Imágenes de páginas
PDF

grand coup sur une des jambes du devant de son cheval, que cet animal s'abbattit sous lui, Thogrul fut renversé. Enbanedge qui le vit à terre, courut sur lui & le tua. Telle fut la fin de ce Prince, que les Orientaux comparent pour son courage à leurs plus grands Heros; pour son esprit & le talent singulier de faire des vers à leurs plus fameux Poëtes. On rapporte qu'en courant au combat, tout rempli du vin § venoit de boire , il recitoit ces vers tirés du Schah-nameh de Pherdousi , le plus grand Poëte de la Perse. Ausl-tôt que de loin on vit la poushere excitée par cette armée qui avançoit , la joye parut sur le visage de mes /oldats & de mes Capitaines. D'un seul coup de ma maffè d'arme , j'ouvris le chemin à mes troupes au milieu de mes ennemis, & les efforts de mon bras furents violens , que sans quitter les arçons de ma selle , je fis tourner la terre comme une meule de moulin. Avec ce Prince fut éteinte la Dynastie des Seljoucides de Perse, dont la puissance sous les premiers Sultans s'étendoit depuis les frontiéres du Turkestan jusques dans l'Asie mineure. Elle a duré environ 158 ans. Quelques Historiens font regner ces Princes plus long-tems, parce qu'ils y comprennent les années dans lefquelles Thogrulbegh a fait ses premieres expéditions. On peut compter environ 2 15 ans depuis que ces Seljoucides ont commencé à paroître.Après leur destruction, lés Sulthans de Kharisme s'emparerent de la plus grande partie de leurs Etats & ne laisserent pas long-tems les Khalifs jouir de la liberté qu'ils venoient de recouvrer. Presque toute la Syrie fut exposée aux incursions de ces Kharismiens , ils devinrent le fléau des Princes Ayoubites & des Sulthans d'Iconium , mais cet orage fut presque aussi tôt dissipé par un autre plus considérable ; les Mogols après avoir conuis le Kharisme entrerent dans la Perse & dans la Syrie, & détruisirent entierement les Khalifs de Bagdad qui furent obligés de se refugier en Egypte. Pendant l'irruption † Mogols , toutes les branches des Seljoucides qui s'étoient établies dans l'Asie occidentale furent détruites. On a dû remarquer dans cette his

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

avoit fait donner à cette § , le nom de Berd-ardeschir , c'est-à-dire ville d'Ardeschir : on l'appelle aujourd'hui par · abbréviation Berdaschir ; mais elle n'est plus la capitale de la province. Kirman l'est devenue dans la suite & l'est enCOI'C. Les Seljoucides enleverent cette province aux Ghaznevides, & y établirent une seconde Dynastie qui porta le nom de Seljoucides de Kerman ou des Cadherdiens ; les Historiens que j'ai consultés ne m'ont fourni aucun détail sur ce Royaume , & je suis obligé de me borner à ce que M. d'Herbelot a rapporté dans sa Bibliothéque Orientale. Ce qu'il en dit cependant doit être regardé, moins comme une Histoire, que comme une simple liste de ces Princes. Il est vrai qu'enveloppés de toutes parts par les Etats des Seljoucides de Perse , ces Sulthans ont peu figuré dans l'Histoire, & si je ne me trompe, on ne doit les regarder que comme de simples Gouverneurs de province , qui ont été honorés du titre de Sulthan , &

[ocr errors]

Après J. C.
D'herbelot.
L'an 1o41.

L'an 1o63.

Aboulfedha
Dherbelot,
Aboulma-
hasen.
Lan 1o7;.

L'an 1o84.

L'an lo»6.

L'an 11oo.

Dherbelot, mais selon Khondemir il n'en regna que deux, Aboulmahasen le fait

mourir en 476.

(a) L'an 433 de l'Hegire
(b) Aboulmahasen le fait mourir l'an

45o.
(e) !'an 455 de l'Hegire. (g) L'an 477 de l'Hegire.
(d) L'an 465. de l'Hegirc, (h) L'an 489. de l'Hegire.
(e) Dans le mois Schaban de l'an 46 r. (i) L'an 494 de l'Hegires

(.f) Selon le Tarikh Khozideh dans

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »