Imágenes de páginas
PDF
EPUB

la conduite qu'ils tenoienr envers leurs persecuteurs, nous donne lumiere pour entendre ces paroles de Jesus-Christ : Vous avez appris qu'il a été dit, Oeil Malta pour æil , & dent pour dent. Et moi je &c. vous dis, de ne point refifter à celui qui vous traite mal; mais si quelqu'un vous donne un soufflet sur la joue droite , prefentez-lui encore l'autre, Si quelqu'un veut plaider contre vous, pour avoir votre robe, abandonnez-lui encore votre manteau. Et fi quelqu'un vous contraint de faire mille pas avec lui , faites-en de ux mille.

Ces paroles ne paroissent ni obfcures , ni difficiles à ceux qui ont le cæur plein de charité. Comme ils savent que c'est un grand bien de souffrir , ils le desirent si ardemment, que loin de réfifter à ceux qui les traitent mal , ils les cheriffent & ils leur rendent des a&tions de graces , lorsqu'ils les frappent & les deshonorent; l'amour qu'ils ont pour l'ignominie de la croix s'aug. mente à mesure qu'ils sont humiliez & tourmentez;ils regardent leur corps & leur ame comme des victimes , & tout ce qu'ils souffrent ne leur paroît que le commencement du sacrifice dont ils desirent l'accomplissement.

[ocr errors]

Quiconque est si peu attaché à sa vie ;
qu'il aime mieux la perdre, que de
manquer à aucun devoir de charité en-
vers ses freres & envers ses ennemis
eft encore moins attaché à son bien;
il est ravi de s'en voir dépouillé pour
la charité, & après que ses ennemis lui
en ont ôté une partie par violence, ou
par injustice , il est prêt de leur ceder
le reste, plûtôt que de manquer à
faire la volonté de Dieu. La charité
nous porte ausli à servir tout le monde
fans distinction : & lorsqu'on nous
contraint de faire des choses basses &
penibles , à quoi nous ne sommes
point obligez, la même charité nous
porte encore à faire beaucoup plus
qu'on a exigé de nous.

[ocr errors]

XXXIII.

[merged small][ocr errors]

faut

Pour comprendre cette verité, & pour nous convaincre de l'obligation que nous avons de la pratiquer ; il ne

que nous souvenir de ce que'faint . Rom.13. Paul nous enseigne , que nous sommes

toujours redevables de la charité à tou-
te sorte de personnes, & qu'après
avoir eu soin de nous en bien acquit-
ter, nous n'en sommes jamais quittes,

quelques bons offices que nous ayons rendus à nos ennemis, nous ne ceffons point de leur en être redevables, & l'exercice n'ayant fait qu'augmenter notre charité, elle nous porte avec une nouvelle ardeur à les combler de nouveaux bien - faits. Quelque mal aussi que nous ayons reçû de nos ennemis , leur haine , leur faveur, leurs calomnies, leurs mauvais traitemens ne fauroient nous dispenser de la bonté, de la douceur, de la patience que nous leur devons, non plus que la pesanteur des fardeaux qu'ils nous imposent , nous décharger de l'obligation que nous avons de les

porter

leurs interêts nous doivent être aussi chers

que les nôtres , & nous devons surmonter leur mauvaise volonté, par un desir sincera de les servir, car la charité nous rend tellement ferviteurs de tous nos freres, qu'elle ne nous permet point d'y mettre aucunes bornes , & qu'elle nous engageà y employer nos biens, nos peines, notre fang & notre vie même. Nous ferons très-heureux si nous le faisons actuellement, parce que notre charité feroit dans son fouverain degré, & qu'elle auroit quelque chose de semblable à celle de Jea

:

[merged small][ocr errors]

fus-Christ qui s'est immolé sur la
croix pour le salut des pecheurs , après
les avoir prévenus de son amour, dans
un temps où ils étoient encore fes en-
némis.

XXXI V.

[ocr errors]

On perd la charité quand on ne l'exerce pas en cette maniere ; & au contraire on la fait croître par ces exercices. Saint Augustin remarque , qu'au lieu que nous n'avons plus notre argent quand nous l'avons donné à quelqu'un , notre charité s'augmente, se fortifie & se rend parfaite à mesure que nous l'employons à obliger le prochain. Le profit que nous faisons en la répandant, nous engage à la répandre en toute rencontre , & nous devons avoir d'autant plus loin de nous en acquitter envers les autres, que c'est le seul moyen de nous en acquitter envers nous-mêmes & d'allumer de plus en plus le feu du ciel dans notre cæur, jusqu'à ce qu'il le consume entierement, & qu'il n'y reste rien du nôtre : Sola charitas eriam reddita detinet debitorem redditur enim cum impeditur;debetur autem etiam

fi reddita fuerit, quia nullum eft tempus quando impen

1

denda non fit; nec cum redditur amit-
titur ; imò potius reddendo multiplicatur
& perficitur.

XXXV.

[ocr errors][ocr errors]

s'il veut

Un chrétien est un homme de priere , parce que reflentant sa foibleffe extrême, il se trouve indispensablement obligé de demander à Dieu le secours Luc 6. dont il a un entier besoin. Mais Je- 37.838• sus-Christ nous aprend que s'il desire que Dieu lui fasse misericorde , il faut qu'il exerce la fienne envers ses freres;

que

Dieu lui pardonne ses pechez, il faut qu'il pardonne à ses freres les injures qu'il en a reçûes; s'il desire fe procurer les graces & les benedictions de Dieu, il faut qu'il donhe aux autres , jusqu'à ses ennemis mêmes, toutes les marques d'une affection sincere , & qu'il ne leur refuse aucune chose.

XXXVI.

Que si nous nous souvenons de tous
les pechez que nous avons commis
contre Dieu ; des talens
vons perdus , au lieu de les multiplier;
des abus que nous avons fait de ses gra-
ces, & de la hardiesse avec laquelle

que nous

a

« AnteriorContinuar »