Imágenes de páginas
PDF
EPUB

nihil præstantius, hominum vitæ datum cst: Hæc enim una nos cùm cæteras res oinnes tum quod est difficillimum , docuit ut nosmetipfos nosceremus:cujus Præcepti tanta vis, tanta fententia est, ut ea non homini cuipiam, fed Delphico Deo tribue

retur.

Nam qui feipse norit, primam aliquid fentiet se habere divinum ingeniumque in fe fuum, ficut fimulacrum aliquod, dedicatum putabit, tantoque manere Deoruns femper dignam aliquid & faciet, & sentiet : cùm feipfe perspexerit, totumque tentarit, intelliget, quemadmodùm à naturâ fubornatus in vitam venerit, quantaque inftrumenta habeat ad obtin nendam, adipifcendamque sapientiam:quoniam principio rerum om: nium quasi adumbratas intelligentias animo, ac mente conceperit: quibus illuftratus fapientiâ duce

[ocr errors]

excellent des dons que nous ayent fait les Dieux. C'est elle qui entre autres choses nous a appris la plus difficile de toutes , qui est de nous connoître nous mêmes; précepte qui a tant d'énergie , qui comprend tant de choses, qu'on a crû devoir l'attribuer 72 non pas à un homme , mais au Dieu de Delphes lui-même, & avec raison : car quiconque parviendra à cette connoissance , sentira d'abord au dedans

: de foi-même quelque chose de divin , il regardera son esprit placé dans son corps comme une image de la divinité qui s'y est consacrée un temple : dans cette vûe il s'efforcera sans celle de penser & de faire quelque chose qui soit digne des Dieux qui lui ont fait un si grand présent ; ensuite quand il se sera bien éxaminé & bien

approfondi, il dévelopera les avantages avec lesquels la nature l'a fait naître, & de combien de moyens elle l'a pour vû pour acquérir la sagesse & se la rendre propre ; puisque dès le commence. ment elle a ébauché dans son ame & dans fon efprit une notion générale de toutes choses, & que suivant ces premiéres traces & les lumiéres de la fa.

[ocr errors]
[ocr errors]

bonum virum, do ob eam ipranz caufam cernat beatum fore.

[ocr errors]

Nam cùm animus , cognitis perceptisque virtutibus , à corporis obsequio , indulgentiaque discesserit, voluptatemque facut labem ali. quam dedecoris oppresserit, omnemque mortis dolorisque timorem effu. gerit,focietatemque caritatis coierit cum fuis , omnesque natura conjunEtos fuos duxerit,cultumque Deorum, & puram Religionem fufceperit,

exacuerit illam, ut oculorum, fic ingenii aciem , ad bona diligenda & rejicienda contraria : quze virtus ex providendo eft appel. lata prudentia : quid eo dici , aut excogitari poterit beatiùs ? idemque cùn cælum, terras , maria, omniumque rerum naturam perfpexerit, eaque unde generata, quù recurrant, quando, quo modo obitu. ta ; quid in iis mortale e caducum, quid divinum, æternumque

[ocr errors]

gesse, il ne tient qu'a lui de devenir honnête homme & heureux par la même raison.

Car quand une fois l'esprit fortifié dans la connoissance des vertus, fe fera dégagé de fa complaisance & de ses attentions pour le corps , qu'il aura renoncé à la volupté comme à une tache qui le défigure , qu'il aura dissipé toute crainte de la mort & de la douleur , qu'il sera entré en liaison de tendresse avec les liens, qu'il aura reconnu pour siens tous les hommes sans exception , qu'il aurà embrassé un culte faint & une religion pure , & qu'il aura aiguisé son difcernement & accoutumé ses yeux à suivre de droit fil le bon & à s'écarter du mauvais, en quoi consiste la prudence ainfi appellée du mot prévoir ; après cela, que peut-on dire ou imaginer de plus heureux ? le même esprit quand il portera ses regards au Ciel, sur la Terre, dans la Mer, par toute la nature des choses , qu'il découvrira d'où elles sont forries , où elles retourneront, le tems & la maniére de leur destruction , ce qu'il y a en elles de mortel & de fragile, ce qu'il y a de:

[ocr errors]
[ocr errors]

fit, viderit, ipfumque ea moderan. tem & regentem pænè prehenderit,

& Sefeque non unis circumdatum mees nibus , popularem alicujus loci, fed civem totius mundi , quafo únius urbis , agnoverit : in hâc ille magnificentia rerum , atque in hoc confpeétu & cognitione natura, Dii immortales, quàm ipse se nofcet! quod Apollo præcepit Pithius : quàm contemnet, quàm defpiciet , quàm pro nihile putabit ea, quce vulgò dicuntur amplifima!

[ocr errors]

Atque hec omnia,quafi

fapimento aliquo vallabit disserendi ratione , veri & falfi judicandi scientia, du artequadamintelligendi,quidquam. que rem sequatur, & quid sit cui. que contrarium. Camque fe ad civilem focietatem natum fenferit, non folùm illa subtili disputatione fibi utendum putabit, fed etiam fusâ latiùs perpetuâ oratione , quâ

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »