Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Pinffoni des Riolles, Francisci filii. p. C. DU 1069. du deuxiéme vol. de ses Oeu. Moulin. vres, 1681. Ces notes font de l'an 1525. Du Moulin les avoit écrites à la fin de son exemplaire de l'Ouvrage de Chaffeneuz.

49. Caroli Molinæi Opera. Parif. 1612.in fol. trois vol.C'est la première édition du Recueil de fes Oeuvres qui a été augmentée à chacune des fuivantes. It. Paris. 1624. & 1625. infol. trois vol. It. Paris 1657. in-fol. quatre vol. Cette édition donnée par

. François Pinffon, & Jean Marie Ric Card, Avocats de Paris, est augmentée de plusieurs piéces: mais comme il y

en manquoit encore quelques-unes, le même François Pinsson, & d'autres Avocats travaillerent à en donner une plus complette. Elle parut sous ce titre : Caroli Molinæi , Francia como Germania Celeberrimi Jurisconsulii, Omnia quæ extant opera , ex variis librorum Apothecis in quibuslatebant nung primum eruta, & fimul typis commissa, permultifque mendis, quibus fenfim fcatebant , ad exemplaria tum ab Aurore recognita , tum à viris do&tiffimis , Jurisque peritiffimis inter legendum notata, Tome XXXIII.

L

C. Due quam fieri potuit diligentissime pur. Moulin. gata. Editio novissima auctior et emen

datior. Parif. 1681. in-fol. cing vol. On a proposé en 1734. de réimprimer ces cinq vol. à Nancy , mais j'ignore fi ce projet s'exécute.

V. Sa vie par Julien Brodeau, Paris 1654. in-4°c à la tête du Recueil de fos Oeuvres. 168.1. Une autre vie Latine fort courte, qui est à la tête du même Recueil. P. Massoni Elogia. Les Eloges de M. de Thon, les additions de Teissier,

GONTHIER-CHRISTOPHE

SCHELHAMME R.

G.-C. Ghammer naquit a Jene le 13.

HAMMER

mer ,

ONTHIER SCHEL

Mars. 1649. de Christophe Schelham

natif d'Hambourg , Professeur en Anatomie & en Chirurgie à Jene, & de Catherine- Elizabeth Plathner,

Il perdit à l'âge de deux ans fon pere , qui mourut le 20. Juin 1651. mais cette perte ne préjudicia point à son éducation ; car fa mere prit un foin particulier pour cultiver les heu:

>

Teules dispositions qu'il paroissoit a- G.-C. voir pour les sciences.

SCHELAprès fes études d'Humanités, il HAMMER. resolut de suivre la profession de son pere , & s'attacha à la Medecine. Il commença à s'y appliquer à l'âge de 15. ans, fous Jean Arnold Friderici

j Professeur en Anatomie, en Chirurgie, & en Botanique à Jene , & fous George Wolfgand Wedelius.

Il passa en 1666. à Leipfic pour y continuer ses études de Medecine & d'Anatomie , & demeura plus d'un an dans cette ville , appliqué à ce travail.

De retour dans sa patrie , il eut le chagrin de perdre sa mere , qui mourut le 11. Mars 1671. âgée de 44. • ans. Elle s'étoit remariée à Jean Er. nest Gerhard Profefleur en Histoire & ensuite en Théologie à Jene , qui étoit mort avant elle le

24.

Février 1668.

Il songea l'année suivante 1672. à voyager. Après avoir vû une partie de l'Allemagne, il paffa dans les Pays-Bas, & fit un sejour de près de deux années à Leyde, pour profiter des instructions des sçavans Profef

[ocr errors]
[ocr errors]

G. - C. seurs en Medecine , qui y ensei:
SCHE L-gnoient alors, entre autres de Char-
HAMMER.Les Drelincourt. Il étoit dans cette

ville , lorsqu'elle fut assiégée par les
François , & suivant l'exemple des
autres Etudians, qui prirent les ar-
mes pour sa défense, il donna des
preuves de son courage & de fa va-
leur.

Il alla en Angleterre en 1674. &
passa l'Hyver à Londres & à Oxfort,
où il vit asliduement Robert Boyle, &
Robert Morison, dont il sçut mettre
les conversations à profit.

Il visita ensuite la France , & demeura quelque temps à Paris & à Montpellier, pour s'y perfectionner dans l'Anatomie, la Pharmacie & la Botanique.

Il passa de-là en Italie , dont-il parcourut les principales villes en homme curieux & sçavant. Enfin après avoir passé cinq ans à voir la. meilleure partie de l'Europe , il se rendit dans sa patrie en 1677. & peu de temps après, c'est-à-dire , le 4. Septembre de la même année, il y prit le degré de Docteur en Medecine.

[ocr errors]
[ocr errors]

Il ne demeura pas après cela long

G.-C. temps sans emploi. Onil'appella en SC HEL1679. à Helmstadt, pour y être Profef HAMMER seur extraordinaire en Botanique,& il y devint l'année suivante Professeur ordinaire.

Il se marja en 1680. & épousa Marie-Sophie Conring , fille du fameux Herman Conringius, dont il eut seulement trois filles.

Il quitta Helmstadt en 1690. pour retourner à Jene prendre possession d'une Chaire de Professeur en Anatomie,en Chirurgie,& en Botanique.

On l'enleva en 1695. à cette Academie. Chretien Albert Duc de Holstein voulant donner du renom à celle de Kiel, & la rendre floriffante par le merite des Professeurs, l'appella dans cette ville , où il lui donna une Chaire de Medecine-pratique, & le mit au nombre de ses Medecins.

La reputation de Schelhammer s'étoit repanduë de bonne heure dans les pays Etrangers, & lui avoit procuré une place dans l'Academie des Ricovrati de Padoue, où il fut reçu par Charles Patin le premier Février 1679. & dans celles des curieux de

[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »