Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

ne pouvoit avoir tout d'un coup fa V. FAperfection. Le travail d'Hefichius, VORINO. de Suidas, d'Harpocration, & de tous les anciens Lexicographes, est fondu dans ce Dictionnaire , qui renferme , selon Fabricius, tout ce qui eft necessaire pour apprendre la langue Gréque. Il est étonnant qu'Henri Etienne , qui l'a copié en plusieurs endroits de son trésor de la langue Gréque, ne faffe

pas la moindre mention de lui.

V. Le Journal de Venise tome 19. P. 90. Jacobilli Chronologia de' Vescovi 'di Nocera Bibliotheca degli scrittori dell'Umbria.

SCIPION CARTEROMACO.

[ocr errors]

CIPION Carteromaco naquit à S. CAR

Pistoie ville de Toscane le 4 Fe- TEROMAvrier 1467. d'une famille noble, dont co. le nom étoit Forteguerri , mais que Scipion , pour fe conformer à la coutume de son fiecle , changea en celui de Carteromaco, qui signifie la même chose en Grec. Son pere Dominique Forteguerri fut en 1472. Gonfaloniex

[ocr errors]

>

CO.

S. CAR- de la ville de Pistoie , qui étoit alors TEROMA- une efpece de Republique.

: Il fut mis dès så premiere jeunesse au College de Pistoie, appellé la San pienza de Forteguerri, parce qu'il a été fondé par le Cardinal Forteguerri pour l'entretien de douze étudians dont trois doivent être de sa famille. Il ne demeura pas cependant toujours en ce lieu pendant les six ans destinés à leur instruction ; il paroit par une de ses Lettres à Ange Politien, & par une autre d'Alde l'ancien, qu'il étudia quelque temps

à Rome ; il passa ensuite à Florence, où il s'appliqua avec beaucoup d'ardeur à la langue Gréque fous Politien , qui conçut pour lui une amitié fort tendre. Ce fut alors qu'il connut Vari. no , dont je viens de parler , & qui étudioit comme lui fous Politien,

Ses fix années d'étude, pendant lesquelles il devoit être entretenu aux depens du College de Pistoie, étant finies, il obtint du Pape Alexandre VII. la permission de jouir encore six autres annés du revenu d'Etudiant de ce College. Cette permission est dų 25 Fevrier 1493. Il les

du

[ocr errors]
[ocr errors]

passa à Padoue, où il continua fes étu- S. CARdes avec tant de succès, que la Re- TEROMA, publique de Venise le nomma vers co. l'an 1500. pour enseigner la langue Gréque à la jeunesse Venitienne, & lui donna

pour

cela de gros appointemens,

Jules II. étant parvenu au Pontificat , fit venir quelque temps après Carieromaco à Rome , & le mit auprès du Cardinal Galeotti Franciotti de la Rovere, Luquois, son Nevcu , qu'il avoit fait Vice-Chancelier de l'Eglife Romaine. Après la mort de ce Cardinal arrivée le 11 Septembre Isos. Carteromaco s'attacha au Cardinal François Alidofio, qui fut tué à Ravenne par François Marie de la Rovere, Duc d'Urbin le 24 May, ISII.

Cette mort, qui causa beaucoup de chagrin à Carteromaco , l'engagea à retourner pour la troisiéme fois à Rome, où l'amitié qu'il contracta avec Ange Colocci lui fut d'un grand fecours; car il le for connoître au Cardinal Jean de Medicis, qui étant devenu Pape en 1513. sous le nom de Leon X.de mit auprès de Jules de Me

S. Car-dicis, son parent , qu'il avoit dessein TEROMA- de faire Cardinal, pour le diriger Co. dans ses études. C'est ce que dit Pie

rius Valerianus ; il paroît cependant par le traité de l'Exil d'Alcyonius écrit en 1912. qu'il étoit déja auprès de Jules de Medicis avant l'exaltation de Leon X.

Carteromaco avoit lieu d'esperer d'aller loin avec une fi puissante protection ; mais la mort, qui le surprit dans la fleur de son âge, rendit fes efperances inutiles ; car il inourut le 16 Octobre 1913. âgé de 46 ans, &

de

42. comme le dit Erasme dans une de ses Lettres.

Malgré son habileté & son érudition, il étoit entierement éloigné de l'ostentation trop ordinaire aux Savans; rien n'étoit plus modeste que lui. Dans les converfations ordinaires on ne l'auroit point pris pour ce qu'il étoit , il falloir l'agaçer & le mettre en train , pour l'engager à faire paroître ce qu'il favoit.

Catalogue de fes Ouvrages.

I. Orario de Laudibus Litterarum Græcarum. Venetiis 1504. in-4°. C'est un discours qu'il recita au mois de

Janviço

non pas

Tanvier de la même année. Il a été S. CARTéimprimé depuis à Basle en 1517. TEROMAin-4° à Rome en 1543. in-4°. avec co. les discours du Cardinal Beffarion , à Paris en 1573. à la tête du Tresor de la Langue Gréque d'Henri Etienne ; enfin à Geneve en 1606. avec plusieurs autres discours sur le même sujet, au commencement du premier tome du grand Recueil des Poctes Grecs.

2. Aristidis Oratio de Laudibus rerbis Roma è Græco in Latinum verfa. Venetiis 1519. in-8°. Avec les Ecrivains de l'Histoire Auguste. 3.

Claudii Ptolemei de Geographia libri vill. é recenfione Marci Monachi Celestini Beneventani , Joannis Cotta Veronensis, Scipionis Carteromachi Pistorienfis, & Cornelii Benigni Viterbienfis. Roma 1507. in-fol.

4. A la tête de la Logique d' Ari. store imprimée en Grec à Venise par Alde en 1495. in-fol. il y a une Pré

a face Gréque & une Epigramme en la même langue de Carteromaco. On trouve aufli quelques autres Epigrammes de fa façon en differens liyres. Heinsius dans la Préface de ses Tome XXII.

N

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »