Imágenes de páginas
PDF
EPUB

de ce Dieu : les Prêtres Arvales, qui sacrifioient pour la fertilité des champs , Arva : les Feciales , qui alloient declarer la guerre, ou resoudre la paix : les Phæbades , qui avoient soin du culte d'Apollon ; & les Bassarides , pour celui de Bacchus : les Luperces, pour le Dieu Pan, & quelques autres encore qui étoient destinés au culte de quelques Divinités particulieres ; sans parler de plusieurs Ministres subalternes, qui servoient les Prêtres dans leurs fonētions ; comme les Camilles, qui étoient ainsi appellés d'un nom donné à Mercure, parce que ce Dieu étoit le Ministre, ou plûtôr le Serviteur de Jupiter (a).

Independamment de ces Ministres, les Grecs & les Romains en avoient d'autres , qui étoient auli destinés-au culte des Dieux, tels que les Augures & les Aruspices, dont je parlerai dans l'article de la Divination

Pour ce qui concerne les habillemens des differens Prêtres & des autres Ministres dont il a été parlé dans ce Chapitre, je renvoye aux Antiquaires qui les ont fait dessiner sur les monumens. La simple inspection des figures supplée à de longues & souvent inintelligibles explications.

Disons avant que de finir cet article, que chaque ordre de Prêtres, consacrés à quelque Divinité, avoit un College particulier, qui étoit comme la Communauté de laquelle il relevoit, & dans laquelle se faisoient les élections. Ces Colleges portoient le même nom que ces Prêtres : de-là le College des Arvales, pour les Dieux des champs; de Sylvain , pour ceux de ce Dieu ; des Saliens, pour ceux de Mars; celui des Feciales; celui des Luperces , & tant d'autres , dont les noms se trouvent souvent dans les Histoires, & sur les anciennes. Inscriptions.

(a) Voyez l'histoire de Mercure Tome second

CHAPITRE XII.

L

Des Fêtes des Grecs d des Romains.
ES Grecs & les Romains, sans parler des Egyptiens

& des autres Peuples, avoient un si grand nombre de Fêtes, qu'il seroit bien difficile d'en donner un détail exact; & comme nous avons plusieurs Traités sur cette matiere, il faut commencer par les indiquer. Meursius en a composé un sur les Fêtes des Grecs (1), qui contient six livres: Fesul- (1) Græc. dus & Caftellanus (2), ont travaillé sur le même sujet , ainsi Feri,

(3) De Fesiz que

le celebre M. Potter, dans son Archeologie. Grecque, Græco Beger, & d'autres encore. Ovide dans ses Fastes, & Rofin dans ses Antiquités Romaines, nous inftruisent suffisamment sur les Fêtes des Romains, & ceux qui veulent étudier ce sujet à fond, peuvent les consulter. Cependant pour ne pas laisser ma Mythologie incomplette, & soulager ceux, ou qui n'ont pas ces. Ouvrages, ou qui n'ont pas le temps de: les consulter , je vais donner une idée abregée de la plûpare de ces Solemnités. Les plus grandes de toutes étoient les Myfteres ; mais j'en parlerai ailleurs.

Les Romains avoient emprunté des Greos plusieurs de leurs Fêtes, comme ceux-ci en avoient emprunté des Egyptiens & des Pheniciens. Ils en avoient aussi de particulieres;; c'est ce que nous aurons soin de remarquer : entrons dans quelque détail. J'espere qu’on me pardonnera la sécheresse de ce Calendrier en faveur de quelques traits d'Histoire, qui one donné lieu à l'institution de ces Fêtes.

Celles des Grecs étoient en très-grand nombre; parlons des principales. Les Achillées étoient en l'honneur d'Achille. Grecs. Pausanias qui dit :(3) qu'elles se celebroient à Brafeis, où ce (1) In Lacr. Heros avoit un Temple, ne nous en apprend aucun détail. Les Alliaques , qu'on celebroit en l'honneur d'Apollon, avoient pris leur nom du Promontoire d'A&tium, où étoit un Temple de ce Dieu. On dansoit pendant la celebration de cette Fête , & on tuoit un bæuf pour les moûches, qui s'étant ralfa

Mm iij.

Fêtes des

liées de son sang , s'envoloient & ne revenoient plus.

Les Agranies, ou Agriahies, étoient une Fête instituée à Argos en faveur d'une fille de Protus. Les Agraulies étoient ainsi nommées parce qu'elles devoient leur institution aux Agraules, Peuples de l'Artique, de la Tribu Erecheïde, laquelle avoit pris son nom d'Aglaure , fille de Cecrops, Prêtresse de Minerve, en l'honneur de laquelle la Fête étoit

celebrée. ( 1 ) In Symp. Plutarque decrit ainsi la Fête des Agrionies (1). Les fem

mes , dit-il, y cherchent Bacchus ; & ne le trouvant pas, elles cessent leur poursuite , disant qu'il s'est retiré près des Muses. Elles soupent ensemble, & après le repas elles se proposent des enigmes; myftere qui signifioit que l'érudition & les Muses doivent accompagner la bonne chere : & fi l’yvresse y survient , sa fureur est cachée par les Muses qui la retiennent chez elles, c'est-à-dire , qui en répriment l'excès.

Nous ne dirons rien ici des Agroceres, Fête de Diane, où on immoloit cinq cens chevres , parce que nous en avons fuffisamment parlé dans le Chapitre des Sacrifices.

Dans les Ematuries, celebrées en l'honneur de Pelops, les jeunes garçons se fouëttoient jusqu'au sang. Les Ajaxties, Fête de Salamine, étoient celebrées en l'honneur d'Ajax, fils de Telamon. Les Eories, Fête d'Athenes en l'honneur d'Erigone, fille d'Icare , avoient été instituées sur ce que cette fille, qui se pendit de desespoir, avoit prié les Dieux de faire perir de la même sorte les filles des Atheniens, s'ils ne vengeoient pas la mort de son pere. Plusieurs filles en effet se pendirent. Apollon consulté, ordonna l'établissement d'une Fête,

pour appaiser les mânes d'Erigone.

Je ne ferai que nommer les Alées celebrées en Arcadie en l'honneur de Minerve Alea: les Aloties que le même Peuple folemnisoit

pour avoir pris beaucoup de prisonniers Lacedemoniens ; les Alies, Fêtes d'Apollon, ou du Soleil : les Alcathées, en l'honneur d'Alcathoüs fils de Pelops : les Aloes , ou la Fête des Aires, pendant laquelle on offroit à Cerès & à Bacchus les premices de la recolte : les Ambrosies, celebrées au temps de la vendange en l'honneur du même Dieu : les Amphiarées, Fête du Devin Amphiaraüs : les Anacées, en l'honneur de Castor & Pollux , nommés Anacles, ou Anaces qui veut dire Princes, Souverains, &c. Les Anagogies, celebrées à Eryx en Sicile, en l'honneur de Venus : les Androgenies, que Minos établit à Athenes, où son fils Androgée avoir été assassiné (a) : les Anthesphories en l'honneur de Proferpine , Fête ainsi nommée parce qu'elle fut enlevée dans le temps qu'elle cueilloir des fleurs : les Apobomies , qui prirent ce nom, parce que dans leur Solemnité on facrifioit, non sur un Autel , mais à terre.

Les Anthefteries, ainsi nommées du mois Anthefterion, qui repond en partie au mois de Novembre, avoient cela de particulier, que les Maîtres servoient à table leurs Esclaves pendant les trois jours qu'elles duroient; ce que les Romains imiterent dans leurs Saturnales. La Fête finie on faisoit sortir ces Esclaves ; & comme ils étoient presque tous de Carie , de-là le Proverbe : hors d'ici Cariens , les Anthefteries font finies

Les Apaturies, Fête des Atheniens , dont le nom venoit danám, tromperie , devoient leur origine à l'histoire que je vais raconter. Les Béotiens

ayant
declaré la
guerre aux

Atheniens à l'occasion du territoire de Céléne ou d'Onoé, que ces deux Peuples se disputoient, Xanthe, Chef des Béotiens, offrit de terminer le differend dans un combat singulier. Thymete, Roi d'Athenes , ayant refusé le défi , fut deposé, & Melanthe qui l'accepta, fut mis en la place. Celui-ci voyant approcher son ennemi, lui dit que ce n'étoit pas agir en galane homme, de venir accompagné dans un Duel. Xante tourna la tête pour voir si effectivement il lui venoit un second, & pendant ce temps-là, Melanthe lui paffa fon épée au travers du corps.

Cette Fête duroit trois jours : pendant le premier on celebroit un festin ; on facrifioit au second , & le troisième on inscrivoit dans chaque Tribu les jeunes gens qui devoient у

être reçus.

Voici le sujet qui fit établir les Apollonies par les Peuples d'Egialée. Apollon après la defaite de Python , fe retira å Egialée avec Diane fa sæur : mais en ayant été chassé, il fur obligé d'aller chercher une retraite dans l'Ille de Crete. Ces

(A) Voyez l'histoire de Minos, Tome troisiéme.

catus.

pendant la peste faisant de grands ravages dans la ville que
ce Dieu venoit d'abandonner, on alla consulter l'Oracle, &
on apprit qu'il falloit députer sept jeunes garçons & un pareil
nombre de jeunes filles, pour chercher Apollon-& Diane,
& les ramener chez eux. Cette députation plut aux deux Di-
vinités offensées , & elles revinrent à Egialée, où l'on dedia
un Temple à Pytho , Déesse de la persuasion ; & en mémoire
de cet évenement, on faisoit sortir tous les ans le même nom-
bre de garçons & de filles, comme pour aller chercher Apol-
lon & Diane.
· Les Aphrodisies étoient celebrées en l'honneur de Venus
dans l’Ine de Chypre, & en plusieurs autres endroits. Pour
étre initié à cette Fête, on donnoit une piece d'argent à Ve-
nus, comme à une fille de mauvaise vie, & on en recevoit
des présens dignes de la Déesse.

Voici une foule d'autres Fêtes qu'il suffira presque de nom(1) Vie d'A- mer. Les Aratées, dont parle Plutarque (1), étoient celebrées

en l'honneur d'Aratus. Les Ariadnées, en l'honneur d'Ariadne,
fille de Minos. Les Artemisies, étoient celebrées en plusieurs
lieux de l'Asie mineure & de la Grece, en l'honneur de
Diane qu'on nommoit Artemis. A Delphes on immoloit à la
Déesse un poisson appellé le Mulet. Les Asclepies , pour El-
culape , étoient celebrées dans toute la Grece, sur-tout à
Epidaure, où on les nommoit Megalasclepia , les grandes
Asclepiades.

Les Boédromies, Fête d'Athenes , pendant lesquelles on
couroit & on crioit de toute sa force, avoient pris leur nom
de Boé, cri , & de Dromos , course. Elles se celebroient vers
le mois d'Aoust; d'où le mois Athenien qui y répond, a été
nommé Boédromion. Cette Fêre felon Plutarque, fut inftituée
lorsque les Amazones se rendirent Maîtresses d'Athenes. Les
Boréesines étoient celebrées aulli à Athenes pour appaiser le
vent Borée. Les Buphonies , autre Fête d'Athenes., prenoient
leur nom du bæuf qu'on y immoloit à Jupiter Polien : les
Atheniens celebroient aussi anciennement la Fête nominée
Diipolie, en l'honneur du même Jupiter.

Les Cabiries avoient été instituées dans l'Ile de Samothrace, en l'honneur des Cabires, & se celebroient encore

[ocr errors]

en

« AnteriorContinuar »