Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ر

hommes, de se mettre en état que l'eina pire de Dieu auquel ils ne sauroient se foustraire , soit l'objet éternel de leur desespoir ! Erquel enchantement monttrueux d'être persuadés de cette verité, de la croire, & de vivre comme fi on ne la croyoit point!

III. Jesus-Christ en descendant aux enfers prit posesion de la plus grande partie de fon empire , parceque le nombre des morts qu'il y trouva surpalloit de beaucoup celui de tous les hommes qui étoient vivans. Il s'assujettira de même tous les autres les uns après les autres: & la fin du monde n'est retardée que jufqu'à ce qu'il soit entré pleinement en pof

fellion de son empire, et que Dieu dit PL. 109. réduit ses ennemis à lui servir de marchepié,

comme parle fon Prophete. Mais cet empire étant double, l'empire de la justice qu'il exerce fur ceux qui ont merité fa haine, & celui de la misericorde par lequel il répand les effets de son amour fur ceux que la charité lui assujettit , ces deux conduites fi differentes ne dépen

du petit e pace de la vie. Il a traité les esprits qu'il trouva dans les enfers selon l'usage qu'ils avoient fait de leur vie. Il traitera de inême les autrese Qui n'a point aimné Jelus-Christ duranç

dent que

fa vie, ne l'aimera jamais dans l'éterniré: & qui l'a aimé, ne cessera jamais de l'aimer, & d'éprouver les effets de son amour. Tout notre bien , tour notre bonheur confifte donc à aimer JesusChrist pendant cette vie. Toute autre pensée elt vaine & inutile. C'est sur quoi nous devons interroger notre cæur. Mais qu'il est à craindre que la réponse ne nous soit pas favorable ! Car la réponfe du cæur consiste dans les pensées les delirs & les cuvres. Qui aime, pense à ce qu'il aime. Qui aime, prend part à tout ce qui arrive à ce qu'il aime. Il s'afflige de ses maux, il se réjouit de ses biens. Il est sensible aux outrages qu'il reçoit. Il est passionné pour sa gloire. Il agit pour lui. Il lui rapporte au-moins le gros de sa vie. Il s'éloigne de tout ce qui lui peut déplaire. C'est sur tous çela que nous devons juger si nous aimons Jesus-Christ, & c'est sur l'amour de Jelus-Christ que nous pouvons fourder un jugement solide de notre fore éternel.

能差需諾

:::米器
RESURRECTION
de Jesus-Christ.

I.
I les souffrances de la vie mortelle de

Jesus-Christ & les effets de la justice rigoureuse de fon Pere fur lui, sont en. tierement incomprehensibles; la vie glorieuse dans laquelle il entra au moment de fa résurrection par la réunion de son ame avec son corps, ne l'est pas moins. Il suffit de dire que la toure puissance de Dieu déploya toute la magnificence, pour enrichir son humanité glorieuse; que tous te puissance lui fut donnée dans le ciel & dans la terre, & que l'effusion des dons de Dieu sur elle fut proportionnée à l'amour que Dieu avoit pour son Fils , & à ce que ce Fils avoit mérité par ses souf. frances

. Car si la part que Jesus en fait à ses élus ,opere en eux un poids éternel de i.Cor. gloire , selon faint Paul, & les comble

de biens , que cet Apôtre ne peut ex, 1. Cor. primer autrement qu'en disant, que l'cil

na vu, nulle oreille n'a entendu, nul efprit n’a conçue ce que Dieu a réservé à ceux qui l'aiment : avec quelle profusion Dieu n'a-t'il point répandu cette abondance de bonheur sur l'humanité de Jesus-Christ qni est la source du mérite de

4:17:

2.9.

tous les Saints ? Quel sujet de joie ne devroit-ce point être pour tous les Chrétiens que cette résurrection? Celui qui refluscite eft notre anni, notre frere, notre pere, notre unique bienfaiteur. C'est celui qui vient de donner la vie pour nous. Aussi toute la societé de l'Eglise retentit de cris de joie. Toutes ses prieres ne font que des actions de graces & de louanges qu'elle rend à Dieu pour la résurrection de son chef. Mais ,helas , que cette joie est souvent superficielle ! Qu'il y a souvent dans tous ces témoignages exterieurs plus de céremonie que de verité, de sincerité, de réalité ! Que l'on est souvent beaucoup plus touché des moindres avantages temporels & de la moindre élevation de ceux qui nous appartiennent, que de toute la grandeur ou Jesus-Christ fut élevé au jour de sa résurrection ! Peuterre que c'est

que

les mouvemens sensibles ne naislent que des choses sensibles, & que cette grandeur de Jesus-Christ ne l'est

pas pour nous. Mais s'il n'y a que cela qui affoiblisle nos sentimens, que notre foi supplée au moins an détant de cette sensibilité. Adorons en esprit JeluusChrist dans la vie immortelle ou il est entré. Demandons-lui qu'il soit l'unique objet de notre joie, & qu'il non fuffise, pour nous consoler de tous les maux de la vie, de penser que notre chef est glorieux, & qu'il est comblé d'un bonheur ineffable dont les Anges mêmes ne fauroient concevoir la grandeur. ,

I': Jesus-Christ glorieux & ressuscité ne doit pas être seulement le sujet de notre

joie, il le doit être de notre imitation , Rom. 6, selon saint Paul, parceque la vie d'un vé

ritable Chrétien doit être l'image de la vie de Jesus-Christ relluscité. Jesus-Christ ressuscitant selon le corps est entré dans une vie immortelle , une vie toure nou, velle qui ne tient rien de la mortalité & de la misere ; une vie toute séparée du monde, qui n'a rien de cominun avec fa corruption ; une vie dégagée de toute la servitude des créatures, & uniquement attachée à Dieu ; une vie qui le met à couvert de tous les efforts de la malice des hommes qui le rend insensible à

tous leurs outrages, & le met en poslefRom. 6. fion d'un bonheur inalterable. Saint Paul

ne propose pas un autre inodelle aux ames ressuscitées. Il veut qu'après avoir renoncé à la servitude du peché, elles n'y retombent jamais ; que la vie qu'elles ont acquise soit immortelle comme celle de Jesus Christ : qu'elle les sépare de l'amour des créatures pour les attacher uniquement à Dieu; qu'elles füient une pâte

« AnteriorContinuar »