Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

trouvant pas assez bien louée à fort gré, elle prit la peine d'en composer une de la façon & de l'envoyer à l'Auteur pour la mettre à la tête de son Ouvrage.

Il me semble , s'écria Léandro, que voilà des voleurs qui s'introduisent dans une maison par un balcon. Vous ne vous trompez point, dit Asmodée, ce sont des voleurs de nuit. Ils entrent chez un Banquier. Suivons-les de læil. Voyons ce qu'ils feront. Ils visitent le comptoir ; ils foüillent par tout; mais le Banquier les a prévenus , il partit hier pour la Hollande avec tout ce qu'il avoit d'argent dans ses coffres.

Examinons , dit Zambullo, un autre voleur qui monte par une 'échelle de foie à un balcon. Celuilà n'est pas ce que vous pensez ,répondit le Boiteux. C'est un Marquis qui tente l'escalade pour se couler dans la chambre d'une fille

qui veut ceffer de l'être. Il lui a juré très-légerement qu'il l'époufera , & elle n'a pas manqué de se rendre à ses fermens; car dans le commerce de l'amour, les Marquis font des Négocians qui ont grand crédit fur la place.

Je suis curieux, reprit l’Ecolier d'apprendre ce que fait certain homme que je vois en bonnet de nuit & en robe de chambre. Il écrit avec application , & il y a près de lui une petite figure noire qui lui conduit la main en écrivant. L'homme qui écrit, répondit le Diable, est un Greffier, qui pour obliger un Tuteur très-reconnoiffant, altére un Arrêt rendu en faveur d'un Pupile ; & la petite figure noire qui lui conduit la main est Griffaël , le Démon des Greffiers. Ce Griffaël, repliqua

Don Cleofas, n'occupe donc cet emploi que par interim, puisque Flagel est l'Esprit du Barreau,

Les Greffes, ce me semble, doia vent être de fon département ? Non repartit Asmodée, les Grefi fiers ont été jugés dignes d'avoir leur Diable particulier ; & je vous jure qu'il a de l'occupation de reste.

Considerez dans une maison bourgeoise auprès de celle du Greffier une jeune Dame qui oceupe le premier appartement. C'est une veuve; & l'homme que vous voyez avec elle,est son oncle qui loge au second étage. Admirez la pudeur de cette Veuve :: Elle ne veut pas prendre sa chemise devant son oncle : elle pass se dans un cabinet

pour

se la faire mettre par un Galant qu'elle

y a caché

Il demeure chez le Greffier, un gros Bâchelier boiteux, de ses

pan sens, qui n'a pas son pareil au monde pour plaisanter. Volumpius si vanté par Ciceron pour les

traits

[ocr errors]

fraits piquans & pleins de fel, n'é-
toit
pas

si fin railleur. Ce Bache. lier nommé

par excellence dans Madrid,le Bachelier Donofo eft recherché de toutes les personnes de la Cour & de la Ville qui donnent à manger; c'est à qui l'aura. Il a un talent tout particulier pour rejouir les convives -; il fait les délices d'une table; aussi va t-il tous les jours dîner dans quelque bonne maison, d'où il ne revient qu'à deux heures après minuit. Il est aujourd'hui.chez le Marquis d'Alcanizas, où il n'est allé

que par

hazard. Comment par hazard, interrampit Leandro? Je vais m'expliquer plus clairement , repartit le , Diable. Il y avoit ce matin sur le midi à la porte du Bachelier, cinq ou six carosses qui venoient le chercher de la part de differens Seigneurs. Il a fait monter leurs Pages dans son appartement, & leur a dir, en prenant'un jeu de Tome 1.

E

cartes : Mes amis, comme je ne puis contenter tous vos Maîtres à la fois, & que je n'en veux point préférer un aux autres, ces cartes en yont décider. J'irai dîner chez le Roi de Trefle.

Quel dessein , dit Don Cléofas, peut avoir de l'autre côté de la ruë certain Cavalier qui se tient assis sur le seuil d'une porte? Attend il qu’une Soubrette vienne l'introduire dans la maison? Non, non, répondit Asmodée. C'est un jeune Castillan qui file l'amour parfaitę. Il veut, par pure galanterie, à l'exemple des Amans de l'antiquité, paffer la nuit à la

porte de fa Maîtresse. Il racle de temps en temps une guittare en chantant des Romances de fa composition ; mais fon Infante couchée au second étage pleure en l'écoutant , l'absence de son Rival.

Venons à ce bâtiment neuf qui

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »