Imágenes de páginas
PDF
EPUB

等等等等洋等等等等等要辛辛等等等等等等 DA ORT DE JESUS - CHRIST,

[ocr errors]

TO

Outes les actions de Jesus - Christ

étant d'un prix infini , fuffiloient de droit pour racheter les hommes, & pour satisfaire à la justice de Dieu :mais elles ne fufhfoient pas selon toutes les vûes que la fagelle infinie de Dieu avoit de racheter les hommes par une rédemtion abondanle qui leur témoignât pleinement la grandeur de son amour & de la misericorde, qui les instruisîc pleinement de leurs de voirs, & qui fatisfit à tous les autres del feins que Dieu avoir en imposant à fon Fils la loi de mourir. Ainsi la mort de JefiisChrist étoit nécellaire en ce sens pour le salut des hommes. Ansli Jesus Christ a toujours tendu à la mort, comme à la fin & au terme de la venne ; & c'est particulierement à la mort qu'il a attribué notre salut. Dieu nous l'a donné afin qu'il mourût pour nous. Que ne devrions-nous donc pas faire pour lui ? Quels effets cette mort, cet amour, ce bienfait incomparable devroient ils avoir dans toute noire vie ? Qui’eft-ce que la generosité d'un homine reconnoiffant ne feroit pas pour

celui qui seroit venu d'un pays étranger dans l'unique dellein de le déivrer de la prilon , de la pauvreté, de la mort par są mort même. Mais qu'il est ailé de se convaincre de ce que l'on doit à Jesus Christ pour nous avoir rachetés par la mort,& qu'il elt incomprehenbble de quelle forte la plupart du monde s'acquitte de cette obligation ! Quelle part Jesus-Christ a-til dans la conduite de leur vie ? Quelle place occupe-t il dans leur cæur, & dans leurs pensées? Certainement il y a quelque chose d'aussi étonnant dans la stupidité & dans l'ingratitude des homines pour ce bienfait ineffable, que dans la charité qui a porté Jesus-Christ à le faire aux hommes

. Seigneur , si votre grace n'ainollit la dureté de nos cæurs, si vous ne les rendez sensibles à votre ainont infini, votre mort ne sera que la conviction & non pas le remede de notre ingratitude, & de la corruption de notre cœur.

II. Jesus-Christ mourut quand la disposi. tion & l'état de son corps le domanla. Il devança même un peu ce tems , pour montrer qu'il ne mouroit point par la nécessité de la nature, ni par la puillance de les ennemis , mais par la pure volonté. Cependant il ne voulut mourir qu'après que l'auyre qui lui avoit éré commandé par son Pere fut pleinement acccompli, Joan. 19. comme il le marqua par ces paroles ; Con30

Jummatum eft. Rien de ce qui lui avoit été imposé ne demeura imparfait. C'est le modele que nous devrions toujours avoir dans l'esprit , & auquel on ne pense presque jamais. La plupart des gens n'ont encore rien fait à la inort de ce qui étoit la fin de leur vie , & pourquoi elle leur avoit été donnée. Ils étoient au monde pour fe guérir, pour operer leur salut, pour amasfer des trésors dont ils pussent jouir dans l'éternitė: & c'est à quoi ils n'ont jamais pensé. Il faudroit que tout le monde recommençar à vivre après avoir vêcu;mais c'est ce que Dieu ne permet pas. Il n'y a plus de teins après que le tenis est passe

: & Dieu nous dit, mais en un lens bien different: Consummatum eft. Tout est confominé, votre tems eft fini , ce que vous n'avez pas fait , vous ne le ferez jamais Adorons en Jelius-Christ cet accomplissement parfait de fon cuvre avant la mort , & prions-le par cette plenitude do nous faire la grace de penser sérieusement à faire notre æuivre dans ce monde.

III. Ce fut une terrible surprise quand les démons, quien se servant des Juifs & des Gentils, avoient poussé leur rage jusquà faire mourir Jesus-Christ, apperçûrent ap

ز

moment de cette mort de Jesus Chrift victorieux de tous leurs efforts ; qu'ils vitent leur empire détruit , qu'ils sentirent fa puiflance , qu'ils furent obligés de se cacher à ses yeux, & qu'ils reconnurent qu'ils seroient éternellement assujettis à celui qu'ils venoient de faire mourir ; comme à leur maître, leur juge & leur Dieu. La surprise d'une ame malheureuse ne sera pas moindre, lorsqu'après avoir négligé toutes les lumieres de Dieu , & tous les effets de la mort de Jesus Christ, elle verra à l'heure de la mort ce même Jesus-Chrilt qu'elle aura méprisé, & oublié durant la vie, & qu'elle reconnoîtra qu'il n'y a plus de remede; quie ces graces qui lui ont été offertes lui seront touljours refusées , & qu'elle n'aura plus pour partage éternel que d'être assujetties à la justice rigoureuse de celui dont elle aura méprise la misericorde.

[ocr errors][merged small][ocr errors]

1. JE js Christ a yonlu que son

corps more tel fût crucifié, parcequ'il portoit la figuce du vieil-homme qui doit être détruit dans tous les Chrétiens. Il a voulu qu'il fût enseveli, parceque l'accomplissement de la mort du vieil homne demande non feulement qu'il soit privé d'action,& itduit à la privation de tout ce qui nourrissoit les passions; mais aussi qu'il soit entierement caché aux ho nmes, & qu'il ne frappe plus du tout leurs yeux, & qu'on ne voye paroître dans les actionsdes Chrétiens que l'homme nouveau. Cest ce qui nous eft figuré par notre batêine. Nous n'y sommes pas seulement rendus feinblables à Jesus Chrilt mort , mais aussi à

Telus - Christ enseveli, comme dit saint Rom.6. Paul,étant comme ensevelis fous les eaux,

pour marquer l'entevelill mint du vieilhomme. Cet ensevelissement doit être déja en quelque degré dans tous les Chrétiens dès le tems de leur batêine , par la séparation entiere des actions criminelles, qui ne doivent plus être , ni paroître dans les Chrétiens. Mais ils sont obligés de plus de le perfi ctio'in tieute leur vie, en retranchant toutes es branches de la con. cupiscence qui est le vieil homme : afin qu'étant pleineinent détruite à la mort, ils n'ayent plus qu'à attendre une résurrection glorieuse

IL

Col. 2.

12.

Il y a des maux & des outrages que Jesus-Chrift a réservés pour son corps qui

« AnteriorContinuar »