Imágenes de páginas
PDF
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Mahmoud marcha contre ce rebelle. Khalaf vint au de-
vant de lui, non pour le combattre; mais pour se rendre &
lui remettre les § de sa forteresse. Il reconnut Mahmoud
pour son Sulthan, & ce titre jusqu'alors inconnu deyint
en usage parmi les Princes Mahometans, il plut à Mah-
moud qui le porta le premier. Auparavant les Princes pre-
noient celui de Malek ou de Roi. Dans la suite celui - ci
s'avilit & ne fut plus donné qu'à des princes tributaires
& soumis aux Sulthans. -
Khalaf fut rétabli dans son gouvernement , mais ou-
bliant presque aussi-tôt la clemence de Mahmoud il reprit
les armes & chercha à s'appuyer du Khan, des Turcs. Mah-
moud vola sur le champ dans ces Provinces, le deffit & le
fit prisonnier. Il l'envoya dans la Province de Dgiordgian
où il le laissa pendant quatre ans, & le fit ensuite trans-
porter dans la forteresse de Khaidern au midi de Nisabour
où il le fit observer jusqu'à sa mort. Mais laissons Khalaf
dans sa prison & suivons Mahmoud dans ces expéditions :
il retourne (b) dans les Indes où il prend le fort château
d'Hebatah vers l'Indus au - delà du Moultan : il fait
la conquête de (c) toute la grande province de Moultan ,
il en chasse un Roi nommé Bida & le contraint de se re-

[ocr errors]

(a) L'an 393 de l'Hegire. . (c) L'an 393 de l'Hegire.
(é) L'an 395 de l'Hegire. -

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors]

de Mahmoud fut porté jusques dans le Royaume de Gu-
zarat. Le Prince qui y regnoit étoit le plus puissant de
toutes les Indes, il portoit le titre de Balhara & de Roi
de ceux qui ont les oreilles percées. Tous les autres Rois
de l'Inde , quoique maîtres dans leurs Etats, le reconnois-
soient pour leur Empereur & recevoient ses ambassa-
deurs avec beaucoup de respect. Il possedoit une grande
uantité de chevaux & d'éléphans, sa domination s'éten-
† depuis le bord de la mer où sont Guzarat & Concan
jusques bien avant dans les terres, la ville dans laquelle
il faisoit sa résidence étoit appellé Nehelvara ; on soup-
çonne que ce Prince est le même que le Samorin , qui de-
puis établit sa Cour à Calecut. Ce Roi des Rois de l'Inde
fit demander la paix au Sulthan Mahmoud , & l'obtint
à condition qu'il donneroit cinquante élephans & un tri-
but considérable en argent. Cette paix ne contribua pas peu
à faire fleurir le commerce de l'Inde, & les Caravannes des
Mahometans s'y rendirent depuis ce tems-là avec plus de
sureté qu'auparavant. ·
Au nord-ouest de Ghazna il y avoit un petit pays nom-
mé Ghour, c'est-à-dire plaine ou lieu profond, il n'est sépa-

ré de l'Inde que par celui de Raver; des Princes descen

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Géorgie entre de hautes montagnes & des rochers escarpés qui confinent au nord à la province des Taulintzi. Ce terrein est rempli de villages qui sont dispersés dans les

laines & dans les montagnes, & les Tschars qui les ha§ vivent en partie des revenus de leurs terres & de leurs bestiaux, en partie des brigandages qu'ils exercent chez leurs voisins. Ils sont hardis , entreprenans, aiment l'indépendance, ne payent tribut à personne, parce que personne ne peut les y forcer. Il y a beaucoup d'apparence que Mahmoud se contenta de faire chez eux une incursion & qu'ils resterent toujours libres, à l'abri de leurs · montagnes. Il n'y avoit rien à gagner dans un pays aussi ingrat & avec des peuples d'un caractère aussi féroce. Lorsque Mahmoud fut de retour dans ses Etats, il reçuf(a) de la

art d'Hakem Khalif d'Egypte des lettres par lesquels ce #§ vouloit l'engager à le reconnoître pour le véritable Pontife des Musulmans. Mahmoud les reçut avec les marques du plus grand mépris , & les envoya à Cader Khalif de Bagdad. Il porta ensuite (5) la guerre chez les Turcs & remporta une grande victoire sur leur Khan appellé Thogan & sur ses alliés, parmi lesquels on rapporte qu'il y avoit des Chinois. Mahmoud retourna ensuite aux

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Indes où il se rendit maître de la ville & du royaume de

Marvin (c) Khondemir rapporte à l'occasion de cette expédition que Mahmoud fut informé que dans une province voisine on trouvoit des élephans qui faisoient des genuflexions , ce qui leur a fait donner par les Mahométans le nom d'éléphans Musulmans. Mahmoud entreprit la conquête de ce pays, en tira des richesses immenses & emmena un grand nombre d'éléphans. L'année suivante (d) il quitta Ghazna & revint aux Indes ; mais il me fut pas aussi heureux. Une partie de son armée surprise par · des eaux qui s'étoient écoulées de la mer fut entiérement submergée, & il s'en revint dans la capitale de ses Etats. Il marcha alors vers le Kharisme. La revolte de Mamoun son gendre l'attira (e) dans ces quartiers. Mamoun qui pre(a) L'an 4o3 de l'Hegire. . (d)L'an 4o6 de l'Hegire.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

:- noit le titre de Khaouaresm-schah étoit gouverneur de §alnoud. cette Province, Begal teghin & quelques mécontens l'avoient engagé de refuser l'hommage au Sulthan. Ce Prince arrivé dans le Kharisme fit rentrer les rebelles dans le devoir & donna le gouvernement du Kharisme à Altoun

tasch.

L'Inde est un pays si étendu qu'il se présentoit tous les ans à Mahmoud de nouvelles occasions de signaler son courage dans cette contrée. D'ailleurs il s'en faisoit un devoir de Religion. Son but étoit d'y faire connoitre de plus en plus la Religion Musulmane. Il traversa toute la grande Province de Moultan , pénétra jusqu'au Ganges & prit la ville de Canoudge située au nord de Benarès, il prit encore une autre ville appellée Casam & le pays d'Ouganam. De retour à Ghazna il songea à porter la guerre dans la partie septentrionale de l'Inde. Il parvint jusqu'au pays de I'an re17. Kisradge(a),éloigné de Ghazna de trois mois de cliemin il # conquit ce pays, en enleva toutes les richesses & en tira " un si grand nombre d'esclaves qu'on les donnoit au plus

bas prix à ceux qui se présentoient. L'histoire ne nous apprend rien de ce que fit ce grand Conquerant pendant quelques années. Il porta ensuite (é) la guerre dans l'Inde & fit part au Khalif d'une partie du Lan , 19. butin qu'il y avoit fait : quelque (c) tems après il songea à Aboulma entreprendre une autre expédition dans ce pays & il en in#e . struisit le Khalif. Il étoit fort attaché à ce Prince & ne # souffrir les Khaliss Phatimites qui regncient en gypte. Ceux-ci s'efforçoient de gagner son amitié & de se faire reconnoître comme Souverains Pontises des Mu- sulmans. C'est dans ce dessein qu'ils envoverent (d) à un L'an 1oo4 Officier nommé Ghaznak, gouverneur du Khorasan qui ac† la caravanne de la Meque, pour Mahmoud une robe d'honneur. Ghaznak la reçut & ne voulut point |† par Bagdad dans la crainte que le Khalif Cader ne ui en refusât l'entrée ; mais Mahmoud qui avoit déja reçu

Aboulfedha

[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »