Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

peu de temps après, qu’un grand escalier, par où l'on montoit aux principaux appartemens de l'Hôtel de Don Pedre; étoit tout enflammé. Ils virent ensuite sortir , par les fenêtres des tourbillons de flamme & de fumée.

L'Incendie est dans sa fureur , dit le Démon ; déjà le feu , parvenu jusqu'au toit , commence à s'y faire un passage & remplir l'air d'étincelles. L'embras sement devient tel, que le peuple qui accourt de toutes parts pour l'éteindre, ne peut s'occuper qu'à le regarder. De mêlez dans la foule des spectateurs, un Vieillard en robe de chambre ; c'est le Seigneur de Escolano. Entendez-vous ses cris & fes lamentations ? Il s'adresse aux hommes qui l'environnent, & les conjure d'aller délivrer sa fille ; mais il a beau leur promettre une grofle récom. pense, aucun ne veut expofer sa vie pour cette Dame , qui n'a que seize ans , dont la beauté est incomparable. Voyant qu'il implore en vain leur affistance il s'arrache les cheveux & la moustache; il le frape la poitrine ; l'excès de fa douleur lui fait faire des actions in. sensées. D'un autre côté, Séraphine abandonnée de ses femmes, s'est éva nouie de frayeur dans son appartement

ز

&

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

fer.

A dro mer dez

ner

de

pro je ? que pois J'en

1 ler lui d'ur COL d'au jeur hor flan ler

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors]

où bien-tôt une épaisse fumée va l'étouf. fer. Aucun mortel ne peut la secourir.

Ah! Seigneur Asmodée , s'écria Léans dro Pérez entraîné

par

les mouvemens d'une généreuse compassion, cédez à la pitié dont je me sens saisir , & ne rejettez pas la priere que je vous fais de sauver cette jeune Dame de la mort prochaine qui la menace. C'est ce que je vous demande pour prix du service que je vous ai rendu. Ne vous opposez point, comme tantôt, à mon envie. j'en aurois un chagrin mortel.

Le Diable sourit , en entendant parler ainsi l'Ecolier : Seigneur Zambulo , lui dit-il, vous avez toutes les qualités d'un bon Chevalier Errant : vous êtes courageux, compâtissant aux peines d'autrui, & très-prompt au service des jeunes Demoiselles. Ne feriez-vous pas homme à vous jetter au milieu de ces flammes, comme un Amadis , pour aller délivrer Séraphine , & la rendre faine & sauve à son pere ? Plût au Ciel, répondit Don Cleofas, que la chose fût poffible , je l'entreprendrois sans balan- . cer. Votre mort, reprit le Boiteux, seroit tout le salaire d'un si bel exploit. Je vous l'ai déjà dit, la valeur humaine ne peut rien dans cette occasion ; & i!

faut

[ocr errors]

grande

[ocr errors]

faut bien que je m'en mêle pour vous
contenter. Regardez de quelle façon je
vais m'y prendre. Observez d'ici toutes
mes opérations
Il n'eut pas si tot dit ces paroles , qu'em-

-
pruntant la figure de Léandro Pérez , au

étonnement de cet Ecolier , il se glifla parmi le peuple , traversa la presse & fe lança dans le feu, comme dans fon élément, à la vue des spectateurs , qui furent effrayés de cette action,

& qui la blâmerent par un cri général. Quel extravagant ! disoit l'un. Comment l'inté, rêt a t'il pû l'aveugler jusques-là s'il n'étoit pas entiérement fou , la récom. pense promise ne l'auroit nullement tenté. Il faut, disoit l'autre, que ce jeune téméraire soit un Amant de la fille de Don Pedre , & que dans la douleur qui le poffede , il ait résolu de sauver la fa Maîtresse , ou de se perdre avec elle.

Enfin, ils comptoient tous qu'il auroit le fort d'Empédocle , * lorsqu'une mi. nute après, ils le virent sortir des fiam, mes , avec Séraphine entre les bras. L'air retentit d'acclamations ; le peuple

donna

[ocr errors]

* Počte & Philosophe Sicilien, qui fe jetta dans les fammes du Mont Etna,

1

« AnteriorContinuar »