce qui couvroit la malice des méchans étant de même dislipe, il ne paroîtra plus, ni à leurs yeux, ni à ceux des autres qu'une difformité monstrueule.

Ainsi l'enfer & le paradis font effe&tivement dans le monde: mais ils y font couverts & imperceptibles aux sens. L'état de l'autre vie ne fera que découvrir ce qui est deja , en laislant agir les ames selon les mouvemens qui conviennent à leur état, Le desespoir, la rage, le déchirement conviennent à celles que le démon poffede, & c'est ce qui arrivera aux ames inalheureuses qui s'y trouveront allujetries. Les mouvemens d'une charité parfaite conviennent à l'habitation de Dieu dans le cæur; & c'est ce qui arrivera à toutes les ames qui se trouveront dans cet état en mourant. Elles n'auront jamais de cupidité : & soit qu'elles soient parfaitement purifiées de toutes les fouillures qu'elles ont contractées, soit qu'elles ayent encore quelque chose à purger,elles auront pourtant tout cela de commun, qu'elles fepont délivrées par la mort de la domina

tica du peché; que le corps de mori n'operera plus en eiles;& en un mot, qu'elLes n'aimeront jamais que Dieu.

11. Jesus Christ ne voulut pas que tous ses Apôtres fussent témoins de la Transfiguration.Il n'en choisir que trois. C'étoit une faveur en quelque sorte pour ceux qu'il choisit:mais c'en étoit une autre d'une autre maniere pour ceux qu'il nechoisit

pas, selon qu'il ett dit:Heureux ceux qui n'ayant foan. 20) point vu , n'ont pas laissé de croire. La foi 29. qui nous fait croire ce que nous n'avons point vu, n’ett pas moins avantageuse que la vûe inĉme des mysteres ; & ce n'est que par notre faute que nous sommes ina senables & à la Transfigurarion de JesusChrist, qui nous marque l'état que nous devons attendre après la résurrection, & à cerce double Transfiguration qui est si réellement dans le monde , & que nous n'y voyons point. Il faut deinander à Dieu ces yeux de la foi, ces yeux du caur, Eph. 1; dont parle faint Paul, qui nous fassent dé- 18. couvrir quelle est l'esperance de notre vocation, e quelles font les richesses & la gloire de l'heritage de Dieu dans les Saints. Il faut lui demander qu'il nous fasse découvrir la beauté de ce royaume qn'il établit dans les ames qu'il possede. Enfin il faut lui demander qu'il nous découvre l'état effroya

[ocr errors]

ble d'une ame en peché , & qu'il dislipe le nuage qui couvre nos yeux , & qui nous fait paroître quelquefois de l'agrément & du plaisir dans l'extremité de la misere.

III. La transfiguration de Jesus-Christ a été double. L'une qu'on peut appeler une Transfiguration d'hun:iliation, par laquelle il a supprimé roure sa vie la gloire qui lui étoit dûe. L'autre qu'on peut nommer une transfiguration de gloire, par laquelle il l'a découverte une fois à trois Apôtres. La transfiguration d'humiliation a été continuelle & pour tout le monde. La transfiguration de gloire n'a été passagere & pour peu de personnes. La vraie humilité va à ne découvrir ce qu'on ade bon & de relevé qu'à moins de personnes qu'on peut , & le plus rarement que l'on peut, Mais il y a dans le monde, une mauvaile transfiguration bien opposée à celle-là, & que l'on peut appeler une transfiguration d'orgueil

. Chacun y tend à mettre continuellement en vûe ce qu'il croit avoir de grand ,& à cacher, déguiser , fupprimer toutes ses ballelles. Délivrez-nous, Seigueur, de cette corription , & faites que fi nous sommes miserables & pécheurs , au moins nous ne craignions pas de le paroître.

« AnteriorContinuar »