Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Sebek tega

& venoit au secours de son fils. Il rencontra les enneniis à Thous , les défit, & les obligea de se fauver jusqu'à A- Après J. C. mouïah sur le bord du Gihon. De là ils envoyerent sup- hin. plier Nouh de leur accorder ses bonnes graces , & de leur pardonner; mais le Roi des Samanides ne le voulut faire qu'en faveur d'Abou-aly, & à condition qu'il abandonneroit Phaïq, & qu'il se retireroit à Korkandge la même que Dgiordgiania dans le Kharisme. Abou - aly y consentit , & alla camper à Hasarasp , près de cette ville, où peu de temps après il fut arrêté par Abou-abd - allah , Prince du Kharizme.

A l'égard de Phaïq, il passa chez les Turcs Hoei-ke auprès d'Illik-il-khan , qui lui promit de le rétablir dans ses dignités, & qui lui tint parole en lui faisant donner par Nouh le gouvernement de Samarcande. C'est aprés de si grands services rendus aux Samanides, que Sebekteghin (a) mou- L'an 997 rut dans le chemin de Balkh à Ghazna. Il s'étoit retiré dans Aboulfedha

Dherbelot. cette premiere ville pour fedélasser des fatigues de la Aboulfarad." guerre. Mais y ayant été atteint d'une longue maladie , il ge voulut se faire transporter à Ghazna, & mourut en chemin Benselow: après un regne de 20 ans & avec la réputation d'un Prince bon & jufte. Il fut enterré dans cette derniere ville. Il défigna pour lui succéder son fils Ismail. Mahmoud qui étoit l'ainé étoit alors à Nisabour. Il prétendit que le thrône lui appartenoit de droit. Ismail qui en étoit pourvû, n'écouta aucune de ses raisons , & il fallut en venir aux mains.

& Après sept mois de divisions entre les deux freres, Ifmaïl fut pris dans le château de Ghazna , & Mahmoud se contenta de le déposer, lui donna la liberté, & le traita d'abord avec bonté. Mais dans la suite, Mahmoud lui ayant demandé comment il se seroit conduit à son égard, fi la victoire eut tourné de son côté, Ismail lui répondit qu'il l'auroit tenu enferiné dans une prison , où il ne lui auroit manqué que la liberté ; Mahmoud lui fit aussi - tôt subir ce traitement , & l'envoya dans un château du Dgiordgian, où il lui fit donner jusqu'à sa mort tout ce qu'il avoit besoin.

(4) L'an 387 de l'Hegirer

nab

Arrés J. C.

Dherbelot.

[ocr errors]

Mahmoud surnommé Yemin-eddoulet doit être regardé Muhmoud: comme le premier Prince des Ghaznevides. Il ne perdoit

.

point de vûe les Samanides. Devenu plus puissant qu'eux, il prévoyoit qu'un jour leurs Etats tomberoient sous sa domination , & il avoit intérêt d'empêcher que quelques Emirs ne devinssent trop puissans dans cette Cour , & ne s'établissent dans le nord, comme avoient fait Alp-teghin & Sebekteghin dans le midi du côté de l'Inde. En consé

quence il crut devoir prendre part aux troubles que Phaiq L'an 998; & un autre Emir appellé Bactouroun (2) venoient d'exciAboulfed! a

ter à la Cour des Sanianides. Nouh leur Roi , dont on a déja Novairi. parlé, étoit mort l'an 997, & avoit laissé le thrône à son fils

Mansour. Bactouroun , Phaïq & d'autres Emirs déposerent ce Prince, lui firent crêver les yeux , & mirent la Couronne sur la tête d’Abdolmelek qui étoit en bas âge, & pendant l'enfance du quel ils espéroient être les maitres absolus de l'Empire. Mahmoud bien instruit de tout ce qui s'étoit passé , blâma la conduite des deux Emirs , & comme apparemment il ne fut pas écouté, il se mit à la tête de ses troupes , & marcha vers le Khorasan. Phaïq & Bactouroun ayant avec eux le nouveau Prince des Samanides dont ils tenoient les étriers pendant qu'il étoit à cheval , se présenterent en cet état à Mahmoud , qui leur accorda la paix qu'ils venoient lui demander. Mais de nouvelles divisions firent bien-tôt renaître la guerre ; Mahmoud en vint aux mains avec eux , & les 'poursuivit si vivement qu'il les obligea de se sauver ; Phaiq & Abdolmelek à Bokhara , Bactouroun à Nisabour & de- là à Dgiordgian. Il entra dans Herat, s'empara de Khorasan , & fit cesser la priere

publique qui s'y faisoit au nom des Samanides, Aboulfedha Cependant Bactouroun & Phaïq s'étoient réunis à BoBenschou- khara , où ils raisembloient toutes leurs forces pour venir Elmacin. attaquer de nouveau Mahmoud ; mais la mort de Phaiq qui

survint dans le même-tems, affoiblit tellement le parti des Samanides , qu'ils n'oferent plus rien entreprendre. D'un autre côté le Khan des Turcs nommé Illik-il-khan , sous

prétexte (9) L'an 389. de l'Hegire,

nah.

Mahmoud.

.

و

[ocr errors]

prétexte de donner du secours à Abdolmelek contre Mahmoud & contre les autres Emirs, s'avança à la tête d'une ar;

Après J C. mée considérable vers Bokhara. Il saisit Bactouroun & les Abonlfedhe Emirs de son parti qui avoient voulu s'opposer à sa marche, Benschou& entra dans 'Bokhara (a). Abdolmelek fut fait prisonnier himacin. & mourut dans les fers, son frere Mansour qui avoit regné avant lui, & que la faction des Emirs avoit fait déposer, fut aussi renfermé, & la Dynastie des Samanides fut entierement détruite. Il ne restoit plus de cette famille qu'un Prince nommé Ibrahim , qui erra pendant plusieurs années de province en province avec quelques troupes. Il fut rencontré

par

celles de Mahmoud , & il fut tué ; ainsi tout ce que les Samanides avoient possédé, c'est-à-dire le Khorasan , & une partie de la Transoxiane paffa sous la domination de Mahmoud. Le Khalif Caderbillah qui regnoit alors à Bagdad, envoya à ce nouveau Monarque l'investiture de tous ces grands pays avec la robe d'honneur & les titres d’Yemin-eddoulet, la main droite de lEtat,& d'Aminelmillet, Protecteur des fidéles. Mais Mahmoud regarda ces titres comme au-dessous de lui , & peu convenables à la puissance.

Mahmoud cherchoit à étendre ses conquêtes du côté du midi. Mais il ne pouvoit entreprendre cette guerre qu'il ne fut sûr auparavant du Khan des Turcs. Il fit un traité avec Illik-il-khan , & il épousa sa fille. Alors n'ayant plus rien à craindre pour le Khorasan & la province de Ghazna , il entra (@) dans l'Inde , où regnoit Dgebal (c) qui l'an Joont

Aboulfedha en étoit le plus puissant Roi. Ce Prince Indien avoit trois cens éléphans. On ignore les détails de cette expédition. AboulmaIl s'y donna plusieurs combats , Dgebal fut fait prisonnier basen. deux fois, & deux fois renvoyé généreusement. Mais étant tombé de rechef entre les mains de Mahmoud , il fut obligé suivant les loix de son pays, de céder la Couronne à son fils , & de se brûler lui-même pour expier ses fautes. Mahmoud fit un butin immense dans ce pays , & y porta la Res

[ocr errors]

Dherbelot

(a) le ro de Dzoulcaada.
(b) Mahmoud partit dans le mois Moharram de l'ap 392,
(6) Aboulmahäsen le nomme Hassan.

Tome II,

X

L'an 1002.

;

ligion Musulmane. Ensuite il quitta l'Inde , & traversant Après J. C. tous ses vastes Etats , il passa dans le Kharisme , dont il Mahmoud.

se rendit maitre , de-là il alla repousser le Khan des Turcs qui s'étoit avancé à la tête d'une armée jusqu'à Baikh. Ce Khan fut vaincu & obligé de repasser le Gihon qui servit de limites entre les deux Empires.

Mahmoud rentra dans Ghazna avec le titre de Ghazi ou Dherbelot. de Conquerant & de vainqueur des Infideles. Il n'y resta que Aboulfedha Aboulma.

le tems néceslaire pour se disposer à une nouvelle expédibasen.

tion. Khalaf (a) simple gouverneur du Sedgeftan province
voisine de celle de Ghazna s'y conduisoit en Souverain
& paroissoit vouloir s'y fortifier dans le château de That,
Mahmoud marcha contre ce rebelle. Khalaf vint au de-
vant de lui, non pour le combattre; mais pour se rendre &
lui remettre les clefs de fa forteresse. Il reconnut Mahmoud
pour son Sulthan , & ce titre jusqu'alors inconnu devint
en usage parmi les Princes Mahometans , il plut à Mah-
moud qui le porta le premier. Auparavant les Princes pre-
noient celui de Malek ou de Roi. Dans la suite celui-ci
s'avilit & ne fut plus donné qu'à des princes tributaires
& soumis aux Sulthans.
Khalaf fut rétabli dans son

gouvernement , mais oubliant presque aussi-tôt la clemence de Mahmoud il reprit les armes & chercha à s'appuyer du Khan, des Turcs. Mahmoud vola sur le champ dans ces Provinces, le deffit & le fit prisonnier. Il l'envoya dans la Province de Dgiordgian où il le laissa pendant quatre ans , & le fit ensuite transporter dans la forteresse de Khaidern au midi de Nisabour où il le fit observer jusqu'à sa mort. Mais laissons Khalaf

dans sa prison & suivons Mahmoud dans ces expéditions: Aboulfedha il retourne (6) dans les Indes où il prend le fort château L'an 00s. d'Hebatah vers l'Indus au-delà du Moultan : il fait

boulfedha D-berbelot. la conquête de (C) toute la grande province de Moultan ,

il en chasse un Roi nommé Bida & le contraint de se retirer dans le château de Kalidgiar où il l'assiége & le force

L'an 1904

(a) L'an 393 de l'Hcgire..
(6 L'an 395 de l'Hegire,

(c) L'an 395 de l'Hegirco

Mahmoud.

de se rendre, l'obligeant de lui donner ses thrésors , sa ro

Après J.C. be royale & la ceinture. De-là il revient sur ses pas & le pares

fa -
rend en diligence dans le Maouarennahar pour s'opposer à
Illikil-khan,

Le Khan des Turcs profitant de l'éloignement de Mah-
moud avoit envoyé dans le Khorasan deux de ses Géné-
raux Sipaschi-teghin & Dgiafer-teghin avec chacun une ar-
múe. Arllan-dgiazeb-teghin gouverneur de Herat , pour
Mahmoud fit aufli-tót sçavoir cette nouvelle à ce Prince.
Mahmoud quitta l'Inde & marcha à grandes journées vers
les Turcs , il les joignit & les obligea de quitter sur le
champ le Khorasan & de repasser l'Oxus. Illik-il-khan ain-
fi challé demanda du secours à un autre Khan nommé
Cadar qui se rendit auprès de lui avec une armée de cin-
quante mille hommes de cavalerie. Les deux Khans pas-
ferent l'Oxus & vinrent camper devant Balkh. Mahmoud
après avoir fait sa priere & imploré la misericorde & la
protection de Dieu, s'avança monté sur un élephant blanc
contre l'armée Turque. Il investit l'endroit où étoit Illik-
il khan , son élephant enleva ce Khan de dessus son che-
val & eux qui combattoient auprès de lui furent_écrasés
sous les pieds de cet animal. Mais le Khan des Turcs ne
périt point en cette occasion comme le dit Dherbelot ,
puisqu il ne mourut que l'année 111o. Mahmoud fit un si
grand carnage ( a) de ses ennemis que peu se sauverent,
la plus grande partie de ceux qui échaperent s’étant noyés
dans le Gihon.

Après cette grande victoire Mahmoud repartit (6) pour L'an 1107. les Indes où il étendit ses conquêtes & punit le Roi Nevascha qui avoit renoncé à la Religion Musulinane qu'il avoit embrassée auparavant. Quelques années après il revint dans le même pays & deffit (c) Bal fils d'Andbal un l'aninou. des plus puissans Rois & des plus riches de l'Indofan. L berbelok. Ses thriors immenses qui consistoient en or, en argent & en pierreries devinrent la proye du vainqueur. Le nom

L'an 1006

dvajondi.

(a) L'an :97 de l'Hegire.
(6) L'an 398 de l'Hegire.

(c) L'an 400 de l'Hegire.

!

« AnteriorContinuar »