Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

Quamobrem aggredere, quæsumus, & fume ad hanc rem tempus, quæ est à noftris homi. nibus aut adhuc ignorata , aut relicta. Nam post Annales pon. tificum maximorum, quibus nihil potest esse jejunius: fi aut ad Fabium , aut ad eum, qui tibi semper in ore eft , Catonem , aut ad Pisonem , aut ad Fannium, aut ad Venonium venias : quánquam ex his alius alio plus haber virium, tamen quid tam exile, quàm isti omnes ? Fannii autem ætate conjunctus Antipater paullo inflavit vehementius, habuitque viresagrestes ille quidem,at. que horridas, fine nitore, ac palæftrà fed tamen admonere reliquos potuit ut accuratiùs scribe: rent. Ecce autem succeflere huic belli Claudius, Alellio ; nihil ad

, Cælium, fed potius ad antiquo. Jum langforem, atque inscitiain, Nam quid Artium memorem?

[ocr errors]

Merrez donc la main à l'auvre, nous vous en conjurons ; & ne plaignez pas le tems que vous donnerez à 16 une chose finon inconnue, du moins fort négligée par nos Ecrivains. Car après les Annales des grands Pontifes qui sont des plus succintes, fi nous venons à celles de Fabius, ou de Caron, que

vous nous vantez sans celle, ou de Pison, ou de Fannius, ou de Venonius ; quand je vous passerois que l'un est moins foible que l'autre, qu'est-ce que tout cela ensemble: Le contemporain de Fannius, 17 CæliusAntipater enfla un peu davantage les tons de son expression; à la rudesse & à la grossiéreté près d'un stile qui n'est ni châtié ni poli, on lui trouve de la force, & cela pouvoir servir aux autres d'avertiffement pour écrire avec plus de soin : mais le malheur a voulu qu'il ait eu pour successeurs, un Clodius , un Asellion, qui loin de se perfectionner sur son'exemple, n'ont fait, en imitant les anciens , qu'augmenter le nombre des Ecrivains languissans & dénuez d'art.

Je ne compte point Attius : c'eft un grand parleur qui doit tout l'esprit

:

[ocr errors][ocr errors]

cujus loquacitas habet aliquid argutiarum: nec id tamen ex illâ eruditâ Græcorum copia , sed ex librariolis Latinis : in oratio. pibus autem multas ineptias, elațio summam impudentiam. Sisenna ejus amicus omnes adhuc noftros scriptores, nisi qui fortè nondum ediderunt , de quibus existimare non possumus, facilè fuperavit. Is tamen neque orator in numero vestro un. quam est habitus , & in historia puerile quiddam consectatur; ut

:: unum Clitarchum, neque præterea quemquam de Græcis legifle videatur , eum tamen vellę duntaxat imitari ; quem fi asse.

i qui poflet, aliquantum ab opti. mo tamen abeffet. Quare, tuum est munus, hoc à te expetatur, nisi quid Quincto videtur fecus.

Q. Mihi verò nihil: & fæpe de istocollocuti fumus; sed est quxdam inter nos parva diffenfio.

1

qu'on lui trouve à nos faiseurs de recueils ; mais qui n'a rien de cette fineffe sçavante des originaux Grecs, Au refte il y a mille petitesses dans fes narrations ; & s'il s'éléve quelquefois, c'est avec une ostentation qu'on ne Içauroit hui pardonner. 18. Son ami Şisenna furpasse de beaucoup tous nos Historiens , dont les écrits ont parů jusqu'à present, car nous ne pouvons juger des autres ; il n'a cependant ja

it mais trouvé place parmi les Orateurs de votre rang : & l'on peut ajoûter, que

dans fon histoire il releve les mi. nuties, avec une affectation à laquelle on reconnoît qu'il n'a lû des Auteurs Grecs que le feul 19 Clitarque ; qu'il fę borne à vouloir imiter celui-là seul, & que quand il y réuffiroit, il seroit encore un peu éloigné du vrai bur

; * ainsi voilà de quoi vous occuper, c'est,

là ce qu'on attend de vous , à moins que Quintus n'ait d'autres idées là. dessus.

2

Q. Moi ! non : & nous en avons fouvent conféré ensemble ; mais nous ne sommes pas tout-à-fait d'accorda,

[merged small][ocr errors]

A, Quæ tandem ?

Q. A quibus temporibus scribendi capiat, exordium : ego enim ab ultimis censeo ; quoniam illa fic fcripta sunt, ut ne legantur quidem : ipse autem æqualem ætatis suæ memoriam deposcit, ut ea complectatur quibus ipse interfuit.

A. Ego verò huic potius assentior : sunt enim maximæ res in hâc memoriâ , atque ætate no. strâ: tum autem hominis amicissimi Cn. Pompeii laudes illustrabit , incurret etiam in illum memorabilem annum suum : quæ ab isto malo prædicari, quàm, ut aiunt, de Remo & Romulo.

M. Intelligo equidem à me iftum laborem jamdiu poftulari, Artice , quem non recusarem, fi mihi ullum tribueretur vacuum tempus & liberum : neque enim occupatâ operâ, neque impedito animo , res tanca suscipi poteft:

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »