Le grand vocabulaire françois,: contenant 10. L'explication de chaque mot considéré dans ses diverses acceptions grammaticales ... 20. Les loix de l'orthographe ... & généralement tout ce qui a rapport à léloquence & à la poésie. 30. La géographie ancienne & moderne ... 40. Des détails raisonnés & philosophiques sur l'économie ...

Portada
C. Panckoucke, 1770
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 45 - que je me serai levé toute ma vie à » quatre heures du matin , pour ne dire » que ce que d'autres avaient...
Página 360 - Heureux si on ne l'a pas serré au point de l'empêcher de respirer, et si on a eu la précaution de le coucher sur le côté, afin que les eaux qu'il doit rendre par la bouche puissent tomber d'ellesmêmes ; car il n'auroit pas la liberté de tourner la tête sur le côté pour en faciliter l'écoulement1.
Página 377 - Moscovites beaucoup de visages tartares ; et quoiqu'en général cette nation soit du même sang que les autres nations européennes, on y trouve cependant beaucoup d'individus qui ont la forme du corps carrée, les cuisses grosses et les jambes courtes comme les Tartares : mais les Chinois ne sont pas, à beaucoup près...
Página 150 - ... de quelques bourgeois les plus féditieux ; il ofa défendre à Guife l'entrée de Paris : mais il éprouva à fes dépens ce que c'eft que de commander fans pouvoir. Guife au mépris de fes ordres , vint à Paris : les bourgeois prirent les armes : les Gardes du Roi furent arrêtés , 8C lui-même emprifonné dans fon palais.
Página 367 - La superstition aveugle de ces peuples leur fait commettre ces excès dans des vues de religion ; des vues purement humaines en ont engagé d'autres à livrer avec empressement leurs filles à leurs chefs , à leurs maîtres , à leurs seigneurs ; les...
Página 595 - Cependant sur le dos de la plaine liquide S'élève à gros bouillons une montagne humide: L'onde approche, se brise et vomit à nos yeux Parmi des flots d'écume un monstre furieux Son front large est armé de cornes menaçantes Tout son corps est couvert d'écaillés jaunissantes, Indomptable taureau, dragon impétueux...
Página 162 - Cueva, jeune seigneur, dont le sort était d'être à la fois le mignon du roi et l'amant de la reine. De ce commerce naquit une fille, nommée Jeanne. Bertrand eut pour récompense les charges les plus importantes du royaume. Les grands murmurèrent , et déposèrent ce simulacre de roi en 1465.
Página 278 - ... subir à son compagnon le sort de la femelle. On voit bien que ce conte n'a d'autre fondement que l'ouverture en forme de fente que le mâle a, comme la femelle, indépendamment des parties propres de la génération, qui, pour les deux sexes , sont dans l'hyène semblables à celles de tous les. autres animaux. On a dit...
Página 319 - ... qualités plus élevées, car il ya une espèce de force de génie et de courage d'esprit à pouvoir envisager, sans s'étonner, la nature dans la multitude innombrable de ses productions, et à se croire .capable de les comprendre et de les comparer; il ya une espèce de goût à les aimer, plus grand que le goût qui n'a pour but que des objets particuliers...
Página 569 - Z qui dépend d'une simple inspection , prouve que les hommes ont voulu trouver dans la Nature ce qui n'étoit que dans leur imagination , puisqu'il ya plusieurs anatomistes qui disent de bonne foi qu'ils n'ont jamais trouvé d'hymen ni de caroncules dans les filles qu'ils ont disséquées, même avant l'âge de puberté ; puisque ceux qui...

Información bibliográfica