Imágenes de páginas
PDF
EPUB

tutes, per se colendæ funt. Quid liberalitas ? gratuita ne est, an mercenaria ? fi sine præmio be. nigna est, gratuita:si cum mercede conducta: nec eft dubium, quin is, qui liberalis, benignusve dicitur, officium , non fru&tum sequatur. Ergo item justitia nihil expetit præmii , nihil precii; per se igitur experitur, eademque omnium virtutum caufa , atque fententia eft,

Atque etiam si emolumentis, non suâpte naturâ virtus expėtitur , una erit virtus, quæ malicia rectiflimè dicetur. Ut enim quisque maximè ad suum commodum refert quæcumque agit, , ita minimè eft vir bonus, ut, qui virtutem præmio metiun. tur, nullam virtutem,

virtutem, nisi malitiam purent. Ubi enim bene. ficus, li nemo alterius causâ benignè facicz ubi gratus, fi non

Aice & de toutes les vertus qu'elle renferme. Que dirons-nous de la libéralité ? s'éxerce-t-elle gratuitement : se propose t-elle la récompense ? Si un homme fait du bien sans en attendre de retour , elle est gratuite ; si au contraire,c'est un trafic: mais il n'est point douteux qu'un homme qui passe pour libéral & bien-faisant, n'envisage que son devoir sans se soucier de son intérêt: donc tout de même la justice n'éxige ni récompense ni salaire ; c'est donc pour elle-même qu'on la souhaite : & c'est par les mêmes raisons qu'on doit porter le même jugement des autres vertus.

Ajoûtez à cela , .que si l'on pése la vertu par l'utilité qui en revient, & non par son propre mérite, la vertu qui restera ne sera à vrai dire qu'une perversité toute pure: car plus les vûes d'un homme font intéressées, & plus il s'éloigne de la probité ; il faut donc que ceux qui mesurent la vertu au profit, ne reconnoissent point d'autre vertu que cette perversité. Car qui pourra-t-on qualifier de bien-faisant, li personne ne se résout à faire du bien pour l'amour d'autrui ? Où trouvera-t-on le reconnoissant, si dans la reconnoil

[ocr errors]

eum ipsi cernunt grati, cui re. ferunt gratiam ? ubi illa fancta amicitia , fi non ipse amicus per se amatur toto pectore , ut dicitur? qui etiam deferendus & ab. jiciendus est, desperatis emolumentis & fructibus. Quo quid potest dici immanius? quòd fi amicitia per fe colenda est, societas quoque hominum & æqualitas & justitia , per se expetenda. Quod ni ita est, omninò justitia nulla est ; id enim injustissimum ipsum est, justitiæ mer.

[ocr errors]

cedem quærere.

Quid verò de modeftiâ, quid de temperantiâ, quid de continentiâ, quid de verecundiâ, pudore, pudicitiâque dicemus? infamiæ ne metu non esse perulantes an le. gum & judiciorum: Innocentes ergo & verecundi funt, ut bene audiant: & ut rumorem bonum colligant,erubescunt & puder impudica loqui? Ac me nimirum

fance même on n'envisage pas ceux qui en doivent être l'objet ? Que de. viendra cette amitié sainte, si on n'aime pas son ami , comme on dit, de toute son ame : Suivant ce beau principe , il faudra donc l'abandonner & le rejetter quand on n'aura plus rien à attendre de lui, quand on n'en pourra plus rien tirer ? & qu'y a-t-il de plus inhumain ! Mais si l'amitié doit être cultivée à cause d'elle-même, on doit aussi souhaiter pour elles-mêmes la société, l'égalité & la justice: & fi cela n'étoit pas ainsi, il n'y auroit aucune justice ; car rien n'y est plus opposé que d'en tirer quelque profit.

Que dirons-nous de la modération, de la sobriété, de la continence, de la modestie, de la pudeur, de la chasteté ? Eft-ce la crainte des Loix & des jugemens , ou de l'infamie , qui mettent un frein à l'intempérance & à la dissolution ? On ne vit donc dans l'innocence & dans la retenue précisément que pour se faire un certain nom! Et quand on rougit de tenir de sales difcours, c'est donc par pur ménagement pour sa réputation ! Ah que j'ai de honte pour ces Philosophes qui neconnois

[ocr errors]

istorum Philosophorum pudet, qui nullum vitium vitare, nisi judicio ipso notatum putant.

Quid enim ? possumus eos, qui stupro arcentur infamiæ metu, pudicos dicere, cùm ipsa infamia propter rei turpitudinem consequatur ? nain quid aut laudare, Tite, aut vituperare potes, fi ab eo naturâ recesseris, quod aut laudandum , aut vituperan. dum putes ? an corporis pravi. tates, si erunt perinsignes, habebunt aliquid offensionis, animi deformiras, non habebit ? cujus turpitudo ex ipsis vitiis fa. cillimè percipi poteft; quid enim fædius avaritiâ , quid immanius libidine, quid contemptius timiditate, quid abjectius tarditate & stultitiâ dici potest? Quid ergo? eos, qui singulis vitiis excellunt, aut etiam pluribus, propter damna , aut detrimenta , aut cru

ciatus

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »