Imágenes de páginas
PDF
EPUB

des frontieres des deux Etats. Mais A. Pos
cet endroit s'étant trouvé inhabita- SEYIN.
ble , ayant été entierement ruiné par
les courses des Cosaques, on tran-
sporta les conferences à un licu à:
quelques milles de là, nommé
Chiverova-Horca, entre. Zapolscie:
& Podorovie.

Ces conferences commencerent le
13 Decembro 1581. & furent termia
nées le is Janvier, suivant par la
conclusion de la Paix, Poljevin y fie
paroître beaucoup de dexterité à
manier les esprits ; & principale-
ment à réduire les Plenipotentiaires
Moscovites, choqués de la hauteur
des Polonois, qui ne youloient point
se relâcher de leurs premieres de
mandes.

Lorsque tout fut.fini, il se rendit à Moscou, où il commenca à traiter des affaires de la Religion avec le Czar même, qui lui donna sur ce sujet en présence de la Cour quatre Audiences, où Pollevin parlant avec la liberté d'un Ministre de l'Evangile , s'observa beaucoup. dans ses expressions, pour ne rien dire , qui fút opposé au respect dû à la puis

[ocr errors]
[ocr errors]

Ai Pos-fance souveraine , & qui pût offena GEVIN. ser le Czar.

Tout ce qu'il obrint de lui fur qu'il donneroit par ses Etats un libre passage aux Nonces , &-aux autres Envoyés du S. Siege dans la Perse & dant tout l'Orient , & qu'il laissesoit aux Marchands Etrangers Catholiques le libre exercice

de leur Religion, avec la faculté d'avoir avec eux des Prêtres pour leur ad. ministrer les Sacremens.

Voyant ensuite qu'il n'y avoit plus rien à faire pour lui en Mofcovie , il prit son audience de congé; & partit de Moscou au commencement du Printemps de l'an 1582. emmenant avec lui les Ambassadeurs que le Czar envoyoit à Rome remercier le Pape de la Paix qu'il lui avoit procurée en qualité de Mediateur.

Pollevin arrivé à Rome rendit compte de toute sa Negociation au Pape, qui en parut fi content, qu'il l'honora de nouvelles Commillions à la Cour de Pologne, & lui ordonna de reconduire les Ambassadeurs Moscovites jusques-là.

Il partit donc de nouveau pour

[ocr errors]

se rendre en ce Royaume , où le Roy A. Pos. satisfait du traité de Paix conclu par SEVIN. son moyen avec les Moscovites, le reçut très-favorablement; & l'honora de la confiance en ce qui concernoit les affaires de la Religion. I profita avec soin de cette confiance pour le bien de l'Eglise , & pour procurer à fa Compagnie plusieurs etablissemens. : Le Roy de Pologne ayant convoqué une Diette generale à Varsovie , où l'on devoit, entre autres chofes, traiter de quelques prétentions de l'Empereur Rodolphe , le Pape attenrit à entretenir l'union entre les Princes Catholiques, & qui apprehendoit que l'Empereur & le Roi de Pologne n'en vinffent à une rupture, commanda à Poffevin de fe ren dre à la Diette , & d'user de toute fon habileté pour prévenir l'aigreur des esprits. L'Empereur même dans les Instructions de fes Envoyés leur marqua d'avoir égard à fes Conseils; mais ceux-ci, foit qu'ils vou lussent avoir feuls l'honneur du succès , ou pour quelque autre raison, l'accuIerent de partialité en faveur de la

[ocr errors]

SEVIN.

A Pos- Pologne. Aussitôt Claude Aquaviva,

General des Jesuites , qui avoit exo trémement à ceur que les siens fe continssent dans la simplicité de leur Inditut, qui leur défend de se mêlerdes affaires d'Etat, conjura le Pape de révoquer les ordres qu'il avoit donné à Poffevin , & l'obtiat:

Celui-ci l'ayant appris se retiraenticrement des affaires, & profita, du loisir qu'il se trouva par-là, pour mettre la dernicre main à differens. Ouvrages, dont il avoit formé le , plan dans un voyage qu'il avoit fait quelque temps auparavant en Trans fylvanie, pour le bien de la Religion.

Peu de temps après la mort du Roy de Pologne arrivée en 1586. Possevin fut rappellé en Italie

par

son Gencral, qui ne voulut point le laisser en ce Royaume dans un temps de brigues & de conteftations sur le choix d'un Roi. Il. le refusa.même enfuite au Cardinal. Aldobrandin qui alla de la part du Pape Sixte V, feliciter le nouveau Roi Sigismond.

Padoue lui fut marquée pour le lieu de la demeure , & il s'y occupa :

à travailler au grand Ouvrage de la A. PosBibliotheque. S. François-de

. Sales , SEVIN.. nommé alors le Comte de Sales, étudioit dans ce temps-là à Padoue en Droit fous le fameux Gui Pancirole & prit Poffevin pour son directeur. Ce jeune Comte lui ayant un jour: avoué qu'il avoit plus de goût pour la Theologie, que pour le Droit, ce Pere lui conseilla de se livrer à son. goût, & de s'appliquer à la Theologie ; ce qu'il fit effectivement.

Possevin après quatre années ou en. viron de séjour à Padoue, fut appellé à Rome. Le Pape Clement VIII. qui l'estimait particulierement, l'employa auprès du Duc de Nevers, que le Roy Henri IV. envoyoit à Rome pour l'affaire de la reconciliation à l'Eglise ; mais les ennemis de ce. Prince craignant les effets de sa Negociation, trouverent le

moyen

de lui faire ôter la conduite de cette affaire.

Après avoir demeuré quelques années à Boulogne , & en avoir gous

& verné le College en qualité de Recteur, il alla à Venise pour y veiller à l'impression de son Apparat sacré..

« AnteriorContinuar »