Imágenes de páginas
PDF
EPUB

il pressa

Roha, pour

nient le lieu où Zenghi avoit campé. Après cette expédia Apr, J. C. tion Zenghi alla faire le siége de Nesibin qui appartenoit Zenghi. à Timourtasch Roi de Maredin. Celui-ci demanda aussi-tôt Benelathir. du secours à son cousin Daoud Roi de Khipha ; mais Zenghi

ne leur laissa pas le tems de réunir leurs troupes,
le siége & s'empara de la ville ; ensuite celles de Sand,
giar, de Khabour & de Harran tomberent sous sa puis-
sance ; la ville de Harran particulierement étoit incom-
modée du voisinage des Francs qui étoient établis dans
Roha; Saroudge & quelques autres places de la Mésopota-
mie se soumirent. Les habitans l'avoient fait prier de venir
prendre possession de leur ville. Zenghi s'y rendit, & en-
voya de-là un Ambassadeur à Joscelin Comte d'Edesse ou

lui faire

part de toutes ses conquêtes, & surtout du dessein qu'il avoit de passer l’Euphrate & d'aller s'emGuillaume parer d'Alep. Joscelin fit la paix avec lui. Ce Comte avoit de Tyr.

eu de violens démêlés avec Boëmond le jeune, Prince d'Antioche, & l'inimitié avoit été si loin que Joscelin s'étoit attaché aux Turcs , & secouru des troupes de Zenghi, il étoit entré dans le pays d'Antioche. Baudouin II. Roi de Jérusalema avoit été obligé de se rendre dans cette ville

pour réconcilier ces deux Princes. Aboulfedha Les habitans d'Alep qui avoient été informés du

voyage Benelathir. de Zenghi , l'avoient engagé de se rendre dans leur ville. Benschou

Alep avoit appartenu à l’Emir Bourski; mais après sa mort Aboulfa- fon fils Masoud qui lui avoit succédé, avoit donné le Gous Kadge.

vernement de cette ville à un Emir nommé Phathlag (a). Les habitans mécontens de la conduite de ce Gouverneur , se révolterent & l’assiégerent dans le château. Phathlag appella à son secours les Francs. Joscelin Comte de Roha accourut vers Alep; mais les habitans lui

ayant

remis quelques sonīmes, il s'en retourna, & Zenghi leur envoya un de ses Officiers nommé Caracousch, pour leur montrer la patente du Sulthan Mahmoud, qui lui donnoit l'investiture de toute la Syrie. Alors les Alepains se soumirent ainsi que le Gouverneur. Ausl-tôt Zenghi qui étoit à Moussoul passa

nah.

(a) Selon d'autres, Cathlag,

l'Euphrate

1

l'Euphrate, prit dans sa route Manbedge & Bouzaa, & entra

Apr. J. C. dans Alep aux acclamations de tous les habitans. Lorsqu'il l'an 1128. se vit (a) maître de cette ville il fit arrêter Phathlag, & Zenghi, le priva de la vûe.

Zenghi qui ne se laissa plus conduire que par des vûes d'ambition, rechercha avec empressement toutes sortes de moyens pour étendre ses Etats. Il donna au Sulthan de Perse cent mille piéces d'or, pour être conservé dans son Gouvernement de Moussoul. Ensuite, dans le dessein d'entreprendre une expédition contre les Francs , il fit demander des troupes à Bouri Roi de Damas (b). Celui - ci L'an 1128. ordonna à son fils Sounedge qui commandoit dans Hama , de se rendre auprès de Zenghi avec toutes ses troupes.

Mais quelle fut la surprise de Sounedge lorsqu'il se vit arrêté par celui qu'il venoit secourir? Zenghi le fit renfermer dans Alep avec ses Emirs , marcha aussi-tôt vers Hama qui étoit entierement dégarnie de troupes, & s'empara facilement de cette ville. Il trompa également l’Emir d Hemesse nommé Kirkhan qu'il fit arrêter, & conduire ensuite au pied des murailles d'Hemesse , afin d'ordonner à son fils qui y commandoit, de rendre cette ville à Zenghi; mais les habitans refuserent d'obéir , & Zenghi fut obligé de s'en retourner à Moussoul, menant avec lui Sounedge & les Emirs de Hama, qui étoient un témoignage authentique de son infidélité. Cette conduite ne servit qu'à rendre Zenghi odieux à tous les Princes voisins. Daoud & Timourtasch Princes Ortokides (c), qui régnoient, le premier à L'an 1930t Khipha , le second à Maredin, mirent sur pied une armée de Benelathir, vingt mille hommes, & entrerent dans les Etats de Zenghi; mais quoique celui-ci n'eût pas plus de quatre mille hommes, il les défit proche Dara , qu'il prit ensuite, ainsi que le château de Serdgia. Ce succès n'empêcha pas que Daoud avec les débris de son armée, ne vînt piller impunément le Dgeziret ben omar, la difficulté des chemins ne permettant pas à Zenghi de le joindre.

(a) Il prit poffeffion du château dans le mois Moubarram de l'an 522 de l'Hezire.

Tom. II. Part. II,

(6) L'an 523 de l'Hegíre.
(c) L'an 524 de l’Hegire.

V

L'an 1133

.

se retira à Sandgiar, laissant la garde de Moussoul à NasiApr. J. C. reddin. De Sandgiar il envoyoit des partis qui enlevoient Zenghi.

la plâpart des convois de l'armée du Khalif. Moussoul au contraire avoit des vivres en abondance & ne se ressentoit point du siége. Cependant le Khalif , par la trahison d'une troupe de maçons, étoit sur le point d'y entrer ; mais la nuit même qu'on devoit lui ouvrir les portes, les traîtres furent découverts & pendus. Mostarfched ennuyé d'avoir passé trois mois inutilement devant cette place, s'en retourna à Bag

dad, où quelque tems après il fit la paix avec Zenghi. Benela:hir. Un Emir nommé illa, Chef des Kurdes Hamidiens & Aboulfedha qui avoit été conservé par Zenghi dans sa principauté, avoit

fourni des secours au Khalif dans cette expédition de Moufsoul. Zenghi crut devoir le punir (a), le siége de cette ville n'eut pas plûtot été levé, qu'il entra dans le pays

de ces Kurdes , s'emipara des châteaux d'Acar, de Schousch -de Hekaria & de Kavaschi. Il alla ensuite faire le siége d'Emed qui appartenoit aux Ortokides ; de-là il revint en Syrie dans le dessein de s'emparer de la ville de Damas -& de détruire ce Royaume. Il se présenta devant cette place;

- mais les secours que les Francs donnerent au Roi de DaLan 1134« mas (b), obligerent Zenghi de décamper , il prit ausli HaAboulfedha ma, il se seroit rendu maître également d'Hemesse si le de Tyr.

-Roi de Damas , à qui l'Emir venoit de la remettre en échanL'an 1135• ge (1) pour Palmyre, n'eût fait la paix avec lui. Pour se déAboulfedha dommager de n'avoir pu prendre Damas & Hemesse, ZenL'an 11366 ghi envoya (d) dans le pays des Francs A souar Gouverneur

-d'Alep avec les troupes de cette ville & celles de Hama; -elles se répandirent dans les environs de Laodicée, & y firent ùn si grand nombre d'esclaves que toute la Syrie en

étoit remplie. L'an 1137. Après que Zenghi eut. (e) levé le siége d'Hemesse, il Benelaihir.--tourna ses armes du côté des Francs; ces peuples étoient Aboulf, dla en guerre les uns avec les autres. Jean Comnène Empeide Tyvoreur de Constantinople, qui prétendoit que les Francs, de

(a) L'an 528 de l'Hegire. (6) l’an 529 de 1H gire. () L'an 330 de s'Hegire.

24

(d) L'an 53, de l'Hegire.
(e) Le 20 de Schoual de l'an site

voient lui remettre Antioche, étoit entré dans cette principauté avec une armée nombreuse, il s'étoit emparé de Apr. J. Co plusieurs villes, & avoit alliégé Antioche. Zenghi choisit Zenghi ce tems pour aller ravager les terres du Comte de Tripoli. du côté de Raphania. Il assiégea le château de Barin , appellé par les Francs le château de Montferrand ou Montferrat, c'étoit une place qui causoit beaucoup de dommage aux Musulmans. De-là les Francs venoient faire des courses considérables entre Alep & Hama. Raimond Comte de Tripoli qui avoit succédé à son pere Ponce, appella à son fecours Foulques Roi de Jérusalem qui se rendit aulli-tôt vers Tripoli avec une armée. Le Prince d'Antioche occupé à se défendre contre les entreprises de Jean Comnène, loin d'envoyer des secours, en demandoit lui-même de tous côtés. Le Roi de Jérusalem & le Comte de Tripoli ayant réuni leurs forces, marcherent contre Zenghi qui abandonna aussi-tôt le siége de Barin pour aller au-devant d'eux. Il joignit bientôt leur armée, la défit, & obligea le Roi de se fauver en désordre dans la forteresse. Le Comte de Tripoli fut fait prisonnier, & tous les bagages des Francs furent pillés. Le Roi de Jérusalem & ceux qui l'avoient suivi n'avoient pas eu le tems de faire entrer des provisions dans Barin. Zenghi qui en fut informé l'assiégea de nouveau. Il y avoit dans cette place avec le Roi Foulques, Guillaume de Buris , Connérable du Royaume de Jérusalem, le Chevalier Renier Brus, Gui Brisebarre, Baudouin de Ramis, & Unfroy du Toron ; ils firent sçavoir aussi-tôt leur situation au Prince d'Antioche, à Joscelin le jeune Comte d'Edesse, & au Patriarche de Jérusalem. Tous les Francs se réunirent pour délivrer leur Roi; le Prince d'Antioche lui-même quitta cette ville , quoique les Grecs fussent campés dans les environs. Zenghi poussa le siége avec vigueur afin de prendre la place avant que les Francs pussent y arriver. Elle mans quoit de vivres & ne pouvoit tenir long-tems quand Raimond Prince d'Antioche & le Comte d'Edesse commen-cerent à paroître avec leurs troupes. Zenghi qui craignoit encore que l'Empereur de Constantinople ne fe joignît à eux, fit faire des propositions de paix aux alliégés, avant qu'ils

fussent informés de l'arrivée des secours. Les Francs quo Apr. J. C. les fatigues & la famine avoient épuisés, s'empresserent de L'an 1!37. les accepter, & convinrent de livrer Barin, & de payer une Zenghi.

somme de cinquante mille piéces d'or , ce qui fut exécuté; Zenghi remit en liberté le Comte de Tripoli, & le Roi

de Jérusalem évacua la place. Aboulfedha Pendant que Zenghi étoit occupé devant Barin, il avoit Aboulfa- envoyé des détachemens qui s'étoient emparés des villes radge.

de Mara & de Kafertab, places qui étoient sous la domination des Francs. Il se rendit ensuite (a) dans la ville de Hama & de-là à Baalbek , il prit dans les environs de cette ville la forteresse de Madgedal qui appartenoit au Roi de Damas. Il obligea le Gouverneur de Paneas de se soumettre à lui ; ensuite il alla assiéger Hemesse dont il s'empara. Il fit demander en mariage Zamrad Khatoun mere de Schehabeddin Mahmoud Roi de Damas , il ne contracta cette alliance

que

dans le dessein de se rendre maître de ce Royaume; mais il fut trompé dans ses espérances, & il pensa

même perdre la plus grande partie de ses Etats. L'an 1138.

L'arrivée des Grecs qu'il apprit alors l'obligea de se renGuillaume dre promptement à Salamia. L'Empereur de Constantino

ple, après avoir fait la paix avec Raimond Prince d'Antioche,
Benellehine s'étoit retiré à Tarse dans la Cilicie pour y passer l'hyver ,
Aboulfedha
Nices chon, & au printems prochain il s'étoit remis en campagne avec

Raimond & le Comte de Tripoli , & celui d'Edesse. La
premiere place que les Grecs & les Francs attaquerent fut
celle de Bouzaa, située à six parafangues (l) d'Alep. C'est
celle
que Nicet Choniate appelle Pizaa ;

il y eut là une action dans laquelle les Grecs furent obligés de reculer , mais l'Empereur y étant accouru, les troupes de Bouzaa rentrerent dans cette ville , & n'oferent plus en sortir. Quoique cette place fût très-fortifiée, elle fut obligée de se rendre. (c) Les habitans donnerent une somme considérable pour racheter leur vie. Aboulfedha reproche à l'Empereur de n'avoir tenu aucune des conditions, d'avoir fait prisonniers une partie des

de Tyr.

(a) Dans le mois Mouharram de l'an chemin. $32 de l’Hegire.

(c) Le 25 de Redgeb de l'an 532; 156) Benelathir dit à une journée de Benelathir dit dans le mois Schabang

« AnteriorContinuar »