Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

ŘECUEIL

DE

POESIES
DIVERSES

NOUVELLE EDITION,

Revúë, corrigée , & beaucoup augmentée.

[ocr errors]

A PARIS,
Chez JA CQUES ESTIENNE, ruë S. Jacques

à la Vertu.

M. DCC. XX.
AVEC PRIVILEGE DU ROI,

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small]

LECTEUR.

E Recueil de Poësies diverses, dont on donne aujourd'hui une nouvelle Edition, parur pour la premiere fois

en 1715. imprimé à Amsterdam chez Pierre Humbert. J'avois deja imprimé plu. sieurs années auparavant quelques Pieces détachées du même Auteur, comme celles des Patez, de l'Horoscope , & d'autres adressées au Roi, qui étoit alors Monseigneur le Dauphin. Je m'écois Aaté que l'impression de ces Pieces m'avoit acquis une forte de droit sur les autres du même Auteur; je lui fis il y a plus de huit ans des instances trèspressances pour obtenir de lui la permission

ā

de les imprimer ; sans que toutes ces instances produisissent autre chose que la Piece qu'il me fit l'honneur de m'adresser , & qu'on voit à la tête du Recueil. Je lui prédis cièslors qu'il ne pourroit éviter l'impression dans les païs étrangers, & en Hollande en particulier, où le merite de ses Ouvrages n'étoit pas moins connu qu'en France; & où l'on n'auroit pas pour

sa répugnance les mêmes égards qu'on pouvoit avoir ici. Je l'avertis même dès 1713. que je sçavois qu'un Libraire de Hollande, qui étoit venu passer quelques mois à Paris, y avoit ramassé des copies de ses Poësies, & les avoit emportées avec lui dans le dessein de les donner au Public. Ce que j'avois prédit arriva ; & tout ce que je pus faire alors, pour me dédommager en quelque sorte de la perte d'un Ouvrage que je me croyois dévolu, & qui m'étoit enlevé, sans qu'il y eût de ma faute, fut d'en faire venir de Hollande un grand nombre d'exemplaires, comme je l'ai fait à plusieurs reprises, pour les débiter ici, où on me les demandoic avec un empressement extraordinaire. Mais comme l'Edition de Hollande se trouve enfin épuisée, & que j'ai été averti qu’on songeoit à en faire une nouvelle en ce

« AnteriorContinuar »