Imágenes de páginas
PDF
EPUB

cimentée par le respect des Dieux im. mortels

que l'on envisage & comme juges & comme témoins de ses ac. tions :

Voilà le préambule de la Loi; c'est ainsi que Platon l'appelle. .

QOui le voilà; & ce qui m'en fait plus de plaisir est, que vous prenez une autre route & que vous pensez tout autrement que ce Philosophe : car rien ne ressemble moins à ses opinions que ce que vous avez établi d'abord , & même que ce préambule ; je ne vois de conformité entre vous que dans le stile que vous imitez parfaitement.

M. Je le souhaiterois, fi cette imitation étoit pofsible : pour les sentimens,il seroit aisé de les rendre, il n'y auroit qu'à les copier mot pour mot ; ce ne seroit pas une affaire à qui voudroit s'y assujettir , mais je veux être libre dans les miens.

Q. Vous avez raison, j'aime beau coup mieux que vous usiez de votre liberté : commencez donc à nous parler maintenant des Loix de la Reli.

[ocr errors]

M. Expromam equidem , ut potero:&, quoniam & locus & fermo familiaris eft, legum leges voce proponam.

Q. Quidnam id est?

M. Sunt certa legum verba, Quinte, neque ita prisca, ut in veteribus his facratisque legi. bus, & tamen, quò plus aucto. ritatis habeant, paulò antiquio. ra quàm hic sermo est. Eum mo. rem igitur cum brevitate, si potero, consequar. Leges autem à me edentur non perfectæ , nam effet infinitum , sed ipfæ fummæ rerum ac fententiæ.

Q. Ita verò neceffe est, quare audiamus verba legis.

[ocr errors]
[ocr errors]

M. Ad Divos adeunto caste Pietatem adhibento. Opes amovento. Qui fecùs faxit , Deus ipse vii dex erit. Separatim nemo ha.

. belit Deos, neve novos , fed ne adian

pas li anciens

M. Je vais faire de mon mieux : & comme vos personnes & le lieu où nous sommes ne m'imposent point de contrainte , je commencerai

par

les Loix des Loix mêmes.

Q. Qu'entendez-vous par là ? M. Je veux dire qu'il y a certains termes confacrez aux Loix, qui ne sont:

que ces vieilles 24 Loix sacrées ; mais qui , pour n'être pas

fi nouveaux que ceux dont nous nous fervons dans les discours ordinaires n'en ont que plus d'autorité : je tâcherai donc de parler ce langage avec toute la brieveté convenable, & je vous proposerai des Loix, non pas dans toute leur étendue, car ce seroit à ne point finir, mais je vous en rapporterai les chefs principaux & la subItance.

Q. Vous ne sçauriez mieux faire, écoutons.

» M. Que l'on s'approche des Dieux. » avec pureté. Que l'on se présente » deyant eux en esprit de Religion. » Que l'on bannisse les richesses de » leurs temples : Quiconque en ufera » autrement , Dieu en sera le

Dieu en sera le vangeur. » Que personne n'ait de Dieux à part, »- soit nouveaux , soit étrangers, pour

[ocr errors]

>

ز

venas , nifi publicè adscitos, privatim coiunto : construita à patribus delubra in urbibus habento ; lucos in agris habento, & Larum fedes: ritus familiæ , patrumque fervanto; divos , & eos, qui cæleftes femper habiti, colunto ; e ollos, quos endo cælo merita vocaverint, Herculem, Liberum, Æf culapium, Caftorem, Pollucem, Quirinum i aft olla , propter quæ datur homini adscensus in cælum, mentem, virtutem, pietatem, fidem, earumque laudum delubre funto. Nec ula vitiorum sacra solemnia obeunto.

[ocr errors]

Feriis jurgia amovento , easque in famulis, operibus patratis, habento. Itaque ut ita cadat in annuis anfrałtibus , defcriptum efto:

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

» leur rendre aucun culte en particu

lier, à moins qu'ils n'ayent été au

tentiquement reconnus. Que dans » les Villes soient les temples que nos » Péres y ont bâtis; dans les campa

gnes les bois sacrez, & les Chapel» les des Laris. Que l'on garde dans » les familles les cérémonies qui leur

sontpropres,& qu'elles tiennent des » anciens. Que l'on honore les Dieux; » non seulement ceux que l'on a tou

jours révérez comme Dieux, mais » encore ceux qui se sont élevez au » Ciel

par

leurs grandes actions , tels qu'Hercules , Bacchus , Esculape ,

Castor, Pollux, Quirinus : & qu'on » fasse le même honneur à ces vertus

qui ouvrent à l'homme le chemin » du Ciel, sçavoir l'intelligence, le » courage, 2s la piété, la bonne foi.... » qu'elles ayent des temples : & qu'il » ne se false aucun sacrifice en l'hon. » neur des vices.

* Que toutes contestations cessent w aux jours de Fêtes : & qu'on laisse à » ses Esclaves la liberté de les célé. „ brer à la fin de leurs travaux , qu'à » cet effet elles soient placées chacuນ » ne dans leur faison. Que les Prêtres » employent aux libations publiques

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »