Imágenes de páginas
PDF
[ocr errors]

LES SALGHOURIENS, OU ATABEKS DE PERSE.

[ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]

# # le mois Ramadhan de l'an nent plus rien des Ortokides, & n'in594 de l'Hegire. - diquent que quelques époques.Vo (b) L'an 597 de l'Hegire. ce sujet les poq yez à (c) L'an 599, de l'Hegire. (e ) Zenghi regna 14 ans. (d) L'an 617 de l'Hegire, dans le mois (f) Il regna pendant 2o ans. Sepher. Les Historiens ne nous appren- (g) Il regna pendant 29 ans.

Tom. II. Part. II

d'Herbe leà

[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][graphic]

H I S T OIRE

G É N É R A L E
DES HUN S.

[ocr errors]

#l Es Turcs ont apporté avec eux du Turkestan

#| une espéce de gouvernement féodal , qu'ils ont établi dans tous les pays dont ils se sont emparés. Dans la Tartarie, le Grand Khan avoit sous lui plusieurs autres petits Khans qui lui payoient un certain tribut, & qui venoient dans des tems marqués lui rendre quelques hommages. Du reste, ils étoient indépendans dans leurs Gouvernemens qui passoient de droit à leurs enfans, avec la clause cependant de faire renouveller l'investiture par le , Grand Khan. Il en fut de même dans la Syrie & la Perse, où le Sulthan qui résidoit quelquefois à Ispahan , représentoit le Grand Khan de Tartarie. Il donnoit les " # &

1]

[graphic]
[graphic]

les villes ou à des Princes de sa famille , ou à ceux de ses **** grands Officiers qu'il affectionnoit le plus. Ces Gouverneurs avoient soin de recueillir les tributs qu'ils lui envoyoient, faisoient prononcer son nom le premier dans la priere publique, se rendoient de tems en tems à la Cour, & mon· toient à cheval quand il s'agissoit d'une expédition qui intéressoit le Sulthan & le bien général de la Nation ; au-delà, ils étoient absolus dans leurs Gouvernemens, & y faisoient la guerre en leur propre nom contre leurs voisins, qui étoient souvent comme eux sujets du même Prince. Le Sulthan ne prenoit aucune part à ces disputes particulieres, & laissoit ses Emirs se dépouiller les uns & les autres ; & souvent à force d'argent, ils obtenoient de lui dans la suite l'investiture des pays qu'ils venoient de conquérir. C'est ainsi qu'ils arvinrent par degrés à une Souveraineté absolue, & tota|§ indépendante, à mesure que le Sulthan perdoit de son

autorité.

Ac-sancar. Ac-sancar, surnommé Casim eddoulet, qu'il ne faut point confondre avec Ac-sancar (a), surnommé Bourski, n'étoit originairement qu'un Officier Turc qui avoit été élevé avec Malek schah, qui l'avoit toujours servi fidélement depuis , & qui après que ce Prince fut parvenu à l'Empire, obtint de lui de grandes Charges, & devint son favori. Le grand crédit d'Ac-sancar lui suscita bientôt des ennemis à la Cour, # on chercha à l'éloigner Le grand Vizir Nedham el moulk, #" cet homme si célébre dans l'Orient, se déclara dans cette occasion contre Ac-sancar. Il ne chercha point à l'accuser auprès du Sulthan , il fit au contraire de grands éloges de ses services & de son attachement pour Malek schah , & L'an 1o84 comme ce Prince venoit de fe § maître d'Alep (b) , il lui proposa de donner cette ville & le commandement des armées de ce canton à Ac-sancar. Tel fut le moyen qu'il employa pour conserver son crédit, & ramener à lui toute 1'autorité dont le favori jouissoit. Malek schah ajouta à Alep les villes de Hama, de Manbedge & de Laodicée, donna à Ac-sancar le titre de Casim eddoulet, & accorda à lui

(a) Aboulfaradge confond ces deux (b) L'an 477 de l'Hegire.
AlLI'S•.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

que de dix ans. Kerboga, qui fut délivré peu de tems après

4a) L'an 481 de l'Hegire, . (b) L'an 48z de l'Hegire., - T iij

« AnteriorContinuar »