Imágenes de páginas
PDF
EPUB

THE A TRE

D'AGRICULTURE.

ET

M E N. AGE

DES CHAMPS,

CONTENANT

La maniere de cultiver & faire valoir toutes sortes de Biens à la Campa.

gne. Avec une Instruction générale sur les Jardins Fruitiers, Potagers,
Jardins d'Ornemens & Botanique, & sur le Commerce de toutes les
Marchandises qui proviennent de l'Agriculture : le tout suivi d'un Traité
de la Pêche & de la Challe: Extrait de Foüilloux & des meilleurs Au.
teurs. Ouvrage très-utile dans toutes les Familles.

Par le sieur LIGER.

Enrichi d'un grand nombre de Figures en Taille douce.

[ocr errors]

À PARIS, AU PALAIS.
Chez DAMIEN 'BEUGNI E', dans la grand’Salle,

au Pillier des Consultations, au Lion d'or.

M. DCCXXII.1.
AVEC PRIVILEGE DU ROY..

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

A MONSIEUR

DE C Ο Τ Τ.Ε

[ocr errors]

CONSEILLER DU ROY, Intendant & Contrôleur géneral des Bâtimens , Jardins,

Arts & Manufactures de Sa Majesté.

[ocr errors][merged small]

Puisque vous avez bien voulu que vôire nom parût à la trie'. de ce Livre, permettez , s'il vous plait, que par reconnoissance mon zele ne reste point nuet , pendant que vôtre conduite force sous ceux qui ont l'honneur de vous connoirre à parler si avantageusement de vous. Ma raison, qui :it ce qu'elle doit faire eri cette occasion , pour ne point blesser votre modestie, eût souhaité que le peu que j'ay de talent enı Içû proportionner l'hommage que je vous fais à ce que vous avez de mérite ; mais quoiqu'il ne me soit pas possible de mettre de la proportion enire ce que je vous offre cu ce que vous valez ; cependant j'espere que ce present, tout médiocre

qu'iloft, aura prés de vous un accueil favorable , es que le regardant comme une matiere à laquelle les gens les plus diftingucz n'ont point refusé leur attention, vous le recevrez comme un effet de men zele, qui voudroit vous offrir tout ce qu'il a de meilleur.

Il est vrai, MONSIEUR, que vous y trouverez une nature defrichée , une recherche exacte des causes qui la font agir, des se crets dont cette mere commune a besoin pour nous enrichir de les trefors, en un mot, une Agriculture universelles qu'une pratique de lona que main dans tout ce qu'elle contient., ni'a fait mettre au jour; con comine tout ce qui y est rapporté a toujours fait la noble occupation des plus grands Hommes , j'ose me flatter qu’armani tout ce qui est urile.com honneste., pour peu que votre loisir vous permette d'y jetier les yeux, vous trouverez dans cette lecture quelque espece de satisfaction.

Aprés cela , MONSIEUR, n'attendez pas que j'entreprenne ici de faire votre éloge, il suffie que le Roi qui n'a mérté le nom de Grand que par les actions & les vertus, qui jusqu'ici n'a jamais fait que des choix judicieux, vous ait jugé digne de l'Emploi important que vous exercez. Il n'auroit pas la confiance qu'il ain vous, s'il ne vous connoissoit pour un homme d'une problié à l'épreuve de tout , d'une capacité consommée dans son Art, o d'un attachement incroyable à executer promptement les Ordres: ce Prince a de l'estime pour vous , il sçait trop bien de quel prix elle est pour la donner à un mérite commun, o ji je tais à votre égard bien d'autres choses que votre modestie ne pourroit souffrir o que tout le monde sçait ,quo;gu'o

'on ne pourroit vous donner que des louanges legitimes, du moins je souharierois que mon silence , qui vous louera mieux que mes paroles, put vous persuader avec combien de respect je suis ,

MONSIEUR,

[ocr errors]

Vôtre très-humble & trèsobéissant Serviteur.

[ocr errors][merged small]

N
peut

dire que tous les Ouvrages qui ont paru jurqu'ici sur l’Agriculture & le Menage des Champs, on n'en a point vû de plus complet que celui-ci ; c'est un Theâtre à la verité où la Nature represente bien des

scenes differentes, & où l'Art qui vient à son secours, contribuë beaucoup à rendre ses ouvrages partaits. On a voulu ici qu'il n'y ait eu plus rien à souhaiter là-dessus; & pour donner à cet Ouvrage un certain ordre qui plût, on l'a divisé en cinq Livres. Voici la distribution des Matieres qu'on y a oblervées , & dont on à jugé à propos de rendre compte au Public, qui louvent est bien aise de trouver dans une Preface, qui est l'analyse de tout le Livre, un avant-goût de ce que lui promet le Titre.

Comme les travaux de la Campagne ne conviennent pas à tout le monde, & que de même que dans tous les autres Arts il es abso. lument nécessaire de se fonder , pour voir si on est capable d'y réül. lir, en a d'abord dans le premier Livre établi comme une espéce de connoissance de soi-même pour ne se point mal à propos embarquer lur une mer où souvent on fait naufrage pour n'y pas avoir fçu conduire son vaisseau. On est après cela defcendu dans un détail de toutes les terres qui se peuvent cultiver, on a approfondi la nature de chacune, tant en particulier qu'en general, en quelque endroit qu'elles puissent être situées , afin de pouvoir se les rendre utiles par ses travaux , qui est le point principal & l'objet qu'on se doit proposer dans l’Agriculture. On a ausi donné la maniere de les mesurer selon le different usage de chaque païs , ce qui n'est pas une chose de peu d'importance à sçavoir. ·

« AnteriorContinuar »