Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

JE A N Sigifmunda, Tancredi Salernitanorum
Boccace. Principis filie, historia ex Boccacio

tranflata ; traduction qui a été mal à
propos attribuée à Æneas Sylvius,
parce qu'elle se trouve dans le Rea
cueil de fes Oeuvres. Philippe Be-
roalde l'ancien en donna depuis une
autre traduction Latine en vers Ele-
giaques, qui se trouve dans le Re-
cueil de ses discours & autres piecesys
imprimé plusieurs fois. François Ha-
beri d’rsjondun en a donné une tra-
duction en vers François, faite sur
le Latin de Beroalde , avec quelques
autres traductions , qu'il avoit faites-
du même Auteur. L'Histoire de Tan-
credus Roi de Salerne, contenant les
pitoyables amours de Guichard & de
Gismonde fille dudit Tancredus
traduction de Beroalde. Paris 1551. ini
80. Richard le Blanc a donné aufli en
vers François l'Histoire de Tancredus
prise des vers Latins de Philippe Be-
roalde. Paris 1553.. in-16, Avec la
traduction des Centons de Probe
Balconia, J'en ai vû une traduction
qui est ausli en vers , & à la marge
da laquelle est une partie du Latini
da Leonard Aretin; clle a four titre,

[ocr errors]

9

<

[ocr errors]

Le livre des deux Amans Guisgard JEAN Sigifmunde in-49. pp. 27. Gothique. BOCCACE. Je ne sçai à qui elle doit être attri

à buée. Er Verdier en rapporte une autre anonyme , qui est intitulée : La pireufe a lamentable histoire des vaillant en vertueux Guiscard, ele de la très-belle Dame Gimonde, Prin. ceffe de Salerne. Lyon. Jean Flazolet. 1520. in 16. Celle-ci eft fuivie de la difference d'amour divine en terrestre avec la malheureuse fin d'amour vaine eg legere , avec Lettres Ballades. Annibal Guasco a mis cette nouvelle en vers Italiens, qui ont été imprimés à Venise.

La cinquiéme Nouvelle de la fer conde Journée a été mise en vers Italiens par François Canali, de Vic cence , & fon ouvrage a été imprimé dans cette ville en 1612.

La huitième nouvelle de la dixića me Journée a été aufli traduite ent Latin par Philippe Beroalde l'ancien,

& fa traduction se trouve dans le i Recueil de fes Opuscules. Mathieu

Bandel en a fait une autre , qui a été
imprimée sous ce titre : Titi Roma.-
ni , Egelippique Athenienfis , Amig-

[ocr errors]
[ocr errors]

a

JEAN corum, Historia in Latinum verBoccace. fa, Mediolani. 1509. in. 80. Le nom

Italien de Gisippo, qui est dans Boccace , mal rendu en Latin par Egesippus

a fait croire au Jacobin connu fous le nom d'Antonius Senensis que Bandel avoit traduit Egefippe en Italien. Egefippum ex Latina lingua in vernaculam vertit, dit-il dans la Bibliotheque des Freres Prêcheurs.Faute grossiere, qui cependant a été copiée par Possevin dans son Apparatus Sacer & par Gerard Jean Voffius dans les Historiens Latins. François Habert à donné une traduction Fran, çoise de cette nouvelle de Boccace faite sur le Latin de Beroalde. L'His toire de Titus & Gilippus, traduite de Latin de Philippe Beroalde. Paris 1991. in-89. Avec l'Histoire de Tancrede. Cette traduction étant en vers, eft differente de celle qui a paru dans un livre rapporté par du Verdier & qui est intitulé : Le petit Oeuvre d' Amour, Gaige d'Amitié contenant plusieurs dies amoureux,traduits du Grec on Latin en rime Françoise ; & sur la. fin eft décrite en profe l'Histoire de Tin tus & Gilippus. Paris. Jean Barbedors ge. 1537. in 8°,

[ocr errors]

Il ne

La dixiénie Nouvelle de la mê- JEAN me Journée a été mise en Latin par BOCCACB Petrarque , & sa traduction se trouve dans le Recueil de ses Oeuvres fous ce titre : De obedientia & fide uxoria ; & séparément sous cet autre : Historia de vera parientia , five Historia GriSelidis ex vernacula lingua Latinè à Petrarcha , edita à Francisco Peronneo. Paris. in-4°.

La Fontaine a tiré plusieurs de ses Contes des Nouvelles de Boccace, comme il : soin de le marquer.

faut
pas omettre ce que

Fauchet nous apprend dans son origine de la Poësie Françoise , que Boccace semble avoir pris le sujet de quelques-unes de ses Nouvelles dans nos anciens Poëtes. Ainsi la deuxiéme de la troisiéme Journée , la quatrieme de la septiéme , la huitiéme de la ge: paroissent prises du Roman des sept Sages de Hebers. La dixiéme de la neuviéme Journée semble aufli venir d'ım Fabliau , ou Conte de Rus tebenf.

Le Decameron est de tous les ouvra. ges de Boccace, celui qui est le mieux écrit, & le plus connu, Il feroit à

JEAN souhaiter que ce fameux Aureur ý Boccace, eût menagé la pudeur plus qu'il n'a

fait , & qu'il se fûç abftenu de plufieurs expressions peu refpectueufes par rapport aux choses de la Religion , & sur tout de quelques-uns qui approchent de l'impieté.

Ajoutons ici le titre d'un livre fort rarc , qui a rapport au Decameron. Ragionamento avuto in Lione da Claudio d'Herbere , Gentilhuomo Francese è da Alessandro degli Huberti, Gentilhuomo Fiorentino Sopra alcuni luoghi delle cento novelle del Boccacio. In Lione 1557, in-4°.

20. Delle Opere di M, Giovanni Boccacio, in questa sltima impressione diligenteniente riscontrate con piu exemplari , ed alla sua vera Lezione ridotte i tomi 6. In Firenze ( c'est-à-dire , ài Naples. ) in-89. Les quatre premiers volumes en 1723. & les deux autres en 1724. On ne voit ici qu'une parrie des Oeuvres de Boccace. Les deux premiers volumes contiennent le Philocopo. On trouve dans le troifiéme l'Amorosa Fiumetta, la vie du Dante

& l'Urbano. Le quatrieme fenferme l'Ametobe Laberinto d'As

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »