Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

A. BLAC- Blacvod s'étant alors établi à Poi-
VOD.

tiers, s'y maria , & épousa Catherine
Courtinier, fille du Procureur du Roi
de cette ville , dont il eut onze en-
fans, quatre garcons , & fept filles.

Les occupations de fa Charge ne
l'empêcherent pas de continuer à
cultiver les Lettres, pour lesquelles
il avoit beaucoup d'inclination; ce
fut même alors qu'il commença

à publier quelques Ouvrages.

Il fit quelques voyages en Angleterre pendant la prison de la Reine Marie , & lorsque le Roi Jacques I. fut monté sur le throne ; & ce Prince lui donna en cette occasion des marques de fon estime & de la bienveillance.

Il mourut l'an 1613. âgé de 74

[ocr errors]

ans.

[ocr errors]

2

Une de ses filles époufa en premieres Nôces Jacques Criton, Professeur des Belles-Lettres à Paris & en secondes François de la Mothe le Vayer. (Sorberiana p. 299.)

Catalogue de ses Ouvrages.

1. Caroli IX. Pompa funebris verfibus expressa. Per A.B.J.C. (Adamum Blacrodaum Juris-Confultum) Paris.

[ocr errors]

1574. in-8°,

[ocr errors]

2. De Vinculo Religionis c Impe- A. BLAC rii , da de conjunctionum infidiis, Reli-VOD. gionis fuco adumbratis , libri duo. Parif. 1575. in-8o. fans nom d'Auteur. It. Accedit liber tertius. Augustoriti Pictonum. in-8°. fans date, mais vers l'an 1615.

3. Adversus Georgii Buchanani Dia-
logum, de Jure Regni apud Scotos, pro
Regibus Apologia, quâ Regii nominis
amplitudo , Imperii Majestas ab
Hereticorum famosis libellis, per-
duellium injuria vindicatur, Pictavii.
1581. in-4o. It. Parif. 1588. in-8°.

4. Martyre de Marie Stuart Reine
d Ecoffe, Douairiere de France.
Cette hiftoire a été imprimée plus
fieurs fois, on la trouve revuë &
corrigée dans le Recueil des Deu-
vres de Blacvod.
S.

San&tarum Pracationum procemia,
seu mavis, Ejaculationes Anima ad
orandum se preparamis. Auguftoriti
Pictonum 1598. in-12.

6. Inauguratio Jacobi Magne Britannia Regis. Parif

. 1606. in-8°. C'est une piece de vers.

7. In Psalmum David quinquagefa mum , cujus initium eft , Miferere mic

[ocr errors]

A. Blac-Deus, Meditatio. Pictavii 1608: inis VOD. I 2.

8. Varii generis Poematia. Pittavii 1609. in-12.

9. Adami Blacvódai, in Curia Préfidiali Pi&onum , 6 Vrbis in Decue rionum Collegio Regis Confiliarii Opera omnia. Paris. 1644. in-. Gabriel Nau. , qui a fait imprimer ce Recueil, a mis à la tête un Eloge assez étendu de Blacvod.

V. Son Elogé par Naudé.

و

BURCHER DE VOLDER.

B.

VOLDER. BY

3

URCHER de Volder naquit à

Amsterdam le 26 Juillet 1643. de Juste de folder & de Marie de Liesveld, qui faisoient profession de la Religion Mennonite.

Il fut fort foible & fort delicar dans son enfance ; cependant la grande inclination qu'il témoigna pour l'étude erigagea son pere à l'y appliquer, & à lui fournir tous les for cours necessaires pour celai

Il fit les études d'Humanités avec beaucoup de succés, & acquit une

con:

-

B. DE

connoissance parfaite des langues
Latine & Gréque. Après quoi il VOLDER.
s'appliqua en 1657. à la Philosophie
& aux Mathematiques. Toutes ces
études fe firent dans la ville Natale,
& lorsqu'elles furent finies, il alla
à Utrecht, où il se fit recevoir Doc-
teur en Philosophie le 18 Octobre
1660.

Il s'attacha ensuite avec soin à la lecture des Ouvrages de Descartes, & reconnut fans peine la difference qu'il y a entre les écrits de ce Philofophe & ceux des Scholastiques. Il abandonna donc entierement toutes les questions inutiles de l'Ecole, pour chercher la verité suivant la Methode de Descartes.

Quelque amour qu'il eût pour la Philosophie, il crut cependant qu'il ne devoit pas s'y borner. Il alla étudier en Medecine à Leyde sous Fran. çois Sylvius, qui y professoit avec beaucoup d'applaudissement. Il y fut reçu Docteur en cette Faculté le 3 Juillet 1664. Après quoi il alla exercer sa profession à Amsterdam, fans negliger l'étude de la Philofophie, qui étoit proprement fa faTome XXII,

E

[ocr errors]

B. De vorite. Il y difputa assez souvent etdi VOLDER. public , & embarassa plus d'une fois

celui qui presidoit à la Dispute.

Il s'aquit par-là de la reputation; ainsi une chaire de Philosophie étant venue à yacquer dans l'Université. de Leyde , on jugea qu'on ne pouvoit la mieux remplir qu'en la lui donnant. Il fut appellé à ce poste & il fit sa Harangue inaugurale 18 Octobre 1670. Mạis avant qu'il eût reçu fon Acte de reception, quelques personnes avertirent ceux qui l'avoient appellé, qu'il étoit de la Communion des Mennonites ;.ce qui fit quelque difficulté. Elle fut leyée par de Volder , qui dit qu'il y avoit déja longtemps qu'il étoit reso lu de se ranger à la Communion de l'Eglise Wallonne. Cet obstacle étant oté, rien n'empêcha plus qu'il ne fût reçu dans les fonctions de

fa charge.

Il étoit alors dans sa 28e année.

Dès lors il abandonna cntierement la pratique de la Medecine , & le renferma uniquement dans les fonctions de son emploi , où il acquit une reputation, qui lui gagna l'estime de tout le monde.

il étoit d'ailleurs çxtrêmement

« AnteriorContinuar »