Imágenes de páginas
PDF
EPUB

le Comte, en serrant tendrement la main de fa Maîtresse entre les siennes, faut-il pour satisfaire une vaine opinion de bienséance, nous exposer à l'affreux péril de nous voir séparés pour jamais. Vous n'avez besoin que de vous-même pour vous donner à moi. L'aveu d'un pere vous épargneroit peutêtre quelques peines d'esprit ; mais puisque la Dame Marcelle nous a prouvé l'impossibilité de l'obtenir, rendez-vous à mes innocens désirs. Recevez mon cæur & ma main ; & lorsqu'il sera temps

d'informer Don Luis de notre engagement, nous lui apprendrons les raisons que nous avons euës de le lui cacher. Hé bien ! Comte , dit Léonor, je consens que vous ne parliez pas si-tôt à mon pere. Sondez auparavant l'esprit du Roi, avant que je reçoive en secret votre main; parlez à ce Prince, dites-lui, s'il le faut, que vous m'avez

)

[ocr errors]

secrettement épousée : Tâchons par cette fausse confidence... Oh! pour cela, non, Madame , repartit Belflor , je suis trop ennemi dų mensonge, pour ofer soutenir cette feinte. Je ne puis me trahir jusques là. De plus, tel est le caractere dų Roi, que s'il venoit à découvrir que je l'eusse trompé, il ne me le pardonneroit de sa vie.

Je ne finirois point , Seigneur Don Cléofas, continua le Diable, si je vous repetois , mot pour mot, tout ce que Belflos dit pour séduire cette jeune personne. Je vous dirai seulement, qu'il lui tint tous les discours passionnés que je souffle aux hommes en pareille occasion; mais il eut beau jurer qu'il confirmeroit publiquement le plutôt qu'il lui seroit possible la foi qu'il lui donnoit en particulier ; il eut beau prendre le Ciel à témoin de ses sera mens, il ne put triompher de la ver, tu de Leonor, & le jour qui étoit

[ocr errors]

prêt à paroître , l'obligea , malgré lui, à se retirer.

Le lendemain,la Duegne croyant qu'il y alloit de fon hooneur, ou pour mieux dire, de son interêt, de ne point abandonner son entreprise, dit à la fille de Don Luis : Lénor, je ne sçais plus quel difcours je dois vous tenir , je vous vois révoltée contre la passion du Comte , comme s'il n'avoit

pour objet qu'une simple galanterie. N'auriez-vous point remarqué en fa personne quelque chose qui vous en eût dégoûtée? Non, ma bonne, lui répondit Léonor, il me m'a jamais paru plus aimable ; & fon entretien m'a fait appercevoir en lui de nouveaux charmes. Si cela est, reprit la Gouvernante, je ne vous comprends pas. Vous êtes prévenuë pour lui d'une inclination violente , & vous refusez de fouscrire à une chose dont on vous a representé la necellité.

Ma bonne, repliqua la fille de Don Luis, vous avez plus de prudence & plus d'expérience que moi ; mais avez-vous bien pensé aux fuites que peut avoir un mariage contracté sans l'aveu de mon pere ? Oui, oui, répondit la Duegne, j'ai fait là-deflus toutes les réfléxions necessaires; & je suis fâchée que vous vous opposiez avec tant d'opiniâtreté au brillant établissement que la fortune vous presente. Prenez garde que votre obftination ne fatigue & ne rebute votre amant. Craignez qu'il n'ouvre les yeux

sur l'interêt de sa fortune, que la violence de fa passion lui fait négliger. Puisqu'il veut vous donner sa foi, recevez-la sans balancer. Sa parole le lie, il n'y a rien de plus sacré pour un homme d'honneur. D'ailleurs, je suis témoin qu'il vous reconnoît pour sa femme. Ne sçavez-vous pas qu’un témoignage tel que le mien

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

fuffit pour faire condamner en juftice un ainant qui oferoit se parjurer? Ce fut

par

de semblables disa cours que la perfide Marcelle ébranla Léonor , qui fe laissant étourdir sur le péril qui la menaçoit , s'abandonna de bonne foi, quelques jours après , aux inàuvaises intentions du Comte. La Duegne l'introduisoit toutes les nuits par

le balcon, dans l'appartement de fa maîtreffe & le faifoit fortir avant le jour.

Une nuit qu'elle l'avoit averti un peu plus tard qu'à l'ordinaire de le retirer,

&

que déja l'aurore commençoit à percer l'obscurité, il se mit brusquement en devoir de fe couler dans la ruë; mais par malheur il prit si mal fes mesures, qu'il tomba par terre assez rude: Don Luis de Cespedes qui ćtoit couché dans l'appartement au

ment.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »