Imágenes de páginas
PDF
EPUB

rietas e fse negotiorum in administrandâ Afiâ , sed ea tota Jurisdictioné maximè sustineri. In quâ fcientiæ præsertim provincialis ratio ipfa expedita est. Constantia eft adhibenda , & graviras, quæ resistat non solum gratiæ , verum etiam fufpicioni.

31. Adjungenda etiam cft facilitas in audiendo, lenitas in decernendo , in fatisfaciendo ac difputando diligentia. His rebus nuper C. Octavius , jucundiffimus fuit: apud quem primus lietor quievit

« Ceft par-que' focios tradlavit Caius Octavius A epiftola M. Tullii ca trouvé be secret de ceronis extent, quibus plaire à tout le monde Quintum fratrem , &c. C'est Caius Oc- codem tempore Proravius pere d'Augufte confulatum Afia paque Ciceron propose rum fecunda fama pour modele à son administrantem, bor. frere , comme il pa- tatur ex monet , imitoit par ce passage

de, telur in promerendis Suetone.. Caius Oeu fociis vicinum Octawins. Macedo. wum C'est-à-dire: miam sortitus . ia Caius Octavius

ment à vos vûës. Il me femble

que cette précaution n'est pas difficile à prendre à un gouverneur d'Asie, où la varieté des affaires n'étant pas grande, il n'est presque. occupé qu'à rendre la justice : ce qui ne demande pas, sur - tout dans les Provinces, une fcience si profonde : il suffit d'être allès ferme & allès desinteressé, pour ne point fe laisser gagner par les folli. citations les plus preffantes , & pour ne point rendre la conduite fufpe&te.

31. Joignez à tout cela beaucoup d'affabilité

dans vos audiences : que la douceur tempere toûjours la rigueur de vos décisions , & qu'une grande promptitude dans la difcuffion des affaires ne laisse point languir les parties. C'est par-là que a Caius Océtant Gouverneur de les peu de succes, par Macédoine ... se fit lesquelles il l'exhorte tellement aimer dans à imicer Caius Octacette Province par sa vius fon voisia. Suedouceur & son équi- tone dir expressémcar.

, que nous avons que ce Caius Octa encore des Lettres de vius étoit pere d'Auo, Ciceron à fon frere guste. Quintus , qui gou

Suetone dans la vie vernoit même d'Augustes temps l'Asie avec. als

té,

en

tacuit accensus : quoties quisque voluit , dixit , & quàm voluit diù. Quibus ille rebus fortalte nimis lenis videretur nifi hæc lenitas illam feveritatem tueretur. Cogebantur Syllani homines quæ per vim & metum abstulerantreddere. Qui in magistratibus injuriosè decreverant, codem ipsis privatis erat jure párendum. Hæc illius severitas acerba videretur, nisi multis condimentis humanitatis mitigare

tur.

32. Quod fi hæc lenitas gratı Romæ eit, ubi tanta arrogantia est,

A Il forçoit les par vint le plus cruel pero tifans de silla. Silla fécuteur, car après Romain d'une illufa avoir vaincu Mithritre naissance fut date & Marius , il se long-temps le plus fit créer Dictatcut ferme appuy de la perpetuel , & fit ane République, mais proscription fi fandans la suite il en de glaore qu'en un seul

[ocr errors]

tavius a trouvé le secret de plaire à tout le monde. Jamais on n'a vû son premier Licteur repousser le peuple avec violence : jamais fon Huissier n'imposa silence à personne: chacun avoit la liberté de parler aussi souvent, & aussi long-temps qu'il le souhaitoit. Cette conduite l'auroit peut-être fait regarder comme un Magistrat trop facile ; si la séverité qu'il a fait paroître en plusieurs occasions ne justifioit pas sa douceur. Il forçoit les Partyfans de .a Silla à rendre ce qu'ils avoient pris par violence, il dépofoit les Magistrats injuftes , & leur faifoit fubir les mêmes peines, qu'ils avoient imposées aux autres; & on ne fe plaignoit jamais de fa rigueur parcequ'il avoit coûtume de la temperer par sa clemence.

32. Si dans Rome malgré l'orgueil, l'inlolence & le libertinage qui y regnent, où il y a tant de Majour ou égorgea qua- une maison de plaitre, mille Ciroyens fance où il mourut. Romains. Enfin il fe Plutarque dans la vie démit de la Dictas de Silla, cure , & fe recira dans

tam immoderata libertas, tam infinita hominum licentia , denique tot magistratus , tot auxilia , tanta vis , tanca Senatûs auctoritas: quàm jucunda tandem Prætoris comitas in Asia poteft efle , in qua tanta multitudo civium , ranta fociorum, tot urbes, tot civitates unius hominis nutum intuentur? Ubi nullum auxilium est , nulla conquæftio, nullus Senatus, nulla concio? Quiere cum permagni hominis est, & cum ipsa naturâ moderati tum verò etiam doctrinà , atque optimarum artium ftudiis eruditi, sic se adhibere in tanta potestate , ut nulla alia potestas ab iis quibus præsit desideretur.

33. Cyrus ille à Xenophonte

. Xenophon Capi- Cyropedie, ou l'Edusaine Grec , Philo cation de Cyrus le fophe , & Historien jeune. Ce Livre remcoue à la fois , nous pli de morale & de a laissé plusicurs Ou- maxime politiques, Frages, entr'autres la est très propre å for

non

« AnteriorContinuar »