Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

Ce sont là tous les Ouvrages que F. SANS

decouvrir de cet Auteur, qui SOVINO. étoit très-laborieux & très-fertile mais ordinairement peu exact, comme le font la pluspart des Ecrivains de ce caractere. Plusieurs ne lui ont pas coûté beaucoup, & l'on

peut

le mettre en ce genre dans le même rang que quelques-uns de nos Auteurs; comme Belleforest, Baudoin Du Ryer &c.

V. Sa Lettre à Magnanini à la fin de fon Sccretario. Poccianti Cat. Scriptor. Florentinorum p. 73. qui en dit peu

de choses. Jules Negri Istoria degli Scrittori Fiorentini. Cet Auteur confond le pere & le fils, & n'en fait qu'une seule personne, dont il parle fort en general, à son ordinaire. Ghilini Teatro d'Huomini Lete terati tom. I. p. 64. Article fort sus perficiel & peu exact.

NICOLAS HUGUES MENARD

N. H.

MENAL.. NCOLAS Hugues Menard na

[ocr errors]

quit à Paris l'an 1585. d'une bonne famille, originaire de Blois. ?

Après avoir fait fes études avec beaucoup de succès , il prit l’habit Religieux dans l'Abbaye de S. Denis en France le 3e Fevrier de l'an 1608. & y prononca ses vœux le 10 Septembre 1612.

Touché dans la suite du defir d'une plus grande perfection, il embrassa la reforme de l'Ordre de S. Benoist, où il fit profession le se Août 1614. étant alors âgé de 29 ans.

Il entra quelque temps après dans la Congregation de S. Maur, & it s'y fit eftimer par son esprit , son éru- . dition, la justesse de son discerne: ment, un jugement solide, une memoire prodigieuse, jointe à une par

à faite connoissance des langues Latine , Gréque, &. Hebraïque ; & plus encore par fa pieté, fa vertu, & fa candeur.

Il devint par-là l'admiration des

[ocr errors]
[ocr errors]

plus favans hommes de l'Europe, N. H. avec lesquels il étoit en relation. Le MENAXD plus celebre de tous étoit le P. Sirmond , Jesuite, qui avoit coutume de dire que fans feuilleter tous les livres, il trouvoir dans la memoire du P. Menard , de quoi éclaircir les difficultés qu'il pouvoit avoir dang la composition de ses Ouvrages.

Il regenta pendant plusieurs antnées la Rhétorique dans le College de Clugni à Paris ; mais cette occutpation ne lui fervit que d'amufe. ment; & il se fit conncître dans la fuite par quelque chose de plus confiderable.

Il est le premier qui ait fait revivre le goût des veritables études dans la congregation de S. Maur ; ainsi la Republique des Lettres lui eft en quelque maniere redevable de tant d'Ouvrages excellens, qui en font sortis depuis. - Les devoirs de son état & la composition de ses Ouvrages l'ont occur pé pendant toute sa vie, qui fut terminée affez subitement par une cofique violente, qui l'enleva au bout de quelques heures.

.

>

NH. Il mourut dans l'Abbaye de S. MENARD. Germain des Prés le 21 Janvier 1644.

âgé de 59 ans.
Catalogue de ses Ouvrages.

1. Martyrologium Sanctorum Ordia nis S. Benedi&ti notis illustratum. Pax ris 1629. in-8°. Cet ouvrage est divisé en deux parties, & non point

, en deux volumes in-folio , comme le dit M. Du Pin. C'est le Martyrologe

d'Arnoul Wion, que le P. Menard a enrichi de Notes & d'Observations fort amples. On voit à la fin un éloge abregé de plusieurs personnes distin. guées par leur pieté, mais dont la memoire n'a pas été encore confacrée

par un culte public. 2. Concordia Regularum , Autore S. Benedicto Aniane Abbate, nunc primum edita ex Bibliotheca Floriacenlis Monasterii , notisque & obfervationibus illustrata. Paris. 1638. in-4°. L'Editeur a joint a cette concordance la vie du Saint écrite par Adon, & deux de ses Lettres.

3. S. Gregorii Papæ I. Liber Sacramentorum , cum notis & obfervationis bus. Parif. 1642. in-4°. Les notes qui accompagnent'ce Sacramentaire

[ocr errors]

font curieuses , savantes, & judi- N. H. cieuses ; le P. de Sainte-Marthe les MINARDI a fait entrer dans le ze tome de son édition des Oeuvres de S: Gregoire.

4. De Unico Sancto Dionyfio Areopagita , Athenarum Parisiorum Episcopo, adversus Joannis de Launoy difcuffionem Milletiana: Refponfionis Diatriba. Paris. 1643. in-8°. Le P. Menard n'a point mis son nom à cet Ouvrage ; mais comme il mourut au commencement de l'année suivante, le Libraire jugea à propos de faire imprimer un nouveau frontispice daté de l'année 1644. avec ces mots : Autore Hugone Menardo, Ce qui a fait croire à quelques personnes qu'il y avoit deux éditions de ce livre , quoi qu'il n'y, en ait jamais eu qu'une. Au reste malgré l'érudition & les recherches dont cette dissertation est remplie, il faut convenir que l'opinion que le P. Menard s'y soutient, est presque abandonnée maintenant.

S. S. Barnaba Epiftola Catholica , Grece et Latine , cum notis obfervationibus. Parif. 1645, in-4°. Cet Ouvrage pofthume a été publié pas

2

« AnteriorContinuar »