Imágenes de páginas
PDF
EPUB

(chah.

nah. Soyouthi. Dherbelot. Elmacin.

voirs de sa Religion , il faisoit de grandes aumônes. Sa taille Après, J. C. & son regard lui gagnoient le respect & le cæur de tous ses

peuples. Il portoit ordinairement sur sa tête un turban fait L'an 1072. en forme de couronne, & il étoit si puissant dans toute l'AAboulfedha. sie qu'il avoit vû au pied de son thrône jusqu'à douze cens

Souverains ou fils de Souverains.

Après la mort d'Alparsan, son fils Malek-schah sur lequel le grand Vizir Nedham-el-moulk avoit fait toinber le choix fut proclamé Sulthan à la tête des armées. Pour recompenser un si grand service , Malek-schah ajouta à tout ce que ce Vizir posledoit déja, la ville de Thous dans le Khorafan , & lui donna le titre d'Ata-begh (a) c'est-à-dire pere du Roi. D'un autre côté le Khalif envoya à Malek-schah la patente par laquelle il le revêtissoit du titre de Sulthan , il y ajouta celui d'Emir-el-moumemin qu'aucun Prince autre que le Khalif n'avoit porté avant lui , & enfin celui de Dgelal-ed-doulet-ou-ed-din, c'est-à-dire la gloire de l'Etat & de la Religion. Quoique Malek-schah eût été ainsi reconnu Sulthan

par le Khalif & par les Grands , son oncle Caderdh-begh, gouverneur général de la Province de Kerman, prit les armes pour lui disputer ce titre, & s'avança avec une armée considérable jusqu'au près de Ghurgé. Toutes les troupes du Khorasan marcherent aussi-tôt contre le rebelle & lui livrerent une des plus grandes batailles qui eût jamais été donnée dans la Perse. Caderdh fut vaincu & enfermé dans un château du Khorasan. Mais cette victoire, en affermissant le nouveau Sulthan, rendit plus insolentes les troupes du Khorasan, leurs Officiers vinrent trouver le grand Vizir Nedham-el-moulk & demanderent que pour récompense de leur courage on doublât la paye des soldats ; ils allerent jusqu'à ménacer de mettre Caderdh sur le thrône si on ne leur donnoit

pas une prompte satisfaction. Le grand Vizir appaisa leur premier mouvement & leur promit d'engager le Sultan à leur accorder ce qu'ils demandoient, mais lorsqu'ils furent retirés, on fit empoisonner secretement Cadherd, afin

(m) Nedham-el moulk fut le premier qui porta ce titre.

Malek

L'an 10750

Novairi.

Zonare,

de leur ôter tout sujet de revolte. Le lendemain le grand Vizir s'excusa de n'avoir point parlé en leur faveur au Sul

Après J. Ç. than, parce que ce Prince avoit été trop affligé de la mort schah. imprévue de son oncle : toute cette milice se retira , Malek-schah n'eut plus de concurrent, & l'on fit dans Bagdad la priere publique en son nom.

Peu de tems après (a) mourut le Khalif Caïm-b’amr-illah. Şon successeur ne pouvoit être installé sur le thrône des Musulmans que

du consentement du Sulthan qui avoit Aboulfedha toute l'autorité dans Bagdad, & ce fut Mouïad-el-moulk fils du grand Vizir, qui fut chargé avec tous les gens de Loi & les grands Officiers de Bagdad de nommer le nouveau Khalif, & de le revêtir du peu d'autorité que les Sulthans laissoient alors à ce chef du Musulmanisme, Moctadi-billah fut proclamé. Dans le même-tems Malek. D'Herbelos schah envoya Soliman son cousin fils de Coutoulmisch dans Scylitzes. la Syrie pour chasser les Grecs des endroits où ils s'étoient maintenus jusqu'alors. Nicephore Botoniate aspiroit alors à l'Empire , & le disputoit à Michel Parapinace. Soliman (6) lui donna quelques secours,& se rendit maître de tout le païs jusqu'à Antioche. Pendant que Soliman chassoit de la Sy- Aboulfedha rie les Grecs, Malek-schah s'occupoit à reformer le Calen- Ben-schondrier. Il avoit fait fait rassembler dans son Observatoire les plus sçavans Astronomes de l'Asie qui convinrent tous de fixer le Neyrouz, ou le commencement de l'année, au tems que le Soleil commence à entrer dans le signe du bellier. Elle commençoit auparavant au milieu des poissons. Cette époque fut appellée l'Erre Dgelaléene ou Malikéenne en l'honneur du Sulthan Dgelal-eddin-malek schah.

Un autre Général de ce Prince nommée AtsizleKha- Aboulfedha rismien , pendant que Soliman s'enfonçoit dans l'Asie mi- Abulfaneure (c), attaquoit les places de la domination des Kha- Elmacin.

radge. lifs Phatimites qui regnoient dans l'Egypte. Damas après Novairi. un long siége , pendant lequel les habitans souffrirent une grande famine , fut obligée de se rendre. Hemesse se foumit aussi avec la plus grande partie de la Syrie ; Atsiz

.

(a) l'an 467 de l'Hegire.

(b) Zonare attribue cet évenement à Coutoulmisch ; mais il étoit mort alors,

& il le faut rapporter à Soliman fils de
Coutoulmilch.

(c) L'an 468. de l'Hegire.

nétra jusques dans l’Egypte, & s'approcha du Caire (a). Après J.C. Malek

Le Khalif Mostanser-billah qui y regnoit , prit la fuite. penschah. dant la nuit; mais les habitans qui se virent abandonnés L'an 1076,

par

leur Şouverain,se réunirent aux Negres , & marcherent contre le Général de Malek - schah qui fut défait. Alors Atsiz revint à Damas par Ramla , & Jerusalem qu'il pilla. Malek - schah qui avoit appris sa défaite , croyant que ce Général avoit été tué , ordonna sur le champ à son

propre frere (6) Tadg-ed - doulet-toutousch de se transL'an 10777

porter en Syrie , & d'en achever la conquête. Atsiz infor-
mé de l'arrivée & du dessein de cet Emir , & jaloux en
outre de commander seul dans ce pays, donna à Tadg-
ed-doulet de grandes sommes d'argent , & éloigna ainsi un
Prince qui venoit lui enlever toute la gloire de son expé-
dition, Tadg-ed-doulet alla faire des courses d'un autre
côté. Il vint à Manbedge ou Hierapolis que Nasr le Mardas-
chide avoit enlevée deux ans auparavant aux Grecs , &
de - là à Alep, où regnoit un autre Mardaschide nommé
Sabeq ($). Mais ne pouvant se rendre maître de cette pla-
ce , il passa dans le Diarbekr où il trouya Mouflim (d)
maître de Nesibin & de Sandgiar trop bien fortifié pour l'at-
taquer. Tous ces petits Princes reconnoissoient Malek-
schah
pour

Sulthan & regnoient dans ces contrées sous fon autorité : mais fouvent les Généraux de ces Sulthans entreprenoient de les en chasser pour prendre leur place. Telle étoit la forme du Gouvernement fous ces Princes Seljoucides. Les Emirs, après avoir rendu quelques hommagesau Sulthan, & s'être engagés à lui fournir dans certaines occasions des troupes & de l'argent, étoient indépendans dans leurs provinces. Le Sulthan ne prenoit aucune part dans les guerres particulieres qu'ils avoient la liberté de faire,

La guerre étoit alors de toutes parts dans la Syrie, Scharf-eddoulet-mouslim le Mardaschịde roi de Moussoul, avoit obtenu du Sulthan la permission d'aller assiéger Alep, qui appartenoit à Sabeq fils de Mahmoud, & de s'en ren

dre (a)'an 469 de l'Hegire.

(d) Fils de Coraïsch , fils de Badran-elb. L'an 470 de l'Hegire,

ocaili. Il étoit surnommé Scharf ed-dou(6) Fils de Mahmoud , fils de Nafr. Ict.

une

schah,

dre le maître , à condition de payer tous les ans trois cens

Après J. C. mille piéces d'or. Pendant ce tems-là Malek - schah ma- Malekria ( a ) sa fille au Khalif Moctadi.billah & lui donna

L'an 1081) dot de cinquante mille piéces d'or. Mais ce mariage ne fut conclu qu'à condition que le Khalif n'auroit aucune autre femme ni aucune esclave. Telle étoit l'autorité du Sulthan sur le Khalif; dans Bagdad même les Officiers de Malek - schah étoient regardés comme des Souverains : lorsque Mouïad-el-Moulk fils du grand Vizir , étoit dans cette ville , on battoit du tambour devant la porte aux tems de la priere.

Malek-schah qui s'étoit transporté ensuite dans le Kho- l'an 1084. rasan , vint de-là en Syrie (6). IÌ envoya le Vizir Phakhr- Novairi

. eddoulet dans le Diarbekr pour faire la guerre à Scharf- Ebmarines ,

.

riboulfedha
eddoulet qui regnoit dans Moussoul. Plulieurs autres 'Gé- Benbasricko
néraux fe joignirent aux troupes du Sulthan & particulie-
rement l'Emir Ortoc avec ses Turkomans. Emed dans la-
quelle Scharfeddoulet s'étoit renfermé, fut prise par Or-
toc. Scharfeddoulet qui la lui avoit remise, & qui avoit
obtenu la liberté d'en sortir moyennant une somme d'ar-
gent, se retira (c) à Racca, d'où il envoya la somme dont

à
ils étoient' convenus.Amid-eddoulet fils de Phakhr-eddoulet
arriva en même-tems avec une nouvelle armée. Il étoit
accommpagné de Casim-eddoulet-ac-fancar qui étoit très-
expérimenté dans l'art de la guerre. Toutes ces troupes
réunies vinrent camper devant Moussoul. Pendant qu'elles
tenoient cette place assiégée, l'Emir Ortoc sçut engager les
habitans à se rendre. Malek-schah se proposoit de détruire
les Merouanides & les Ocaïlites, & de s'emparer de tout leur
pays ; mais la révolte de son frere Toutousch dans le Kho-
rasan l'obligea de laisser là pour quelque tems les affaires
de Syrie , & de tourner ses armées contre ce Prince. Il se
contenta alors de chercher les moyens d'appaiser Scharf-
eddoulet , & lui envoya à cet effet Mouïad-el moulk fils
du grand Vizir, qui lui persuada que son pere, qui prenoit
ses intérêts auprès du Sulthan, obtiendroit sa grace ,s'il ye-

(a) L'an -74 de l'Hegire.
(5) l'an 477 de l'Hegire.
Tome II.

Еe

[ocr errors]

(c) Le 21 de Rabi-el-aoual.

Malekschah.

L'an 1086.

Novairi

Après J. C. noit trouver ce Prince; Scharf-eddoulet se rendit auprès

de Malek-schah , qui le rétablit dans Moussoul, & lui fit remettre tous les thrésors qu'on lui avoit enlevés. Alors Malek-schah passa dans le Khorasan, où il défit son frere. Cette expédition ne fut pas plûtôt achevée qu'il repaisa dans la Syrie , où il s'empara de Roha autrement Edesse, qu’un Emir nommé Outhir-el-nemiri avoit livrée aux Grecs pour une somme de vingt mille piéces d'or. Il la donna à Bouzan ; ensuite il reçut des Ambassadeurs de la part

des 'habitans d'Alep , qui offroient de lui remettre leur ville que

Toutousch alliégeoit , il s'y transporta sur le champ, Toutousch se retira à Damas. Harran , Kaiartab , Laodicée & Apamée furent aussi soumises. Málek - schah s'en alla

à Bagdad (a) qu'il n'avoit point encore vûe , sa fille s'y renboulfedha dit d'un autre côté pour y épouser le Khalif. Son Général se

rendoit maître pendant ce tems-là de Miafarekin & du Dgeziret-ben-omar, & achevoit de détruire dans ce pays la famille des Merouanides. Mansour fils de Nasr, est le dernier Prince qui y ait regné. Mais cette disgrace n'étoit pas commune aux autres petits Princes. Mohammed fils de Scharfeddoulet (6) obtint du Sulthan, Zelica sa fæur avec les villes de Rohba , de Harran , de Saroudge , de Racca & de Khabour.

Malek-schah (c) resta plus d'une année à Bagdad, où il D'Herbelot.

ne s'occupa que de la chasse , & n'en sortit que pour s'en

retourner à Ispahan: de-là il alla l'année suivante (d) faire l'an 1088. le pélérinage de la Mecque. Ce pélérinage lui couta des

sommes contidérables , il fit bâtir des bourgades & creuser un grand nombre de puits dans le desert, porter des provisions en abondance pour la subsistance des Pelerins distribuer aux pauvres des aumônes, & abolir le tribut que les Pelerins avoient coutume de payer.

Après avoir donné ces marques publiques de fa religion, Aboulfedha

Malek-schah , qui étoit accoutumé de le transporter d'une extrémité de ses Etats à l'autre , se rendit (e) avec des ar

L'an 1087

[ocr errors]

L'an 1089.

(a) Dans le mois Dzoulhedgeh de l'an 478 de l'Hégire.

(6) L'an 479 de l'Hegire.

(c) L'an 480 de l'Hegire.
(d) L'an 481 de l'Hegire.
(c) L'an 482 de l'Hegire,

« AnteriorContinuar »