Imágenes de páginas
PDF
EPUB

mise entre nous. Pourquoi donc, reprit Don Pédre, paroiffez-vous fi peu content d'un mariage qui vous fait tant d'honneur: Avouez-le moi, Don Cléofas: vous aimez quelque Dame qui a reçu votre foi; & fon intérêt s'opofe en ce moment à votre fortune. votre fortune. Si j'avois une Maîtreffe, à qui je fuffe lié par des fermens, répondit l'Ecolier, rien fans doute ne feroit capable de me les faire trahir. Mais ce n'eft point cette raifon qui m'empêche de profiter de vos bontez. Un fentiment de délicateffe veut que je renonce au glorieux établisfement que vous me propofez; & loin de vouloir abufer de votre erreur, je vais vous détromper. Je ne fuis point le Libérateur de Séraphine.

Qu'entens-je, s'écria le Vieillard fort étonné! Ce n'eft pas vous qui l'avez délivrée des flâmes qui l'alloient confumer? Ce n'eft point vous qui avez fait une action fi hardie? Non, Seigneur, répondit Zambulo; tout mortel l'auroit vainement entreprife: & je veux bien vous aprendre que c'eft un Diable qui a fauvé votre fille.

Ces paroles augmentérent la furprise de Don Pédre, qui ne croyant pas les devoir prendre au pied de la lettre, pria P'Eco

K 2

220 LE DIABLE BOITEUX.

F

l'Ecolier de parler plus clairement; alors Léandro fans fe foucier de perdre l'amitié d'Afmodée, raconta tout ce qui s'étoit paffé entre ce Démon & lui. Après quoi le Vieillard reprit la parole, & dit à Don Cléofas: La con fidence que vous venez de me faire, me confirme dans le deffein de vous donner ma fille. Vous êtes fon premier Libérateur. Si vous n'euffiez pas prié le Diable Boiteux de l'arracher à la mort qui la menaçoit, il n'auroit pas manqué de la laiffer périr. C'eft donc vous qui avez confervé les jours de Séraphine. En un mot, vous la méritez, & je vous l'offre avec la moitié de mon bien.

Léandro Pérez, à ces mots qui levoient tous fes fcrupules, fe jetta aux pieds de Don Pédre, pour le remercier de fes bontez. Peu de tems après, ce mariage fe fit, avec une magnificence convenable à l'héritière du Seigneur de Efcolano, & à la grande fatisfaction des parens de notre Ecolier, lequel demeura par-là bien payé de quelques heures de liberté qu'il avoit procurées au Diable Boiteux.

BIBLIOTHECA
Fin du dernier Tome.

KEGIA

MONACENSIS.

« AnteriorContinuar »