Imágenes de páginas
PDF
EPUB

detestataque omnia ejusmodi re. pudianda funt.

Quod fi fingenda nomina vice Poëtæ , potius vincendi acque potiundi statasandique cognomina , quæ ftatoris & invicti Jovis, rerumque expetendarum nomina , salutis, hono. ris, opis, victoriæ ; quoniam expectatione rerum bonarum erigitur animus. Re&tè etiam à Calatino fpes consecrata est; fortunaque fit vel hujusce diei, nam valec in omnes dies, vel respiciens ad opem ferendam, vel fors in quo incerti casus fignificantur magis, vel primige nia à gignendo comes.

Defunt pauca.

Tum feriarum, festorumque die rum ratio, in liberis requierem habet litium & jurgiorum , in fervis operum & laborum ; quas

[ocr errors]

>

vera de monumens semblables, doi. vent être regardez avec éxécration.

Mais si nous voulons forger des noms à l'envi des Poétes , que ce soit plûtôt dans le sens de vaincre, de recueillir les fruits de la victoire , 47 d'arrêter une déroute, tels

que

sont ceux de Stateur & d'Invaincu que nous avons donnez à Jupiter ; & que ces noms: se rapportent à des 48 choses desira- . bles, comme le salut , l'honneur , le sco cours , & la victoire, puisque l'attente des bonnes choses peut servir à nous relever le courage. Nous ne trouverons donc

que

Calatinus ait contacié l’Espérance, nous passerons à un autre qu'il ait divinisé la Fortune , ne fût - ce que de ce jour, aussibien fa puissance s'étend sur tous les jours, à un autre la fortune secourable, à celui-ci le hasard qui préside aux événemens imprévus, à celui-là la fortune primitive qui nous accompagne depuis. le commencement de notre vie,

S'ensuit l'ordre des Fêtes qui entre personnes libres doivent se passer sans procès sans altercation & qui sont des jours de relâche & de repos pour les

pas mauvais

د

[ocr errors]

compofitio anni conferre deber ad perfe&ionem operum rustico- . rum. Quod ad tempus, ut facrificiorum libamenta ferventur fætusque pecorum, quæ dicta in lege sunt, diligenter habenda ratio intercalandi eft. Quod institutum peritè à Numâ, posteriorum Pontificum negligentiâ dissolu. tum est.

Jam illud ex institutis Ponti. ficum & Aruspicum, non mu. tandum est, quibus hoftiis immolandum cuique Deo, cui majoribus, cui laftentibus , cui maribus, cui fæminis.

Plures autem Deorum omnium, & finguli fingulorum Sacerdotes, e refpondendi juris, & confitendarum religionum facultatem afferunt.

Cumque Vefta quasi focum urbis, ut Græco nomine est

appellata, quod nos propè idem Græcum interpretatum nomen tenemus, complexa sit:ei colen

[ocr errors]

gens de condition servile : il faut les placer dans le cours de l'année de maniére que leur distribution puisse faci. liter les travaux champêtres. Et pour qu'on trouve dans le tems les offrandes propres aux Libations & les victimes dont la Loi parle, on doit observer avec grand soin la 49 Coûtume d'intercaler que Numa avoit judicieufement établie & qui s'est perdue par la négligence des Pontifes qui sont venus après lui.

Il ne convient pas de rien changer aux Réglemens qu'ont fait les Pontifes & les Aruspices concernans so l'âge en la qualité des vi&times qu'il faut sacrifier.

Pour ce qui est des Prêtres , leur grand nombre & la destination parti. culiére de ceux qui sont attachez au service de chaque divinité les met en état , & de faire fleurir les Religions ausquelles il président, & de répondre sur le droit qui en dépend.

Maintenant comme si Vesta suivant la signification du mot Grec , que nous avons presque retenu, peut être considérée comme le foyer intérieur de la ville, on ne doit préposer à son servi

[ocr errors]

dæ virgines præsint, ut advigi letur faciliùs ad custodiam ignis, & sentiant mulieres in naturâ fæminarum omnem castitatem peti.

Quod fequitur verò, non solùng ad religionem pertinet, fed etiam ad civitatis statum, ut sine iis, qui facris publicè præsunt, religioni privatæ fatisfacere non possint ; continer enim Remp. consilio & auctoritate optimatum femper populum indigere; descriptioque sacerdotum , nutlum justæ religionis genus pretermittit.

Nam funt ad placandos Deos alii, constituti, qui facris præfint folemnibus.

Ad interpretanda alii prædi&ta Vatum , neque multorum, ne esset infinitum, neque ut ea ipfa, quæ suscepra publicè essent, quil quam extrà collegium noffet.

Maximum autem & præstan

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »