Imágenes de páginas
PDF
EPUB

A. Dev- pour s'avancer dans cette science, SINGIUS. L'application qu'il y donna ne l'em

pêcha pas de profiter de l'occasion qu'il eut alors de s'instruire dans les langues Persane & Turque , qu'il apprit à ses heures de loisir.

Après sept années de sejour à Ley. de, il s'y fit recevoir Docteur en Medecine le 25 Septembre 1637. & ayant ensuite visité quelques autres Academies des Pays-bas, il retourna dans sa patrie , & s'y donna à la pratique de la Medecine, à laquelle il s'étoit preparé à Leyde sous les yeux de Schrevelins, & d'Heurnius , qu'il fuivoit affiduement dans la visite des malades & des Hôpitaux.

A peine fut-il de retour à Meurs, que le Prince d'Orange, qui est Seigneur de cette ville , & les MagiItrats, voulant donner quelque lu. stre au College qui y est établi , l'engagerent à y professer les Mathematiques, & il prit possession de cet emploi le 9 Juiller 1638. par un discours De Felicitate Patriæ ex Gymnasio acquisita.

Mais il ne le conserva pas longtemps ; car l'année suivante il fue

.

appellé à Harderwick pour y être A. DeuProfesseur ordinaire de Physique & SINGIUS. de Mathematique à la place d'Isaac Pontanus. Il fut installé dans ce poste le s Decembre 1639. & fit à cette occasion un discours de recta Philofophia Naturalis conquirenda Methodo. Quelques mois après il succeda à Bachovius , dans l'emploi de Medecin ordinaire de la ville , auquel on attacha de bons appointemens.

En 1642. on ajouta aux Chaires qu'il avoit deja, celle de Medecine dont il prit possession le 12 Août de cette année; & au commencement de l'année suivante il fut élû Ancien de l'Eglise d'Harderwick.

Tous ces honneurs ne l'empêcherent pas d'accepter sur la fin de l'année 1646. une Chaire de premier Professeur en Medecine à Groningue, qu'on lui offrit alors; & il y fut, installé le 12 Janvier 1647. après avoir prononcé un discours sur l'idée du Medecin parfait ; Quod optimus Medicus fit idem Philofophus.

Il ne fe determina à ce changement, que pour donner le démenti à quelques-uns de ses envieux, qui

A. Deu- avoient declaré hautement qu'ils SINGIUS. empêcheroient qu'il ne fût dans la

suite elevé à aucun poste plus con-
fiderable que ceux qu'il avoit. Les
Magistrats & les Principaux d’Har-
derwick ne le virent partir qu'avec
peine , & firent dans la suite des
efforts pour le ravoir, en lui offrant -
une Chaire de premier Professeur en
Medecine. Deufingius fe rendit à
leurs instances, mais l’Academie de
Groningue n'ayant pas voulu lui ac-
corder fon congé, il se détermina
à demeurer dans cette ville, où pour
le dedommager de ce refus, & lui en

,
rendre le fejour plus agreable, on
augmenta ses appointemens de Pro-
feffeur, & on lui donna le titre de
Medecin de la Province, avec de
nouveaux gages.

Pendant le temps qu'il étoit incertain s'il demeureroit à Groningue, ou s'il retourneroit à Harderwick, il fe fit recevoir Docteur en Philofophie dans cette premiere ville , & cette Ceremonie se fit le 19 O&to,

bre 1647

Le 16 Août 1648. il fut élû Recteur de l'Université de Groningue,

& il prit poffession de cette dignité A. Dev. le

23. du même mois par un discours SINGIUS: de officio boni Medici. L'année suivante on le nomma Ancien de l'Eglife de Groningue.

L'an 1652. Guillaume Frederic Comte de Naffan, Gouverneur de la Frife, le choisit pour son premier Medecin,

Il fut de nouveau élû Řecteur en 1653. & il prononca en cette occalion un discours de Judicii difficultate. Ti mourut à Groningue le 29 Jana

à vier 1666. âgé de 54 ans.

Il a été marié deux fois: 11 épousa d'abord le s Août 1640. Sophie d'oo

5 sterwiick, d'une famille du Duché de Cleves. Cetre femme étant morte , il se remaria le 6 Janvier 1650 à Madeleine-Modeste Scheidmans fille d'un Aflesseur de la Chambre Imperiale de Spire. Il n'a pas eu d'enfant, qui ait figuré dans la Republique. des Lettres.

Catalogue de ses Ouvrages.

1. Oratio de recta Philosophia Na. Buralis conquirenda Methodo. Harder. pici 1640. in-4°. C'est le discours

A. Dev- qu'il prononça à fon installation SINGIVS. dans le poste de Professeur à Hara

derrwick.

2. Cosmographia Catholica e Astronomia secundum Hypotheses Ptolemai in concinnum, brevem, perspicuum ordinem digefta. Amftelod. 1642. in-8°

3. Oratio qua Medicine dignitates perftringuntur. Hardervici 1642. in-4". Il prononça ce discours le 12 Août 1642. lorsqu'il prit poffeffion de la Chaire de Profelleur en Medecine à Harderwick.

4. De vero Systemate Mundi Difsertatio Mathematica: quâ Copernici Syftema Mundi reformatur ; sublatis interim infinitis pene orbibus , quibus in Systemate Ptolemaico Mens humana distrahebatur , in partes quatuor divisa. Amstelodami. Elzevir, 1643. in-4°.

s. De Mundi opificio discursus Physicus, duodecim Dissertationibus propositus. Amftelodami 1644. in-4o.

6. De Ente in genere ejusquc Principiis. Hardervici 1644. in-8°.

Moralis 7: Synopsis Philosophie Moralis. Ibid. 1644. in-8°

8. De Anima humana Disertation

[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »