Imágenes de páginas
PDF
EPUB

mal mes fonctions , si je négligeois d'en pourvoir les grandes villes.

Donnez votre attention au voi fin de la Chichona , à cet Imprimeur qui travaille tout seul dans fon Imprimerie. Il y a trois heures qu'il a renvoyé fes garçons. Il va passer la nuit à imprimer un livre secretement. Eh ! quel est donc cet ouvrage, dit Léandro? Il traite des injures , répondit le Démon. Il prouve que la Religion est préferable au point d'honneur, & qu'il vaut mieux pardonner que venger une offense. Oh ! le maraud d'Imprimeur, s'écria l'écolier! il fait bien d'imprimer en fecret fon infânie Livre. Que l'Auteur ne s'avise pas de se faire connoître, je ferois le premier à le bâtonner. Eft-ce que la Re ligion défend de conserver son honneur?

N'entrons pas dans cette dif

cussion, interrompit Asmodée avec un souris malin. Il paroît que vous avez bien profité des leçons de morale qui vous ont été données à Alcala. Je vous en félicite. Vous direz ce qu'il vous plaira , interrompit à fon tour Don Cleofas. Quel’Auteur de ce ridicule ouvrage fasse les plus beaux raisonneinens du monde ; je m'en moque, je suis Espagnol ; rien ne me sem ble si doux

que

la

vengeance. Et puisque vous m'avez promis de punic la perfidie de ma maîtresse, je vous fomme de me tenir parole.

Je cede avec plaisir au transport qui vous agite, dit le Démon, que j'aime ces bons naturels qui suivent tous leurs mouvemens fans fcrupule. Je vais vous satisfaire tout à l'heure ; aussi-bien le

temps

de vous venger eft arrivé;mais je veux auparavant vous faire voir une chos fe très-réjouissante. Portez la vûë au delà de l’Imprimerie, & obfer

1

vez-bien ce qui se passe dans un ap: partement tapissé de drap musc.J'y remarque, répondit Léandro, cinq ou six femmes qui donnent, comme à l'envi , des bouteilles de verre à une espece de valet ; & elles me paroissent furieusement agitées.

Ce sont, reprit le Boiteux, des dévores qui ont grand sujet d'être émûës. Il y a dans cet appartement un Inquisiteur malade. Ce vénérable personnage qui a près de trente-cinq ans, est couché dans une autre chambre que celles où font ces femmes. Deux de ses plus cheres penitentes le veillent. L'une fait ses bouillons , & l'autre à son chevet , a foin de lui tenir la.. tête chaude, & de lui couvrir la poitrine d'une couverture compofée de cinquante peaux de moutons. Quelle.est donc fa maladie repliqua Zambullo? Il eft enrhumé du cerveau , repartit le Dia,

ble ; & il est à craindre

que

le rhume ne lui tombe sur la poitrix ne.

Ces autres dévotes que vous voyez dans son anti-chambre , accourent avec des, remédes sur le bruit de son indispolition. L'une apporte pour la toux des Sirops de Jujubes, d'Althea , de Corail & de Thuslilage ; l'autre pour con server les poulmons de Sa Révérence , s'est chargée de Sirops de Longuevie, de Veronique, d'Immortelle & d'Elixir de proprieté. Une autre pour lui fortifier le cerveau & l'estomac, a des eaux de Melisse, de Canelle orgée, de l'eau Divine & de l'eau Theriacale, avec des Essences de Muscade & d'Ambre gris. Celle-ci,vient offrir des confections Anacardines & Bezoardiqués ;: & celle-là des Teintures' d'Oeillets, de Corail. de Mille-fleurs, de Soleil,& d'Emeraudes. Toutes ces Penitentes

zélées vantent au valet de l'Inquifiteur les choses qu'elles apportent. Elles le tirent à part tour à tour, & chacune lui mettant un ducat dans la main, lui dit à l'oreille : Laurent, mon cher Laurent, fais en

forte, je te prie , que ma bouteille ait la préférence : Parbleu, s'écria Don Cléofas ! il faut avouer que ce font d'heureux mortels

que ces Inquisiteurs. Je vous en réponds , reprit Asmodée. Peu s'en faut que je n'envie leur sort : Et de même qu'Alexandre difoit un jour qu'il auroit vouluêcre Diogene, s'il n'eût pas été Alexandre , je dirois volontiers, que si je n'étois pas Diable, je voudrois étre Inquisiteur,

Allons, Seigneur écolier, ajoûta-t-il , allons présentement punir l'ingrate qui a fi inal payé votre tendreffe. Alors Zainbullo saifit le bout du manteau d'Asmodée, qui fendit une seconde fois les airs

« AnteriorContinuar »