Imágenes de páginas
PDF
EPUB

P. TAL-l'Academie Françoise. Paris 1704 LEMANT. in-4°. It. dans les Recueils de cette

Academie.

7. Réponse aux Discours de M. ľ Abbé de Louvois de M. le Marquis de S. Aulaire à leur reception à l'Academie Françoise. Paris 1706. in

4.

[ocr errors]
[ocr errors]

8. Le Ver luisant. Traduction d'une Eglogue de M. Huet, ancien Evêque d' Avranches, intitulée Lampyris. Paris' 1709. in- 12.

9. Les Eloges de M. le Duc d'Aumont, de M. Pavillon, de M. Duché, de M. Pouchard; & de M. Barat de l'Academie des Inscriptions. Ces Eloges se trouvent dans le premier volume de l'Histoire de cette Academie.

10. On voit aussi quelques discours de sa façon dans les Recueils de l'Academie Françoise.

V. Son Eloge par M. de Boze dans l'Histoire de l'Academie des Inscrips tions. tome 3

FRANÇOIS TALLEMANT.

[ocr errors]

FRANO

RANCOIS Tallemant Abbé de F. TAL

Val-Chrétien, naquit à la Ro-LEMANT. chelle vers l'an 1620.

Ayant embrassé l'état Ecclesiastique, il fut pendant 24 ans Aumônier du Roy, & devint ensuite premier Aumônier de Madame.

Il fut reçu le 10 May 1651. à l'Academie Françoise à la place de Jean de Montereul mort le 13 du mois de Fevrier de cette année.

Il avoit de l'esprit , & ne manquoit pas même d'érudition. Il favoit les langues Latine, Gréque, Italienne, Espagnole & Angloise. Mais faute d'avoir consulte fes forces, il a entrepris des Ouvrages , qui ne lui ont pas

fait honneur. C'étoit d'ailleurs un homme inquiet, qui ne pouvoit demeurer en repos ; ce qui le faifoit surnommer Son inquietude.

Il mourut le 6 May 1693. âgé de 73 ans, étant alors Sous-Doyen de l'Academie Françoise.

[ocr errors]
[ocr errors]

F. TAL-Chapelain dans sa Liste des Gens LEMANT. de Lettres parle ainsi de lui. » Ilsçait

»» assez la langue Gréque, & Lati» ne ; & pour la Françoise, ce qu'il » écrit est aflez pur & naturel. On so n'a rien vû de lui qu'il ait fait de » fon chef, que quelques Lettres &

quelques Préfaces, dont on ne sçauso roit dire ni bien ni mal. Il s'est

jetté à la traduction des Vies de » Plutarque , à quoi par un grand » travail il reuslit fort bien ; d'autre

entreprise, où il faut du fond & » du dessein, il ne s'en tient pas lui

, » même capable. On voit par ce que Chapelain dit de la traduction de Plutarque , qu'il n'étoit pas toujours bon Juge des Ouvrages des autres.

Catalogue de ses Ouvrages.

1. Les Vies des Hommes Illustres de Plutarque, nouvellement traduites du Grec en François. Paris 1665. ( suiv. in-12. 8 vol. L'Abbé Tallemant a voulu donner une traduction de Plutarque qui effacât celle d'Amyot , mais il n'a pu y réussir. Ce qui fit recevoir fi bien celle d'Amyot, ce furent les Graces du stile; & ce qui fit échouer celle de l'Abbé Tallemant, ce fut

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

précisément le contraire; on en trou. F. TALva le stile plat & languissant , & on LEMANT, la meprisa pour cela seul , sans examiner si elle étoit exacte & fidelle; quelques - uns même prétendirent qu'il n'avoit point consulté l'Original Grec , & qu'il n'avoit fait que retoucher la traduction d'Amyot , & la mettre en un meilleur langage; ce qui le fit appeller par Despreaux le sec traducteur du François d'Amyot. M. Broffette dans ses notes sur cet endroit , nous apprend que l'Abbé Tallemant s'attira cette fâcheuse critique par une fausse avanture, qu'il débita en

pleine Academie contre l'honneur de M. Despreaux. Il y lut une Lettre , par laquelle on lui mandoit que le jour précedent M. DeSpreaux étant dans un lieu de débauche, derriere l'Hôtel de Condé, y avoit été fort maltraité. Calomnie des plus mal fondée, & dont la fausseté étoit visible à l'egard de tous ceux qui connoissoient ce fameux Poete.

2. Histoire de la République de Vea nise par Batiste Nani Cavalier, Procurateur de S. Mari , traduite en

[ocr errors]
[ocr errors]

F. TAL-François. Paris in-12. 4 vol. Les deux .

.
LEMANI. premiers en 1679. & les deux autres

en 1680. It. Cologne 1682. in-12. 4
vol. Cette seconde édition est préfe-
rable à celle de Paris, parce qu'on y a
retabli certains endroits un peu trop
vifs, qui avoient été retranchés dans
celle-ci. L'Abbé Tallemant n'a tra-
duit que la premiere partie de l'Hi-
stoire de Nani , qui s'étend depuis
l'an 1613. jusqu'en 1644. La secon-
de , qui parut pour la premiere fois
en 1679. l'a été par M. Masclary
François refugié en Hollande. Cette
traduction a été mieux reçue que
celle de Plutarque. On voit à la tête
une Lettre que Nani écrivit à l'Abbé
Tallemant, dès qu'il fçut qu'il y tra-
valloit, pour le remercier de la
peine qu'il prenoit.
3.

Lettre concernant Furetiere. Dans le Mercure de May 1688.

V. L'Histoire de l'Academie Françoise par M. Pelliffon Go les Additions de M. l'Abbé d'Olivet. Le Di&tionnaire de Morery.

د

JEAN

« AnteriorContinuar »