Imágenes de páginas
PDF
EPUB

CHAPITRE III.

Dans quel'endroit te Diable Boiteux: transportal Ecolier,& des premier

res choses qu'il lui fit voir.
Smodée n'avoit

pas sans raison, son agilité. Il fendit l'air comme une fléche déco chée avec violence, & s’alla pereher sur la Tour de San Salvador. Dès qu'il y eut pris pied, il dit à fon. Compagnon : Hé hien , , Seio gneur Léandro, quand on dit d'une rude voiture , que c'eft une voiture de Diable , n'est-il pas vrai que

cette façon de parler eft fausse ? Je viens d'en verifier la fausseté, répondit poliment Zambullo. Je puis assurer que c'est une voiture plus douce qu'une litiére, & avec cela fi diligente qu'on n'a pas le temps de s'ennuier sur la

route,

32.

وزارة الازا الرواية

Dübercelle Sculo

[ocr errors]

Oh

ça, reprit le Demon, vous ne sçavez pas pourquoi je vous améne ici, je prétens vous montrer tout ce qui se passe dans Mas drid; & comme je veux débuter par ce quartier-ci, je ne pouvois choisir un endroit plus propre à l'execution de mon dessein. Je vais par mon pouvoir diabolique enlever les toits des Maisons, & malgré les ténébres de la nuit, le de dans va se découvrir à vos yeux. A ces mots, il ne fit simplement qu'étendre le bras droit, & aullitôt tous les toite disparurent. Alors l'Ecolier vit comme en plein midi l'interieur des Maisons. De mê. me, dit * Luis Velez de Guévara, qu'on voit le dedans d'un pâté dont on vient d'ôter la croûte.

Le spectacle étoit trop nouveau pour ne pas attirer son attention toute entiére. Il promena sa vớië de toutes parts, & la diversité des L'Auteur du Diable Boiteux Espagnola.

1

choses qui l'environnoient, eut de quoi occuper long-temps fa cu- , riosité. Seigneur Don Cleofas, lui dit le Diable, cette confusion d'objets que vous regardez avec tant de plaisir , est, à la verité, très-agréable à contempler. Mais ce n'est qu'un amusement frivole. Il faut que je vous le rende utile ; & pour vous donner une parfaite connoissance de la vie humaine, je veux vous expliquer ce que font toutes ces personnes que vous yoïez. Je vais vous découvrir les motifs de leurs actions ,' & vous révéler jusqu'à leurs plus secretes pensées.

Par où commencerons-nous ? Observons d'abord dans cette maison à main droite ce Vieillard qui compte de l'or & de l'argent. C'est un bourgeois avare. Son carosse qu'il a eu presque pour rien à l'inventaire d'un Alcalde de Corte

par

deux mauyaises Mules

est tiré

« AnteriorContinuar »