Imágenes de páginas
PDF
EPUB

SEYIN.

A. Posteur ; ce qui ne l'empêcha pas ce

pendant de faire, à la follicitation de plusieurs personnes de confideration, quelques courses Apostoliques, à Marseille, à Tours, à Ronen, à Dieppe ; & d'aller à Rome , faire la Profeflion des quatre veux entre les mains du General de la Societé, qui étoit alors S. François de Borgia,

Il fut ensuite nommé Recteur du College de Lyon, & il étoit dans ce pofte, lorsque Claude de la Baume , Archevêque de Bezançon, assembla en 1971. un Concile Nacional

pour у

faire recevoir le Concile de Trente. il fe rendit à cette Assemblée, à la priere de ce Prélat, & pendant fept jours que dura la Ceremonie, il ne manqua pas à prêcher deux fois

par jour.

La mort de S. François de Borgia arrivée l'année suivante 1572. obligea Poljevin à retourner à Rome , où ii fut envoyé en qualité de Deputé de la Province de Guyenne , pour assister à l'élection de son successeur.

Evrard Mercurien , qui y fut élu, faisoit une estime particuliere de Poffevin, & le retint auprès de lui

[ocr errors]
[ocr errors]

pour être son Secretaire. L'applica- A. Pos-
dion que ce savant homme donna à.SEVIN.
cet emploi, ne l'empêcha pas de tra-
vailler au dehors avec son zele ora
dinaire, & à former même le plan
de quelques Quvrages qu'il publia
depuis

En 1577. le Pape Gregoire XIII.
l'envoya en qualité de Nonce en
Sucde , pour y ménager le retour du
Koy à l'Eglise Catholique, auquel
il paroissoit disposé.

Poffevin en passant par l'Allemagne, vit l’Imperatrice Marie d' Autriche, veuve de Maximilien H. qui instruite des desseins du Pape, voulut pour le seconder que Posevin piît le titre de fon Ambarsadeur auprès du Roi de Sucde.

Il fut reçu à Stokolm en cette qualité; & agit si efficacement auprès du Roy, que ce Prince fit secrétement entre ses mains abjuration du Lutheranisme le 16 May 1578.

Cette affaire heureufement terminée , Poffevin partit pour Rome, dans le deffein de rendre compte de fa Negociation au Pape. Lc Pontife inftruit de tout, renvoya auslitôt

[ocr errors]
[ocr errors]

A. Pos. Poffevin en Suede avec le même cas SEVIN. ractere de Nonce , pour achever ce

qu'il avoit commencé.

Cc Nonce après avoir passé par la Pologne, suivant les ordres du Pape, pour y regler quelques affai. res de Religion', arriva en Suede; mais il y trouva l'esprit du Roi entierement changé. Des vûes de

politique, & des craintes humaines avoicnt detruit toutes les bonnes dispolitions ; & il fut obligé de se retirer , fans avoir pu le regagner, malgré tous les mouvemens qu'il se. donna pour cela.

. A peine fut-il de retour à Rome, qu'il eut ordre du Pape de fe difpofer à faire un nouveau voyage en Pos logne & en Moscovie.

Jean Bafilowitz , Czar de Moscovie, pressé par les armes d'Etienne Bathori Roy de Pologne , avoit en: voyé des Ambassadeurs au Pape Gregoire XIII. pour l'engager à lui més nager la paix, en lui faisant entrevoir, qu'il n'étoit pas éloigné de traiter d'une réunion avec l'Eglise Romaine ; & le Pape croyant que c'étoit une occasion favorable pour

con

convertir les Moscovites , avoit pro- A. Pus: mis ses bons offices auprès du Roy SEVIN. de Pologne. Posjevin fut choisi pour certe Negociation , & partit de Rome fur la fin de Mars de l'année 1581. avec la qualité de Nonce du Pape en Pologne & en Moscovie.

Il arriva à Vilna en Lithuanie vers le milieu de Juin, & y trouva le Roy de Pologne occupé à faire des préparatifs pour ouvrir la Campagne contre les Moscovites. Ce Prince l'assura que le meilleur moyen de seconder les intentions du Pape, comme il étoit refolu de faire, étoit de ne point ménager le Czar, & de lui faire une bonne guerre, par? ce que ce Prince ne cherchoit qu'à temporiser.

Cependant Pofjevin se confiant en la generosité du Roy de Pologne; & fur les assurances que lui donná Jean Zamości Grand Chancelier, continua son voyage. Il fut reçu

fur la frontiere de Moscovie avec des honneurs extraordinaires, & conduit à Staricie sur le Volga, où le Czar s'étoit avancé, pour être plus à portée de donner fes ordres. Tome XXII.

S

A. Pos- Il eut audience de ce Prince d'une SEVIN.

maniere fort pompeuse; & quelques jours après il entra en conference avec les Commissaires nommés pour ce sujet. Dans ces entrefaites on eut avis

que

le Roy de Pologne afliegoit Pleskou , place importante, dans la grande Ruffie, dont la prise ouvroit tout le pays au Victorieux. Le Czar allarmé pressa alors Poffevin d'aller joindre incessamment ce Prince dans son Camp, pour le porter à la paix, de peur que de nouveaux succès ne le millent en état de la lui faire acheter à des conditions encore plus dures, que celles qui lui ayoient été d'abord

proposées.

Pollevin partit donc de Staricie le 14 Septembre après y avoir demeuré environ, un mois, & alla trouver le Roy de Pologne an Camp devant Pleskou.

Après diverses Negociations, on convint qu'il se tiendroit des conferences entre les Ministres des deux Puissances à Jamus., village près de Zapolscie , ville de la grande Ruffie, parce que ce lieu étoit à portée

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »