Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

furprise de Don Pedro, qui ne croyant pas les devoir prendre au pied de la lettre, pria l'Ecolier de parler plus clairement. Alors Léandro, fans fe foucier de perdre l'amitié d'Afmodée, raconta tout ce qui s'étoit paffé entre ce Démon & lui. Après quoi le vieillard reprit la parole, & dit à Don Cléofas: La confidence que vous venez de me faire, me confirme dans le deffein de vous donner ma fille. Vous êtes fon premier Libérateur. Si vous n'euffiez pas prié le Diable Boiteux de l'arracher à la mort qui la menaçoit, il n'auroit pas manqué de la laiffer périr. C'est donc vous qui avez confervé les jours de Séraphine. En un mot, vous la méritez & je vous l'offre avec la moitié de mon bien.

Léandro Perez, à ces mots qui levoient tous fes fcrupules, fe jet

ta aux pieds de Don Pedre pour le remercier de fes bontés. Peu de temps après, ce mariage fe fit avec une magnificence convenable à l'héritier du Seigneur de Efcolano, & à la grande fatisfaction des parens de notre Ecolier, lequel demeura par-là bien payé de quelques heures de liberté qu'il avoit procurées au Diable Boiteux.

Fin du deuxiéme & dernier Tome.

[ocr errors][ocr errors][merged small]

ENTRETIEN I.

LA CHEMINE'E A. ET LA CHEMINE'E B,

LA CHEMINE'E A.

'EN eft fait, ma chere

Coiline, tout eft perdu; les

Dieux Lares fe glaçent à mon foyer, & je fens le même froid Tom. II. Sec. Part.

Ff

me faifir depuis les pieds jufqu'à la tête.

LA CHEMINE'E B.

Vous m'allarmez; d'où vient cette affreufe maladie? Comment pouvez-vous paffer fubitement du chaud au froid? Je vous ai toujours vûe toute en feu.

LA CHEMINE'E A. Hélas! il faut bien que je fuive la bonne & la mauvaife fortune de mon fçavant, & le pauvre hom

me.

[ocr errors]
[ocr errors]

LA CHEMINE'E B.

Que lui eft-il donc arrivé? LA CHENINE'E A. Le plus grand des malheurs. Ses revenus, c'eft-à-dire, ceux de fa plume (car il n'en a pas d'autre) font arrêtés.

LA CHEMINE'E B.
Je ne vous entends point en-

core.

LA CHEMINEE A. Hé bien, écoutez-moi donc, je vous parle d'un Auteur, fon revenu étoit établi fur le produit certain des Brochures amufantes qu'il compofoit, & l'on a profcrit ce genre. zah

LA CHEMINE'E B. Comment fes Brochures le faifoient vivre?.

LA CHEMINE'E A. Et même fort à fon aife; il ne perdoit pas fon temps à limer un Volume, il en donnoit fept ou huit au moins par an.nod LA CHEMINEE B.

C'est grand dommage de lier les mains à un fi bon ouvrier: & comment peut-on défendre l'amufement qui eft la meilleure chofe du monde ? Le Public aime à être amufé, & il doit avoir la liberté d'acheter ce qui l'amufe.

« AnteriorContinuar »