Imágenes de páginas
PDF
EPUB

d'aine ,

[ocr errors]

toine

[ocr errors]

leurs emplois ? ' n. P. 128 Mépris de la gloire mon-
Eloge de Platon, p. 137

p. 47
Effets de la Colere, p. 153 Méfiance des Esclaves, como
F.

de Porsenna , d pourquoi ,
F Latterie dangereuse

P.I11
170 Mucius entre dans le camp
Fulvie ferme de M. An- de Porsenna, 11. p. 199

n. p. 270 271. Marc - Antoine Ennemi de
Fermeté de Cocles , n. p. 199

Ciceron;

11. p. 263
G.

N.
G Rrece Contrée de l'Euro-

Numance Ville d'Espagne,
ре ;
n. p. 16

11. P. 17
Globes celeftes', do quel est Nombre des Filles de Da-
le plus petit?

naüs

11. p. 293
Guerre déclarée aux Corin- Nous ne pouvons voir toutes
thiens ,

f. 202

les Eroiles , & pourquoi ?
H.

n. P. 32
H Aine, de Ciceron contre

0.
Clodius , n. p. 249 Officiers,ou Gardes des Pre-
Harmonie des Cieix felon le teurs,

n. p. 94
Sisteme de Pitagore, p. 40

Stoïciens sur le
Huisiers, leurs Fonctions ,

Opinion de

Souverain bien, n. f. 208
n. P: 96 Opinion de Thicobrahé, 11. p.

34

P.
p. 28
Il ne faut point abuser de

Pvblins Nafica delivre Roc

me de T. Grachus , fa ·
l'autorité qui nous

a été

mort, n. P. 6. & 21:
confiée,

n. P. 121

Paul Emile pere de Scipion
Idée du mot Paradoxe , 11. p.

1. p.-24!
179 Pensées de Ciceron sur les
L.

Aftres , n. p. 28
L. Egion Romaine, de

Punition des Ames Volup-
combien d'Hommes ? n. theuses , n. p. 68.

Preteurs à Rome , dont leurs
L'Homme fait à l'Image de Fonctions , n.p.74:
Dieu.

n. P. 58

Publicains new leurs Emploi
L'or de l'argent méprises, dans la Republique
pourquoi ?
11. p 199.

p. 82
L'Economie est un grand re- Précaution dans l'amitié, n.
venus
p. 303

p. 103
Les. Avares sont miserables, Paconius échapé de Phrigie,
n. P. 286

.n. p. 113
M.

Portrait de l' Avarice, n..
M. Afinissa Roy de Numi-

p. 2791
die, ami des Romains;

n. P. 8 Quels sont les biens Phili
Mouvement du Soleil,

p. n. 199)
P. 19,

Immortalité de l'Ame, n.

[ocr errors]

P. 8

11.,

n.

ques?

R.

Sagunte Ville d Espagne's . R9 ? Ofin antiquaire Romain,

p. 235 n. p.75

T. Reproches de Ciceron à M. Tribuns chez les Romains ,

Antoine, 11, p. 263 quels ils étoient, n. p. 7. Reve de Dece ,'

p. 199 Tiberius Graccus traité de Regulus prisonnier , & post- Seditieux,

p. 17 quoi? n. p. 209

V. Rifitation de l'égalité des

Voye Lactée , ou longue pechés, 1. p. 202

Trace des Eroiles , ce S.

qu'en pensent les Poëtes , Scipion le jeune Africain,

n. p. 14 n. p. 6 Ville de Samos, n. p. 124 Scipion l'ancien Africain , Veritables Richesses, 6., en

1. p. 8 quoi elles consistent? , ibi. Sentiment de Ciceron Sur lo

dem. rigine de l ame , n. p 35

X. Sentimens de Lactance , n. Xenophon,

n. p. 120 P. So Silla, & fa cruauté, n. p.

Zenon de Citie,

n. p. 177 118

[ocr errors]

fin de la Table des Matieres.

FAVTES A "CORRIGE R. P: Age 7, Note, Tite lire , lifeti: Tite-Live, P; 21. 7. atten

dre , l. atteindre, P. 27- dans le licu, 1. dans ce lieu. P. 34. Copernie , l. Copernic. P. 39 n. une jufte proportion cependant entr'eux, 1. cependant entr'eux une juste froportion. P. 34..celle , l. celles. Ibid. n, fans en être fixenient éblouis L. fans en être éblouis. P. 62. n. movetur & fumus , l. moveinur & fimus, P. 63.n. incréee , l. incrée. Ibid, il réjetre, 1. réjerte. P. 76.". Lipse chap. 1o. & 11. il* fout supprimer cette citation. P. 86. n. des Grecs , l. de Grres. P. 120, 11. maxime , l. maximes. P. 129. deux millions, I. vingtinillions. P. 177. paroisloicnt, 1. paroissent.. P. 179. que les Philosophes , l. que ces Philosophes. P. 267. font libres, ha font.fi libres. P. 309. des vrais , le des. wnics,

"A: Iû par l'ordre de Monseigneur le Garde des .

avec des Remarques ; & je les ai jugées dignes de l'Imprellion. A Paris ce 3. de May 1725.

Signé, LEROY.

PRIVILEGE DU ROI..

LOUIS par la grace de Dieu , Roy de France & de

Navarre : Anos amez & fealix Conseillers les Gens te. nans nos Cours de Parlement, Mes, des Requêtes ordinaires de notre Hôtel, Grand-Couseil, Prevôt de Paris , Baillifs , Sénéchaux, leurs Lieutenans Civils , & autres nos Justiciers qu'il apartiendra ; SALUT. Notre bien: amé JEAN BAR BOU , Libraire à Paris ; Nous ayant fait réinontrer qu'il souhaiteroit frire imprimer & donner au public une Traduction du Songe de Scipion

co de la Lettre politique de Ciceron à son Frere , avec des remar. gues ; s'il Nous plaisoit lui accorder nos Lettres de Privilége sur ce neceslaires. A CES CA US.ES:, voulant traiter favorablement ledit Exposant , Nous lui avons permis & permettons par ces Préientes , de faire imprimer ledit Livre en tals volumes , forme, marge, caractere, conjoinctement ou separement, & autant de fois que bon lui semblera , & de vendre, faire vendre & debiter par tout notre Royaume pendant le tems de huit années consecuti. ves , à compter du jour de la date deldites Présentes., Fai foas défenses à toutes sortes de personnes , de quelque qualité & condition qu'elles soient, d'en introduire d’im.' preffion étrangere dans aucun lieu de notre obéissance ; comme aussi à tous Libraires, Imprimeurs & autres , primer, faire impriiner', vendre, faire vendre , debiter ni contrefaire ledit Livre en tout ni en partie , ni d'en faire aucuns extraits sous quelque prétexte que ce soit, d'augmentation, correction, changement de titre ou autre.. ment, sans la permission exprelle & par écrit dudit Expofant. ou de ceux qui auront droit de lui , à peine de con.. fifcation d'Exemplaires contrefaits ; de quinze cent livres, d'amende contre chacun des Contrevenans , dont un tiers, Nous, un tiers à l'Hôtel-Dieu de Paris. , l'autre tiers auko

d'im

[ocr errors]

dit Exposant , & de tous dépens, dommages & interêts ; à la charge que ces Présentes seront 'enregistrées tout au long sur le Registre de la Communauté des Libraires & Imprimeurs de Paris, & ce dans trois mois de la date d'icelles ; que l'impression de ce. Livre sera faite dans notie Royaume & non ailleurs, en bon papier & en beaux caracteres, conformément aux Réglemens de la Librairie ; &qu'avant que de l'exposer en vente, le Manuscrit ouimö primé qui aura servi de copie à l'impression dudit - Livres, sera remis dans le même état ou l'Approbation y aura été donnée ez mains de notre très-cher & feal Chevalier Garde des Sceaux de France le sieur Fleuriau d'Armenonville, Commandeur de nos Ordres ; & qu'il en sera ensuite remis. deux Exemplaires dans notre Bibliotheque publique, un dans celle de notre Château du Louvre , & un dans celle de notre très-cher & feal Chevalier Garde des Sceaux de France le sieur Fleuriau d'Arinenonville , Commandleur de nos Ordres ; le tout à peine de nullité des Présentes : Du. contenu desquelles vous mandons & enjoignons de faire jouir l'Exposant, ou ses ayans cause, pleinement & paislblement, sans souffrir qu'il leur soit fait aucun trouble ou empêchemens. : Voulons que la copie derd. Présentes qui fera imprimnée tout au long au commencement ou à la fin: dudit Livre , soit tenue pour qûement signifiée, & qu'aux. copies collationnées par l'un de nos amez & feaux Conseillers-Secretaires, foy soit ajoutés comme à l'original ; Com. mandons au premier notre Huissier ouSergent, de faire pour l'execution d'icelles tous Actes requis & neceílaires, sansdemander autre permission, & nonobstant Claineur de Haro, Charte Normande & Lettres à ce contraires; Car tel est notre plailir. Donné à Paris le trentieme jour du mois. de Novembre l'an de grace mil sept cent vingt-quatre , & de notre Regne le dixieme. Par le Roy en Son Conseil

DE S. HILAIRE..

Registré sur le Registre Vi. de la Chambre Royale des li: braires to imprimeurs de Paris n. 119. fol. 102.conformément aux anciens Réglemens, confirmés par celui du 28. Fevrier. 1723. A Paris le cing Desembre mil sept cent vingt.quatre.

Signé, BRUNET; sindic.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »