Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ANTOINE POSSE VIN.

A

NTOINE Poffevin naquit

Mantoue l'an 1534. d'une hon-sevin. nête famille , dont la fortune étoit mediocre, mais avec des dispositions qui promettoient beaucoup.

Ses parens , qui fondoient sur lui toutes leurs efperances, l'envoyerent en is so. à Rome , & Possevin s'y rendit en peu de temps très-habilé dans l'Eloquence , la Philosophie, & les Langues Savantes; & s'y fit connoître avantageufement à plusieurs Prélats.

Le Cardinal Hercule de Gonzague touché de fon merite voulut l'avoir auprès de lui en qualité de Secretaire, & lui confia ensuite l'education de François & de Scipion de Gor-, zague ses neveux. Ses disciples ayant été envoyés à Padoue pour y faire leur Philosophie sous la conduite, il crut que c'étoir une occasion de se perfectionner dans les connoissances qu'il avoit acquises à Rome , par le commerce des Profelfeurs de

SEVIN.

[ocr errors]

'A. Pos-cette Univerlité. Mais il ne les trou

va pas tels qu'it fe l'étoie imagine,
& leur entêtement pour la doctrine
d'Averroes lui rendit leur conversa-
tion cntierement inutile.

Ferdinand de Gonzague, Gouver-
neur du Milanès , & pere de fes
disciples, étant alors venu à mou-
rir, la Princesse fa veuve rappella
fes enfans pour les mener à Naples,
où elle alloit demeurer , & Poljevin
les y fuivit..

Ce fut là qu'il cut occasion de connoître les Jesuites, & qu'il conçut pour eux l’estime & l'amitié, qui lui inspirerent le dessein d'entrer dans leur Ordre.

Il commençoit à se former , lorfque

la Commanderic de S. Antoine de Foffano en Piémont vint à vaquer, Le Cardinal de Gonzague , qui chere choit à attacher toujours de plus en plus Posevin à la Maison, travailla à la lui procurer, & ily réussit. Pofsevin y fut nommé, & alla aussitôt en Piémont pour en prendre poffeflion.

Etant ensuite retourné à Padowe pour y reprendre les études , il für

[ocr errors]

>

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

li touché des Sermons du P. Benoist A. Pos-
Palmio, Jesuite , qu'il resolut de SEVIN.
quitter sans delay le monde, & de-
manda à entrer dans la Compagnie
de Jesus.

il y fút admis , & on l'envoya à
Rome , pour y faire fon Noviciac
qu'il commença le 29 Septembre
1959. étant alors dans la 26€ année
de son âge.

Cependant son depart de Padoue, où il avoit disparu tout d'un coup, ayant fait croire à plusieurs personnes qu'il étoit mort, quelques-uns jetterent la vûe sur sa Commanderie de Foffano , & voulurent s'en empa- . rer ; les Jesuites , qui crurent qu'il n'étoit

pas de la prudence de l'obliger à se défaire de cette Comman- : derie avant les deux années de

pro-
Bation, lc firent passer en Piémont
pour donner ordre aux affaires de
fa Commanderie , & pour ménager
en même temps les interêts de la Šo-
cicté auprès du Duc de Savoye.

Poljevin réuslit dans l'un & l'autre
point; il obtint pour ses interêts.
particuliers tout ce qu'il voulut,
il persuada au Duc d'appeller les Je:
fuites dans les Etats.

[ocr errors]

SEVIN.

A. Pos- il parcourut outre cela les Vallées

d'Angrogne & de Lucerne , où l'herefie avoit fait bien du ravage ; il y cut une conference avec les principaux Ministres , & il cut la consosation d'en gagner plusieurs.

L'Archevêque de Turin jugea à propos de lui conferer les Ordres facrés en 1961. & fe fervit de lui avec succès pour le bien de la Religion.

Possevin paffa en 1562. à Lyon, tant pour s'y fournir de livres Catholiques, qu'on pût debiter dans la Savoye , que pour y procurer, si cela fe pouvoit, une édition Françoise du Catechisme de Canisius dont il avoit reconnu l'utilité.

Il y signala , comme ailleurs, son zele pour la Religion ; mais ce zele lui procura plusieurs disgraces de la part des Heretiques, qui surprirent alors cette ville ; & il fut obligé de fe sauver , & de repasser les monts.

De retour à Turin , il se rendit à Quiers, qui n'en est qu'à trois lieues, & y passa dix mois occupé à prêcher

у
& à catechifer.

La paix ayant rendu la tranquillité à la France , Poffevin retourna

[ocr errors]

Lyon, où il s'applique avec une nou- A. Pos,
velle ardeur au salut des ames, & à SEVIN.
la conversion des heretiques.

Il y demeura jusqu'à ce que la
peste ayant attaqué cette ville en
1564. il reçut ordre de ses Superieurs
de se retirer à Avignon. Mais à peine
y fur-il arrivé, qu'on lui en donna
un autre d'aller à Bayonne , ou étoit
alors la Cour, pour les affaires de
la Compagnie. Non seulement il
obtint d'elle ce qu'il souhaitoit,
mais outre cela le Cardinal de Bour-
bon, Archevêque de Rouen, fut si
charmé de fon merite, qu'il l'en-
gagea à passer à Rouen, tant pour y
travailler au salut des habitans, que
pour disposer toutes choses à la ré-
ception des Jesuites , qu'il vouloit
Poffevin répondie

. parfaitement à l'attente de ce Prélat, & donna une idée fi avantageuse de lui , qu'il augmenta le desir qu'on avoit de voir fonder dans cette ville un College de Jesuites.

De retour à Avignon , il s'appliqua entierement à la conduite du College, dont-il avoit été fait Rec;

[ocr errors]

y établir.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »