Imágenes de páginas
PDF
EPUB

principaux Officiers de la Nation; & le troisieme, par l'Em Apr. J. C. L'an 1190: pereur lui-même. Ils ne trouverent d'abord aucun ennemi,

Kilidge- le Sulthan attendoit qu'ils fussent plus engagés dans le pays, arslan II.

& qu'ils commençassent à manquer de vivres. Pour mieux les tromper, des Turkomans d'Aouadge se rendirent au camp des Chrétiens avec des troupeaux & des marchandises ; mais lorsque Fréderic eût passé Laodicée de Phrygie, ces Turkomans & les Turcs se réunirent, & ne cesserent plus de l'attaquer , tantôt à l'avant-garde , tantôt à l'arriere-garde. Ils s'étoient saisis des hauteurs d'où ils les accabloient de Aéches. Fréderic n'avoit pas laissé de les battre proche Philomele & ensuite à Cingularium. Mais les vivres manquoient dans son camp, & les Allemands étoient obligés de manger jusqu'aux chevaux morts. Il restoit encore un détroit extrême: ment dangereux à passer, le Duc de Souabe le franchit avec le second corps , les Turcs attendirent que le dernier où étoit l'Empereur y fût engagé ; ils fondirent alors de tous côtés la lance & le fabre à la main. Le Duc de Souabe, pour venir au secours fut obligé de s'exposer au danger qu'il avoit échap: pé. Il fut blessé en cette occasion , & ce n'est qu'après des des efforts incroyables que les Allemands se débarrasserent de ces rochers. Ils parvinrent jusqu'à Iconium, où après avoir essuyé pendant la nuit une violente tempête, Cothbeddin Malek schah (a), fils de Kilidge Arslan, les environna avec cent mille Turcs , mais il fut battu, & Iconium fut pris se & pillée, l'Empereur Fréderic y fit chanter la Mesle, & y resta pendant cinq jours. Le Sulthan Kilidge Arsan , pour appaiser Fréderic, rejetta sur son fils Cothbeddin tous ces défordres ; il donna des ôtages , & fit la paix. Il conseilla à l'Empereur de prendre par Tarse & Malifa. Plusieurs partis de Turcs qui ne reconnoissoient point l'autorité du Sulthan, ne laisserent pas d'inquiéter les Chrétiens. L'Empereur en tua vingt-deux mille , & continua sa marche; mais il eut , comme on le sçait , le malheur de se noyer dans le fleuve Salef (6). Kaghic (c), Maître du château de Roum, qui étoit situé sur

(a) L'Auteur incertain de l'Histoire Chef des Arméniens, & dit que le nom de Jérusalem le nomme Melkinus.. de Kaghic fignifie Vicaire. Il nous apa (6) C'eft le Cidnus.

prend

que le vrai nom de ce Prince (a) Bohaeddin lui donne le titre de étoit Bar gregorios, fils de Bafile.

son pere

Aboulma

tre

le bord de l’Euphrate, en donna avis à Saladin.

Le Sulthan Kilidge Arslan avoit été obligé vis-à-vis de Apr. J. C. l'Empereur Fréderic, de désapprouver la conduite de fon Kilidgefils Cothbeddin Malek schah , qui étoit le Maître absolu arslan II. dans Iconium , où il le retenoit prisonnier. Lorsque ce jeu- Aboulfedha ne Prince n'eût plus les Allemands à combattre, il obligea nah.

à le suivre dans une guerre qu'il fit à Noureddin sul- Aboulfathan schah son frere, Roi de Césarée. Son dessein étoit de radge; faire croire qu'il n'agissoit que de concert avec son pere ; hasen, mais pendant que les deux armées en étoient aux niains , Kilidge Arslan trouva le moyen de passer dans le camp

de son fils Noureddin, qui le reçut avec tout le respect qu'il devoit à un pere. Cothbeddin s'en retourna à Iconium , où il fit faire la priere publique en son nom, & fe fit reconnoître Sulthan. "D'un autre côté, Moezzeddin caisar schah, au's

fils de Kilidge Arllan , & qui avoit eu en appanage la ville de Malathie, en fut chassé par un de ses freres , & fut obligé de se réfugier (a) auprès de Saladin , qui après lui avoir donnéfa niéce (b) en mariage, le mit en état de reprendre Malathie (c). L'an 1191.

Vers le même tems un Grec nommé Alexis , qui se disoit fils de l'Empereur Manuel Comnène, & qui par cette raison prétendoit à l’Empire, vint trouver le Sulthan å Iconium. Ce Prince, quoique convaincu de l'imposture, lui laissa lever huit mille hommes; & l'imposteur secouru des troupes de l'Emir d'Arzen erroum , alla ravager les villes voisines du Méandre.

Dans cet intervalle Noureddin Sultan schah, ennuyé de la présence de son pere, & fâché de lui avoir donné asyle, l'obligea de sortir de Césarée. Le vieux Sulthan alla implorer la protection de ses enfans les uns après les autres,manquant de tout, & personne ne voulantle recevoir. Le seul Gaïatheddin Kaikhofrou entreprit de le rétablir dans Iconium. Ils marche- L'an 11921 rent ensemble à la tête d'une armée, s'emparerent de cette place; de-là ils allerent à Aksara; mais Kilidge Arslan (d) mourut en chemin (?), & son fils Gaïatheddin le fit conduire à

Nicer chone

(d) Il s'y étoit retiré l'ans8s de l’Heg. (d) D'Herbelot lui donne 10 ou zo

6) Fille de Malek el adel , frere de ans de regne. Saladin.

(e) Aboulfedha & Aboulfaradge mere (c) Il y entra dans le mois Dzoulcaa- tent cet événement au milieu du mois da de l'an 587 , suiyant Aboulfedha. Schaban de l'an 588.

rou I,

miu.

L'an 1196.

Iconium où il fut mis dans un combeau. Il laissoit dix enfants Apr. J. C. qui avoient tous de grands appanages. L'ambition qui les Kaikhof- avoit rendus fi criminels envers leur pere , continua de les

animer les uns contre les autres après sa mort. Gaïatheddin Kaikhofrou (a) Maître d'Iconium , régna dans la Lycao

nie & la Pamphilie. Rokneddin Soliman (b) eut Amynsum , Nicet acho- Docea & les autres villes maritimes; Cothbeddin Malek schah

(c) l'aîné eut Malathie , Césarée & Colonia (d); Masoud eut Amasie, Ancyre, Dorylée & plusieurs autres villes du Pont. Ils prenoient tous le titre de Sulthan, & faisoient des traités en cette qualité avec les Princes voisins (e).

L'Empereur Alexis l'Ange Comnène n'avoit point voulu Nicet acho- traiter avec Masoud, ni lui donner une somme d'argent. min. Ce fut le prétexte dont ce Sulthan se servit pour ravager

les provinces de l'Asie mineure , qui étoient fournises à l'Empire Grec. Il força Dadibra à se rendre malgré ses fortifications, & la prise de cette place obligea l'Empereur d'accorder ce que Masoud exigeoit. Un sujet moins important fit naître la guerre entre Alexis & Gaïatheddin Kaikhof

rou sulthan d Iconium. Celui-ci ayoit arrêté deux chevaux Nicet achce que le Sulthan d'Egypte envoyoit à Constantinople; un de ces min, chevaux avoit été blessé, Gaïatheddin én fit faire des ex

cuses à l'Empereur ; mais Alexis qui n'écouta que fa colère, fit arrêter tous les Marchands d'Iconium qui étoient à Conftantinople, & saisir leurs effets. Gaïatheddin se mit aussitôt en campagne, & vint ravager les villes de Carie voisines du Méandre. Comme il s'approchoit d'Antioche de Phrygie, il entendit un grand bruit d'hommes & d'instrumens ; c'étoit une noce qu'il prit pour l'armée des Grecs , il se retira aussi-tôt à Lampes. Il y fit la revûe de tous les prisonniers qu'il traita avec une humanité que l'on ne connoissoit point encore dans les Turcs. Il leur fit rendre tout ce qui leur avoit été pris, leur fournit les choses qui

L'an 1199

(a) Ce Prince .eft omis dans d'Her-
belot.

(6) Nicet choniate le nomme Ru-
cratin.
(c) Nicet chon. le nomme Copatin.
(d) On la nommoit encore Taxara.

(e) Cette division des Etats du Sulthan n'a pas toujours été la même, & on ne doit pas étre surpris de trouver des Auteurs qui donnent d'autres appanages à ces Princes qui se dépossédoient les uns & les autres,

plus foibles

par celle

leur étoient nécessaires , fit même couper des bois, & en
coupa
lui-même

Apr. J. C. les chauffer , excitant par son exemple L'an 1199.

pour fes sujets à l'imiter. Lorsqu'il fut arrivé à Philomele , il leur Kaikhof

roul assigna des terres , avec promesse de leur rendre la liberté ausli-tôt

que la paix seroit faite ; sinon de ne leur rien demander pendant cinq ans ; après quoi il devoit exiger d'eux un tribut fort léger. Pendant ce tems-là, l'Empereur Alexis avoit envoyé le jeune Andronic Ducas à la tête d'une armée; mais cette expédition se borna à attaquer les troupeaux de l'Emir d’Arzen erroum.

L'Empire de Constantinople , trop occupé par les troubles intérieurs qui l'agitoient, n'étoit point en état de pousser avec viyacité la guerre contre les Turcs. Ceux-ci encore

que

les enfans de Kilidge Arslan se faisoient , ne pouvoient pas se faire respecter des Grecs. Ils L'an 1200. ne-fongeoient qu'à se dépouiller les uns & les autres. Coth- Aboulfedha beddin Malek schah venoit de mourir. Rokneddin Soliman Nicet.ckonu. & Masoud , après s'être disputés ses Etats , se les partagerent ensuite. Le premier attaqua Gaïatheddin Kaikhofrou ; le sujet de la haine entre ces deux. freres, venoit de ce que celui-ci étoit né d'une Chrétienne. Rokneddin lui redemanda Iconium , s'il vouloit obtenir son ancien appanage. Gaïatheddin qui ne put lui résister, prit le parti de se: retirer en Syrie, auprès de Dhaher', fils de Saladin, qui régnoiti alors à Alep. Mais n'y trouvant point les secours qu'il en espéroit, il passa à Conftantinople, où il attendit long-tems des troupes pour rentrer dans les Etats. Ses follioitations furent inutiles, & il revint dans l'Asie mineure, où il apprit que son frere Rokneddin le cherchoit pour le faire périr. Alors il se réfugia dans l'Arménie, auprès de Leboun ou Livon. Ce Roi, qui avoit des engagemens & des traités avec Rokneddin , se contenta de lui donner un asyle , sans lui promettre aucun secours, ce qui obligea Gaïatheddin de repasser à Conftantinople, où il vécut comme un fimple particu-lier..

Sa défaite ne servit qu'à rendre Rokneddin plus puissant & plus ambitieux, il tourna ses armes du côté de Malathie, Aboulfaqui appartenoit à son frere Moezzeddin caisar schah, il s'em- Aboulfedha

L'an 12017

[ocr errors]

roul,

para de cette ville (a), & marcha ensuite vers Arzen erroum. Apr. J. C. Cette place étoit possédée depuis long-tems par une famille Kaikhof- particuliere , & Mohammed, fils de Saïq, y régnoit alors.

Plein de confiance dans la générosité du Sulthan, il le vint trouver pour faire la paix ; mais il fut arrêté, & Arzen erroum passa sous la domination des Seljoucides. Rokneddin revint dans sa Capitale. L'Empereur Alexis y avoit envoyé

un Bathénien; c'est ainsi que l'on appelle dans l’Orient ces Nicet chon. assassins (b), qui du tems des Croisades , étoient les sujets

du Vieux de la Montagne, & se propofoient d'égorger les Princes dont ils étoient mécontens, ou dont on vouloit se défaire, moyennant une somme. Le Bathénien qui avoit ordre de tuer le Sulthan, manqua son coup, & sa commission

étant devenue publique, Rokneddin entra aussi-tôt sur les terL'an 1203. res des Grecs , & ravagea les provinces Orientales; ce Prince L'an 1204. mourut (c) quelque tems après d'une colique qui lui dura cinq Aboulfedha jours, laissant les Etats à son fils Kilidge Arslan encore enAboulfaradge.

fant.

Gaiatheddin Kaikhosrou qui étoit à Constantinople , ne fut pas plutôt informé de cette nouvelle, qu'il revint en Asie,

s'empara (d) d'Iconium, & en chassa le jeune Kilidge Arllan; Nicet chon, mais il se précipita presque austi-tôt dans une nouvelle guerre.

Il avoit épousé la fille de Maurozomes , qui venoit de pren dre les armes contre Baudouin de Flandres, Empereur de Constantinople. L'un & l'autre ravagerent toutes les villes voisines du Méandre. Théodore Lascaris, qui songeoit à reprendre l'Empire sur les Francs , battit Maurozomes , &

ayant fait ensuite la paix avec le Sulthan Gaïatheddin, L'an 1205. s'empara de Nicée & de Pruse. Il se fit proclamer Empereur Aboulfedha dans la premiere de ces villes. Le Sulthan, de son côté, con

tinua de faire la guerre aux Francs de Constantinople , & L'an 1206. prit (e) Attalie malgré la vigoureuse résistance d'Aldobran

din.

Depuis que l'Empire de Constantinople étoit passé entre

(a) Suivant Aboulfaradge, dans le (c) Le 6 de Dzoulcaada de l'an 609
mois Ramadhan de l'an 597 de l'He- de l’Hegire.
gire.

(d) L'an 601 de l'Hegire.
(6) Nicet chon, les nomme Khasiens. (e) L'an 603 de l'Hegire.

les

« AnteriorContinuar »