Imágenes de páginas
PDF
EPUB

tre à la tête les vies des Auteurs, tirées de mon livre. Je ne puis y trou ver à redire, le Public, à qui je les ai abandonnées, en peut faire ce qui lui plaît. Mais je prie ceux qui les y lifent, de ne pas mettre fur mon compte tout ce qu'ils y trouvent. La maniere dont on a mis celle de Martial d'Auvergne dans la nouvelle édition de fes Arrêts d'Amour rend cet avertiffement. neceffaire. Non feulement on y a negligé les additions effentielles que j'y ai faites, mais on y a encore inferé des Calomnies atroces, qui ne peuvent fortir de la plume d'un homme qui a quelque probité & quelque hon-

neur.

Des raifons particulieres m'avoient empêché jufqu'ici de mettre mon nom à ces Mémoires, mais comme. elles ne fubfiftent plus, il eft inutile de fupprimer ce que perfonne n'ignore; ainsi il y paroîtra dorefna

vant.

MEMOIRES

POUR SERVIR

A L'HISTOIRE

DES

HOMMES

ILLUSTRES

DANS LA REPUBLIQUE des Lettres ;

Avec un Catalogue raisonné de leurs Ouvrages..

JEAN JOCOND E.

EAN Joconde naquit à
Veroneers le milieu du

15e. ficcle.

S'étant fait Religieux

de l'Ordre de S. Domini

que, dans lequel il fut toûjours appellé Frere Joconde, il s'appliqua à la Philofophie & à la Théologie, & Tome XXX.

A

J. Jo

CONDE.

J. Jo- fur tout à la langue Grecque, qu'il CONDE. apprit parfaitement; ce qui étoit alors d'autant plus rare & plus estimable que les lettres ne commençoient qu'à renaître en Italie.

pas

été ;

Quelques Auteurs lui ont donné la qualité de Cordelier, fuivant en cela l'erreur de Jofeph Scaliger, qui le qualifie ainfi dans une lettre à Douza; mais il eft fûr qu'il ne l'a le filence de Luc Wading, qui ne l'a point fait entrer dans fa Bibliotheque des Francifcains, joint à l'autorité des Bibliothecaires Dominicains, qui le mettent tous au nombre des leurs, en eft une preuve fuffifante.

Etant allé à Rome, il y fit une recherche très-particuliere de toutes les Antiquités, non feulement pour ce qui regarde l'Architecture & la Sculpture, mais auffi pour les Infcriptions, dont il compola un livre, qu'il envoya à Laurent de Medicis, qui l'aimoit. Car il s'appliqua à toutes ces Sciences, auffi bien qu'à la Pein

ture.

Son habileté dans l'Architecture, dont il donna des preuves par les édi fices qu'il fit conftruire en plufieurs

villes d'Italie, le fit rechercher par l'Empereur Maximilien I. qui le retint à fa Cour pendant plufieurs an

nées.

Pendant le féjour qu'il y fit, il enfeigna les langues Latine & Grecque; & ce fut alors qu'il eut pour Auditeur Jules Cefar Scaliger.

11 paffa enfuite au fervice de Louis XII. Roi de France, qui lui fit faire divers Ouvrages. Ce fut lui qui bâtit le Pont Notre-Dame, dont la premiere pierre fut pofée le 10. Juillet 1507. & le Petit-Pont; & l'on mit à ce dernier ce diftique, que Sannafar avoit fait à fon honneur.

Jocondus geminum impofuit tibi, Se-
quana, pontem ;

Hunc tu jure potes dicere Ponti-
ficem.

Budé, qui eut alors occafion de le frequenter, reconnoît qu'il fut fon maître dans l'Architecture, qu'il lui expliqua les livres de Vitruve, où il lui fit remarquer plufieurs fautes, que fa grande connoiffance dans le Latin & dans le Grec lui avoit fait

J. Jo

CONDE.

J. Jo- decouvrir, & que ce fut par fon

CONDE.

moyen, qu'on trouva dans une ancienne Bibliotheque de Paris la plus grande partie des Epitres de Pline, qui furent depuis imprimées par Al

de Manuce.

Bramante, qui avoit la conduite de l'Eglife de S. Pierre de Rome, étant mort en 1514. le Pape chargea Joconde avec Raphaëi d'Urbin ̧ & Julien de San-Gallo, de faire achever ce que cet Architecte avoit commencé.

On ne fçait quand il mourut; il eft fur cependant qu'il vêcut affez longtemps, également eftimé tant pour fa vertu & fon merite particulier,que pour fes talens & fa capacité. Comme il marquoit dans l'édition de Cefar, qu'il donna en 1517. qu'il fe propofoit de donner encore quelques Ouvrages au Public, & qu'on n'a rien vû de lui depuis ce temps-là, on peut prefumer qu'il n'alla pas beaucoup au delà de cette année. Catalogue de fes Ouvrages.

1. C. Plinii fecundi Cacilii Epiftolarum libri decem ex Cod. MS. à Jo. Jocundo recogniti. Bononie 1498. in4°. Cette édition a été conduite

par

« AnteriorContinuar »