Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Mahinoud.

Novairi Eenelathir.

fils de Mohammed , qui avoit pris les armes contre son Après J.C frere Mahmoud. Sandgiar

Après cette grande expédition le Sulthan Mahmoud ordonna à Ac fancar de retourner à Moussoul, & de faire

les préparatifs nécessaires pour aller combattre les Francs L'an 1124. dans la Syrie (a). Ac-lancar voulut engager Zenghi à venir

le trouver à Moussoul ; mais la jalousie s'étoit déja mise entre ces deux Généraux. Zenghi, que la trop grande autorité d'Ac-lancar effrayoit, se tint à Bosra , & s'attacha plus particulierement au Sulthan Mahmoud , qui étoit déja menacé d'une guerre de la part du Khalif. Ce Prince avoit donné l'Intendance de Bagdad à Barnecousch. Quelques

démêlés que celui-ci eut avec Mostarsched , l'obligeL'an 1126. rent (6)de quitter cette ville , & de se rendre auprès du Sul

than
pour

lui
porter ses plaintes , & l'avertir

que

Mostara fched levoit une armée dans le dessein de le chasser de l'Eraque , & que s'il différoit d'éteindre ces commencemens de revolte, il alloit perdre cette province. Aussi-tôt Mahmoud résolut de se rendre à Bagdad. Le Khalif qui en fut informé, lui écrivit pour le prier de ne pas venir dans cette ville , que les guerres précédentes avoient désolée , & où l'on manquoit de vivres. Il lui offrit en mêmetems une somme considérable d'argent; mais Mahmoud ne se laissa pas persuader par le Khalif dont la conduite lui devenoit de plus en plus suspecte, & il se disposa à partir. Mostarsched n'en fut pas plûtôt instruit qu'il fit assembler toute sa famille & ses Officiers & se retira dans la partie occidentale de Bagdad. Les habitans furent confternés de cette retraite , qui étoit comme le prélude d'une nouvelle guerre. Mahmoud n'épargna aucuns foins pour l'engager. å rentrer dans la ville. Toutes les représentations que les Officiers purent faire de fa

part à Mostarfched furent inutiles. Le Khalif se déclara ouvertement , & envoya une armée commandée par Aphiph vers Vaseth. Emad-eddinzenghi qui 'accourut au secours de cette place, ne voulut point d'abord combattre contre l'armée du chef de la religion

(a) L'an 518 de l'Hegire.

(6) L'an 520 de l'Hégire,

L'an 1127

Musu!manne. Il pria Aphiph de se retirer , & de ne point Après J. C.
commencer une guerre qui causeroit la perte du Khalif. Sandgiar.
Aphiph n'écouta rien , & vint camper au couchant de Va- Mahmoud.
seth. Zenghi passa le-Tigre, lui livra bataille, & lui tua
une grande partie de son monde. Le Khalif fit aussi-tôt
retirer tous les vaisseaux qui pouvoient être sur le Tigre,
& ferma les portes de fon palais , à l'exception de celle de
Nouba.

Le Sulthan Mahmoud arriva (a) à Bagdad dans cet in-
tervalle; il campa à la porte du Soleil. Une partie de ses
troupes entrerent dans la ville & se logerent dans les mai-
sons, où elles firent quelques désordres qui obligerent le
Sulthan à les faire retirer. Il écrivit encore au Khalif pour
le prier de revenir & de faire la paix ; mais il n'en reçut
que des injures. Alors plusieurs de ses soldats rentrerent
dans Bagdad & pillèrent le palais du Khalif. Cette a&ion
irrita tout le peuple ; il prit les armes , le Khalif faisoit
battre le tambour, & excitoit lui-même à la revolte. On
n'entendoit crier par-tout que vivent les Haschemites (6).
11

у eut un combat entre quelques troupes qu'il avoit mi-
ses en embuscade , & celles du Sulthan qui étoient entrées
dans son palais. La populace pilla celui du Vizir de Mah-
moud & toutes les autres maisons de ceux qui lui étoient
attachés. Beaucoup de monde fut tué dans les rues. En-
fuite le Khalif avec avec trente mille homme repassa le
Tigre , vint camper dans la partie orientale de la ville &
fit creuser pendant la nuit an large fossé pour se garantir
des attaques du Sulthan. La famine se joignit à tous ces
maux. Pendant ce tems-là on se battoit tous les jours aux
portes de la ville & sur les bords du Tigre. Le Sulthan
informé qu'on avoit dessein de venir lui livrer bataille
fit venir de Vaseth, Emad-eddin-zenghi, en lui ordonnant
d'amener en plein jour sur ses vaisseaux le plus qu'il

pour-
roit de
troupes.

Aufli-tôt que cet Emir fut arrivé , tous les
vaisseaux investirent la place du côté du Tigre , & les trou-
pes
du côté de la terre. A cette vûe le Khalif & le

peu-
(*) Le 20 de Dzoul-hedgeh de “l'an (b) C'est le nom de famille des Abba

[ocr errors]

520,

fides.

Benelathir

ple se crurent perdus. Mahmoud se préparoit déja à un Après J.C. Sandgiar.

assaut général quand Mostarfched lui fit demander la paix. Mahmoud. Le Sulthan qui l'avoit toujours désirée la lui accorda , &

entra dans Bagdad. Il se contenta de punir le Khalif en tirant de lui de grandes sommes , & en lui ôtant toutes les armes & les munitions de

guerre. Mahmoud resta dans cette ville pendant quelques tems. Aboulfedha.

Azzeddin - masoud , fils d'Ac-lancar-el-bourski" qui avoit
été tué dans une Mosquée de Moussoul par un Bathenien,
lui fit demander d'être confirmé dans le Royaume de
Moussoul

que
son

pere avoit , & il l'obtint. Le Sulthan donna aussi le gouvernement de l'Eraque à Emad-eddinzenghi , après quoi étant tombé malade à Bagdad , il s'en alla (a), par le conseil de ses médecins , à Hamadan où il se rétablit. Emad-eddin-zenghi se retira à Moussoul , & laissa le gouvernement de l'Eraque à Moudgiahed-eddinBihrouz.

Le vainqueur de Bagdad fut obligé de sortir d'HamaEenschou- madan (6) & de se rendre à Rei aux ordres du Sulthan

Sandgiar. Ce Prince étoit parti du Khorasan accompagné de Dobaïs, qui après sa déroute s'étoit rétiré auprès de lui. Lorsqu'il fut arrivé à Rei , il y manda le Sulthan Mahmoud son neveu , lui fit rendre de grands honneurs , & le plaça avec lui fur fon thrône , en exigeant de lui que nonseulement il oublieroit tout ce que Dobaïs avoit fait ; mais

encore qu'il le rétabliroit dans son pays. Mahmoud fut Aboulfedha obligé d'exécuter ces ordres , 'après quoi Sandgiar s'en reL'an 1129. tourna dans le Khorasan. Le rétablissement de Dobars fut

la source d'une nouvelle guerre. Ce chef des Arabes (c) se revolta une seconde fois contre le Sulthan Mahmoud & contre le Khalif. Mahmoud se vit forcé de revenir à

Bagdad, d'où il envoya une armée contre le rebelle qui D'Herbelot.

pilla Bofra en se fauvant dans le désert.

Le Sulthan Sandgiar qui avoit été la cause de ces troubles, les laissa terminer à Mahmoud , & après être re

L'an 1128.
Aboulfedha

nah.

L'an 1130.

() Le 1o de Rabi-el-akher de l'an $21.

(6) L'an 522 de l'Hegire.
(c) L'an 523 de l'Hegire.

tourné dans le Khorasan il rassembla (a) toutes ses trou

Après J C. pes, passa le Gihon , & entra dans le Maouarennahar.

Sandgiar. Ahmed fils de Soliman, gouverneur de Samarcande, s'é- Mahmoud. toit revolté dans cette ville & refusoit de lui payer le tribut ordinaire. Il l'assiégea dans Samarcande , le força de se rendre , & le dépouilla de son gouvernement, qu'il donna à un de ses esclaves. Cependant le Gouverneur regagna dans la suite les bonnes graces du Sulthan , & fut rétabli dans Samarcande. Dans le même tems son neveu Masoud , frere de. Mahmoud, chasra les Batheniens de la forteresse d’Alamout qu'ils poffedoient depuis long

Aboulfedha tems.

Mahmoud étoit alors à Hamadan, où il mourut (6) âgé l'an 1131. de vingt-sept ans , neuf mois & vingt jours , après avoir Novairi

. regné pendant treize ans (c.). Ce Prince étoit généreux, Aboulfedha bienfaisant, ne souffroit point que ses Officiers fissent au- Dherbelot. cun tort à ses sujets , écoutoit avec plaisir les avis des Aboulfa

Tadge. gens fages & les remontrances qu'on lui faisoit sur les fautes

Benschoua qu'il avoit pû commettre ; l'amour des femmes & l'exer- nah. cice trop fréquent de la chasse , qui emportoient une grande partie de ses revenus, ternirent un peu sa réputation. Ses chiens qui montoient environ à quatre cens avoient tous un collier & une couverture brodée d'or & de perles. Après sa mort, le Vizir Aboulcasem-el-nisabadi & l'A

Aboulfedha tabek Sancar-el-ahmed - ili convinrent de mettre sur le Benelathir. thrône son fils Daoud, firent faire la priere publique en

hafen. son nom dans le Dgebal & l’Adherbidgiane & allerent avec ce nouveau Sulthan à Zendgian. Mais Masoud frere de Mahmoud qui résidoit à Kendgia , n'eut pas plûtot été informé de la mort de son frere , qu'il alla s'emparer de Tauriz. Daoud vint l'y assiéger. Masoud en sortit avec dix mille hommes,& marcha (d) vers Bagdad. Son frere Seldgiouk-schah qui avoit le gouvernement du Khouzistan & du pays de Fars, & qui aspiroit au titre de Sulthan, s'y rendit avec son Atabek Caradgia-es-saki à la tête d'une armée

Masoud.

Aboulma

(a) L'an 524 de l'Hegire.

(b) L'an 52s de l'Hegire dans le mois Schoual.

(c) D'Herbelot se trompe en lui donnant 27 ans de regne.

(d) L'an 526 de l'Hegire.

Masoud.

se ren

nombreuse. Il y devança Masoud, & alla loger dans le Après J. C. Sandgiar:

palais des Sulthans. Maloud eut alors recours à Emad-
eddin-zenghi , qui partit aussi-tót de Moussoul pour
dre à Tecrit. Caiadgia informé qu'il s'approchoit de Bagdad,
alla le combattre , fit prisonniers la plậpart de les prin-
cipaux Officiers , & rentra dans Bagdad. Emadeddin-zenghi
étoit retourné à Moussoul pour y rassembler de nouvelles
troupes , & Masoud qui avoit appris sa défaite s'étoit re-
tiré.

Dans le même tems le bruit se répandit que le Sulthan Sandgiar étoit arrivé à la tête d'une armée dans les environs d'Hamadan, menant avec lui Thogrul , fils du Sulthan Mohammed, qu'il se proposoit de faire déclarer Sulthan. Le Khalif Mostarfched détermina aussi-tót Masoud & Seldgiouc-fchah à faire la paix, & à se réunir

pour

aller L'an 1132. combattre leur oncle Sandgiar. Ils arrêterent (a) entr'eux

que

Masoud auroit le titre de Sulthan , & entrerent tous les deux dans Bagdad : Masoud logea dans le palais des Sulthans, Seldgiouc dans celui des Intendans , ensuite ils marcherent ensemble contre Sandgiar , & obligerent le Khalif à les suivre. Pendant ce tems-là Sandgiar ordonna à Emadeddin-zenghi & à Dobaïs d'aller prendre Bagdad, & d'y faire la priere publique en son nom , & ensuite au nom de Thogrul. Les deux Princes allerent jusqu'à Dinour , où ils trouverent l'armée de Sandgiar : on se rangea aussi-tôt en ordre de bataille. Barnecousch , IousouphDgiaousch & Houssain-uzbek étoient à la tête de l'armée des Princes; Thogrul , Khaouaresm-schah & l’Emir Cammadge à la tête de celle de Sandgiar. Khaouaresm-schah chargea ( 6 ) la droite de Masoud & la mit en fuite. Caradgia avec vingt mille cavaliers d'élite attaqua le centre où commandoit Sandgiar qui avoit devant lui deux éléphans. Dans le plus fort de la mêlée Thogrul & Khaouaresm-schah vinrent tomber par derriere sur Caradgia ; il se défendit avec courage , presque tout son monde fut tué, & il fut fait prisonnier. Masoud prit aussi-tôt la fuite. Jousouph

Dgiaousch

(a) Dans le mois Dgioumadi-el-aoual

(6) Lc 8 de Redgeb de l'an 526.

de l'an 526,

« AnteriorContinuar »