Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]

sans en

blent. Ils s'affligent, ils se plai-
gnent, ils murmurent , lorique
quelques disgraces & quelques
adversitez renversent leur fortune,
& les reduisent à la pauvreté.
Ils ne sçauroient sur-tout enten-
dre parler de la mort
fremir ausfi-tot; ils la regardent
comme le plus grand de tous les
maux ; ils font tous leurs efforts
pour s'enéloigner ; & la leur faire
envisager de prés, c'est les jercer
dans le desespoir.

L'on remarque au contraire qu'ils ne pensent presque jamais à la felicité éternelle ; qu'ils ne soupirent point aprés la Jerusalem celeste ; qu'ils ne demandent point à Dieu la resolution de leurs corps , qu'ils n'ont point d'impatience d'être introduits dans la Sainte Sion : & il n'y a pas

lieu de s'en étonner ý car pour desirer veritablement la vie future, il faut être detaché de toutes choses , des biens , des

honneurs, des commoditez temi porelles, de tout le monde entier, & principalement de foymême.

Ainsi ils sont doublement malheureux, puisque d'un côté ils ont tant d'empressement & tant d'ardeur pour le monde present, & que de l'autre ils ne témoignent que de l'indifference pour le Ciel.

C'est pour contribuer à tirer les Fideles de cet état funeste que l'on a entrepris les reflexions qui composent ce petit volume. On leur prouve par les Saintes Ecritures, par les Peres de l'Eglise, & par des autoritez claires & évidentes, que la terre est pour eux un lieu d'exil. & de bannissement ; que depuis le peche ils 'ne vivent dans ce monde , que pour y porter la juste peine de leur revolte, & que par consequent ils doivent n'y avoir aucune attache, & s'y conduire

toûjours comme des Pelerins & des étrangers. On leur represente ensuite , que le Ciel seul est leur veritable patrie ; qu'ils ont été créés pour y loüer Dieu dans tous les siecles ; & qu’ainsi ils sont obligez de s'en occuper continuel. lement, d'en faire le premier objet de leurs desirs, & d'y rapporter toutes leurs actions & toutes leurs entreprises.

L'on a crû que pour les faire plus facilement entrer dans ces sentimens , il étoit à propos de leur proposer plusieurs Pseaumes, qui ont rapport à cette matiere, fans s'attacher à l'ordre, ni à la suite qu'ils peuvent avoir. L'on a même choisi dans des Pfeaumes quelques versets particuliers qui ont paru plus propres à les détacher de la terre, & à leur inspirer le defir de l'autre vie ; & on les a expliquez autant que l'on a pû, par les paroles mêmes 8 par les pensées des Saints Peres.

Ainsi l'on espere que ceux qui liront ce petit volumé avec application & dans le dessein de s'édifier , pourront en tirer quelque utilité. Ils y verront que les Saints tant de l'ancien, que du nouveau Testament, fe font toûjours considerez dans ce monde comme des étrangers & des voyageurs. Ils y apprendront que pour les imiter, & pour profiter de leurs exemples , ils doivent gemir en eux-mêmes de vivre si long-temps sur la terre, & prier souvent Dieu de les attirer à lui. Ils

у

découvriront des veritez tres-importantes, qui leur feront comprendre, qu'ils ne doivent point courir avec empressement aprés les biens temporels , briguer les emplois importans du fiecle, ni fe rendre esclaves de la fortune , puisqu'ils font des écrangers ici-bas, qu'ils ne font que passer par eemonde , & qu'il ne leur est point permis de s'y.

زa iii

[ocr errors][merged small]

arrêter. Ils y reconnoîtront que tout est yain & inutile, excepté loüer & servir Dieu, & que les hommes font des insensez de s'éloigner de cet Etre souverain & immuable, pour s'attacher à des neants & à des phantômes.

Il faut donc qu'ils s'appliquent souvent à ces Pleaumes, afin de s'avertir eux-mêmes de leur état & de leur condition , & de se persuader de plus en plus , qu'ils lont des étrangers dans ce monde, & qu'ils ont une autre patrie, à laquelle ils doivent tendre fans cefle. Il leur sera même tres-utile de fe les imprimer dans la me, moire, ou au inoins les versets les plus édifians, afin d'y avoir recours dans les occasions differentes , où ils se trouveront engagez;

afin d'exciter leur zele , en les recirant ;, afin de les presen. ter à Dieu , comme une vive exprefsion des sentimens de leur caur ; afin de s'en servir comme

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »