Imágenes de páginas
PDF
EPUB

jtolicum D. Joannis Collins & aliorum I. NEW de Analyse promota , juffu Societatis TON. Regie editum. Londini 1712. in-4°. Cet ouvrage roule sur ses difputes avec M. de Leibnits touchant l'invention du Calcul infinitelmal, dont chacun s'attribuoit la gloire.

9. On en voit aussi dans le Recueil suivant donné par M. Des-Maio zeaux : Recueil de diverses' Pieces sur la Philosophie, la Religion Naturelle, l'Histoire , les Mathematiques &c. Par Messieurs de Leibnits , Clarke , News ton, autres Auteurs celebres, Amsterdam 1720. in-8°, deux tomes.

10. Quand M. Newton étoit fatigué de ses Recherches sur la Physique ou sur les Mathematiques, il se délassoit par l'étude de l'Histoire; il composa même un Systême de Chronologie ancienne , qu'il n'avoit pas deffein de publier ; mais la Prin: celle de Galles, à qui il en confia les vues principales, les trouva si neuves, & fi ingenieuses , qu'elle vou. lut avoir un precis de tout l'Ouvrage, qui ne sortiroit jamais de ses mains , & qu'elle possederoit seule ; il s'en échappa cependant une con

[ocr errors]

TON.

1. New-pie, qui ayant été apportée en Frans

ce , fut traduite en François & ima primée fous le titre d'Abregé de la Chronologie de M. Newton, à la fin de l'Histoire des Juifs de Prideaux. Paris 1726. in-12. L'Auteur, qui n'avoit pas consenti à la publication de cet Ouvrage, en fut piqué, 80 c'est peut-être à ce chagrin, qu'on doit imputer ce qui a paru de trop vif dans la réponse aux observations de M. Freret , qui avoient été join tes à fon Abregé.

11. Réponse aux Observations sur la Chronologie de M. Newton. Avec une lettre de M. au sujet de cette ponse. Paris. 1726. in-8°. pp. 29. La Lettre est de M. l'Abbé Conti, qui y répond à quelques reproches que M. Nerwton lui avoit faits dans fa réponse. Ces deux pieces ont été inserées dans la Bibliothequie Françoise tom. 7. p. 173;

12. La Chronologie des anciens Royaumes corrigée , à laquelle on a joint une Chronique abregée, qui cons tient ce qui s'est passé anciennement en Europe, jusqu'à la Conquête de la Perse par Alexandré le Grand, traduite de

[ocr errors]

>

t° Anglois. Paris 1728. in-4°. L'Ou1. News vrage Anglois trouvé dans les pa- TON. piers de l'Auteur après sa mort, a été imprimé aussitôt en Angleterre. Il y a bien des recherches curicuses, quoiqu'il y ait peut-être des chos les un peu hasardées.

13. Bernardi Varenii Geographia Generalis, in qua affectiones generales Telluris explicantur , autta 6 illuftrata ab Il. Newton. Cantabrigia 1672. er 1681. in-8°

14. Lectiones Optica annis 1669. 70.6°.71. in Scholis publicis habile nunc primum in lucem edita. Londini 1729. in-4. Ce volume contient les leçons que M. Newton fit à Cam. bridge, après que M. Barrow lui eut cédé fa Charge de Professeur, On y voit les decouvertes qu'il avoir faites sur la Lumiere & sur les Couleurs en 1666. Il en avoit communiqué un abregé à la Societé en 1671. & cet abregé fut publié dans les Transactions Philosophiques. L'Ouvrage même auroit paru peu de temps après , fi quelques Mathematiciens étrangers n'avoient attaqué ses découvertes fans les entendre. Il ne

134

Mém. pour fervir à l'Hij. 1. New-voulut pas s'exposer à des chicanes de TON.

à des disputes infructueuses. Il étoit fi éloigné de l'esprit de contention, & il évitoit avec tant de soin tout ce qui pouvoit l'exposer à la contradiction, que ce ne fut qu'avec beaucoup de peine, que ses amis l'engagerent en 1704. à publier son

2, Traité d'Optique ; peut-être même ne lauroit-il pas fait , fi ses découvertes n'avoient été si fort goutées du celebre M. Huygens, qu'il en ins sera une partie dans sa Dioptrique, qui parut en 1703. parmi les Oeuvres Posthumes. Il y a dans les leçons de M. Newton plusieurs choses qui ne se trouycnt point dans son Optique. D'ailleurs la Methode est differente , tout est dans les leçons demontré geometriquement, ce qu'il a evité de faire dans l'Optis que.

15. Table des Essays des Monnoyes étrangeres. (en Anglois) A la fin d'un livre du Docteur Arbuthnolt sur ccts te matiere.

(V. Son Eloge par M. de Fontenelle, dans l'Histoire de l'Academie des Sciences, dans la Bibliotheque Franz

soife tom. II. avec les additions
d'un Anglois à la tête de sa Chrano-
logie.

VARINO

FAVORINO.

V

[ocr errors]

ARINO Favorino naquit à Ca- V. FA- :

merino, ville Ducale d'Italie.VORINO. Son veritable nom étoit Guarino ; mais il le changea dans la suite en celui de Varino , pour se conformer à l'usage des Savans de son

temps.

il y ajouta de celui de Favorino , pár ce qu'il étoit originaire d'un Château situé dans la Paroisse de Favera, On ne sait pas au juste l'année de fa naissance. Cependant on peut la mettre vers l'an 1460. puisqu'il mouTut dans un âge fore avancé en 1537.

Il étudia à Florence les langues Gréque & Latine sous Ange Politien, & acheva de fe perfectionner dans la premiere fous Jean Lafcaris, par des instructions duquel il y fit de fi grands progrès , que peu

de

gens l'égaloient dans la connoissance de la langue Gréque.

Ss tentang appellé à l'état Reli:

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »