Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

pour être rétabli

. On lui oppose un Ora-

cle de la Sibylle : malgré lequel Gabinus

le rétablit à main armée sur le trône ,

il demeure jusqu'à sa mort. La fa-

meuse Cléopatre sa fille lui succéde avec

fon frere encore tout jeune.

S. II. Pothin Achillas, Ministres du

jeune Roi, chaffent Cléopatre. Elle leve
des troupes pour se rétablir. Pompée
après avoir été vaincu à Pharsale, se
retire en Egypte. Il y eft affaffiné

. César,
qui le poursuivoit, arrive à Alexandrie,
on il apprend & pleure sa mort. Il tra-
vaille à réconcilier le frere la fæur, er a
pour cela mande Cléopatre , dont bier-
tôt il devient épris. Il s'excite de grands

uvemens dans Alexandrie, il se

donne plusieurs combats entre les Egyp-

wens les troupes de César , ce-

lui-ci remporte presque toujours l'avan-

tage. Le Roi aiant été noié en prenant la

fuite dans un combat naval, toute l'E-

gypte se soumet à César. Il met sur le

trône Cléopatre avec son jeune frere,

G retourne à Rome.

186

$. III. Cléopatre fait mourir son jeune

frera , règne

seule. La mort de Jule

César aiant donné lieu au Triumvirat

formé entre Antoine , Lépide, áo le

jeune César appellé aussi Oétavien

Tome X.

y

Cléopatre se déclare pour les Triumvirs. Elle va trouver Antoine à Tarse, se rend maitresse absolue de son esprit, & l'emméne avec elle à Alexandrie, Antoine va à Rome, il épouse Oktavie. Il se livre de nouveau à Cléopatre, & après quelques expéditions retourne à Alexandrie, il entre en triomphe. Il y célébre le couronnement de Cléopatre de ses enfans. Rupturé ouverte entre César Antoine. Celui-ci répudie O&avie. Les deux flotes se mettent en mer : Cleopatre voulut suivre Antoine, Combat naval près d'Actium. Cleopatre prend la fuite , et entraine après elle Antoine. La viEtoire de César fut complette. Il se rendit quelque tems après devant Alexandrie, qui ne fut pas une longue résistance. Mort tragique d Antoine , puis de Cléopatre. L'Egypte eft réduite en Province de

l’Empire Romain. Conclusion de toute l'Histoire ancienne,

267

2 1 2

LIVRE VINGT-DEUXIÉME.

DES ARTS

E T

DES SCIENCES

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]

A VAN T-P R O O S.
Ombien l'invention des Arts des
Sciences a été utile an genre

humain.
Elle doit être attribuée à Dieu. 279
CHAPITRE. I. De l’Agriculture. 293
ARTICLE I. Antiquité de l'Agriculture.

Son utilité. Quelle estime on en faisoit
dans les anciens tems. Combien il est
important de la mettre en honneur,

dangereux d'en négliger le soin. Ibid.
ART. II. Du labour de la terre. Pays

célébres chez, bes Anciens pour l'abon-
dance du blé.

313
ART. III. $. I. Cultnre de la vigne.

Vins célébres en Gréce de en Italie. 320 §. II. Produit des vignes en Italie du tems de Columelle.

331 ART. IV. De la nourriture des beftiaux,

[ocr errors][merged small]

336

Art. V. Innocence to agrément de la

vie rustique et de l'Agriculture. 343 CHAP. II. Du Commerce.

357 ARTICLE I. Excellence et avantages du Commerce.

Ibid. ART. II. Antiquité du Commerce. Lieux

a ville's on il a été le plus célébre. 362 ART. III. Objet e matiére du Commerce.

379 3. I. Mines de Fer.

380 $. II. Mines de Cuivre ou d Airain.

385 6. III. Mines d'Or. 5. IV. Mines d'Argent.

407 $. V. Produit des Mines d'or o d'ar. gent , une des principales

sources de la richeffe des Anciens.

411 9. VI. Des Monnoies et des Médailles.

389

416

$. VII. Perles.
9. VIII, La Pourpre.
$. IX. Erofes de Soie.

424 427 441

Fin de la Table.

[ocr errors]
[ocr errors]

APPROBATION. 'Ai lû par l'Ordre de Monseigneur

le Garde des Sceaux, le Dixiéme Volume de l'Histoire Ancienne (c. de M. Rollin, & je n'y ai rien trouvé qui puisse en empêcher l'impression. Fait à Paris, ce 29 Mars 1736.

SECOUSSE.

PRIVILEGEDO ROT.

LRO

OUIS PAR LA GRACE DE DIEU,

Roy de France & dc Navarre : A nos amez & féaux Conseillers, les Gens tenans nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordinaires de notre Hôtel , GrandConfeil, Prevôt de Paris, Bailifs, Sénéchaux, leurs Lieutenans Civils, & autres nos Justiciers qu'il appartiendra : SALUT. Notre eher & bien amé le fieur CHARLES ROLLIN, Nous ayant fait remontrer qu'il fouhaiteroit faire imprimer & donner au Public L'Histoire ancienne des Egyptiens, des Carthaginois, des Asyriens, des Médes da des Perfes, des Macédoniens des Grecs , par ledit Charles Rollin, La manière d'Enseigner e d'Etudier les Belles Lettres, par le mêm?, M. F. Quintiliani Oratoria Institutionis , Libri 12. S'il Nous plaisoit lui accorder nos Lettres de Privilege sur ce nécessaires : of. frant pour cet effet de les faire imprimer en

.

« AnteriorContinuar »