Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

more , lix Lettres de Boccace, entre JEAN aurres celle à Pina de' Roffi, & fon BOCCACE, Teftament. On a dans les deux derniers commento fopra la Commedia di Dante Alighieri, con le annotationi di Antonio Maria Salvini. Cet ouvrage de Boccace , qui n'explique qu'une partie du Dante

n'avoit pas été cncore donné au public. l'Editeur qui s'eft caché sous le nom de Cilenia Zacclori n'a mis aucune preface , qui instruise du sort & du merite de chaque ouvrage, comme il auroit dû le faire.

21. Dominique Antoine Gandolfi a publié p. 262. de fa Dissertatio historica de ducentis Auguftinianis fcripto-ribus , imprimée à Rome 1704. in-4 une Lettre anecdote de Boccace au : P. Martin de Signa , Hermite de S.. Augustin , dans laquelle il lui rend fort au long raison de l'économie & du sujet de

ses seize Eglogues. V. sa vie par Joseph Beuuli, à la te de sa traduction du livre de Claris: Mulieribus ; par François Sanfovino dans ses éditions du Decameron ; par Louis Dolce à la tête des fiennes ; para Phillippe Villani, devant les éditions

JE A Ndu même Decameron de Rolli. Cetre BOCCAĆE, derniére ne s'accorde pas avec les

precedentes. Crescimbeni Istoria della volgar Poësia. Gaddi , de scriptoribus non Ecclefiafticis. tom. I. p. 92. Poccianti, Catalogus fcriptorum Florenti- norum. Jules Negri , Istoria de' Fiorentini Scriptori. Ce qu'en dit ce dernier n'est qu'un pur fatras de choses triviales. Bayle, Dictionnaire. Papirii Massoni Elogia.

CLAUDE ACHILLINI.

LAVDE Achillini naquit à CHILLINI. Boulogne l'an 1574. de Clear

que Achillini , & de Polixene Buoi. Ce Clearque étoit fils de Jean Philothée Achillini , Poëte Italien, dont le frere Alexandre Achillini a été un grand Philosophe de son temps, & a cultivé aussi la Poësie Italien

ne.

Ainsi notre Auteur étoit petit-neveu d'Alexandre, & non point petitfils, comme Vittorio Rojji, Lorenzo Craslo , & d'autres qui les ont fuivis, le disent. M. de la Monoye , qui

dans

[ocr errors]

dans ses notes sur Baillet met Ghilini

C. A. au nombre de ceux qui se sont trom

CHILLINI. pés sur ce point , fe trompe lui-mê. me en cela ; car cet Auteur donne positivement à Claude la qualité de petit-neveu ( Pronepote ) d'Alexandre.

Il apprit la Grammaire ; & les belles Leãtres d'Ange Pagnoni; & s'appliqua ensuite à la Philosophie sous Frederic Pendafi & Flaminio Papazcor.i, qui l'enseignoient alors à Boxa logne.

Il passa après à l'étude du Droit , qu'il apprit d'Hercule Gualandi , fon parent, d'Annibal Marescotti & de Jerôme Boccadiferri , fameux Professeurs de l'Université de cette ville; & reçut le bonnet de Docteur le 16. Décembre 1994.

Orné de ce titre, il ne crut pas qu'il n'eût plus rien à apprendre ; il voulut encore profiter des instructions de Cefar Cremonin , dont il alla prendre des leçons à Padouë. Ce Sçavant lui trouvant du goût pour la Poësie, l'exhorta à s'y livrer, & à y chercher un amusement qui le dos i aflåt de ses études serieuses. Ce conTome XXXIII.

G

[ocr errors]

C. A seil étoit trop conforine à son incliCHILLINI. nation , pour qu'il le negligeât ; ain

fi malgré les occupations que fes differens emplois lui donnerent depuis, il compota dans ses momens de loisir des piéces de vers,

qui lui Grene de l'honneur , & lui acquirent de la réputation.

De retour à Boulogne , il y ensei. gnu quelque temps le Droit avec un grand concours d'Auditeurs. Il ne quitta cet emploi, que pour aller à Rome, où il demeura long-temps dans le Palais du Cardinal Olivier Seraphin R.Zali. Ce Prélat avoie pour lui une cítime particuliere , & conserva toujours tant d'affection à son égard, que le meilleur moyen d'en obtenir quelque grace,

étoit d'employer l'entremise d'Achillini.

Après la mort de ce Cardinal, arrivée le 10. Mars 1609. Achillini se retira à Boulogne , où il continua d'enseigner la Jurisprudence , jufqu'à ce que dégoûté de cette ville parce qu'on lui avoit refusé une Chaire

vacante il passa à Ferrure où il fut fait premier Professeur.

Il étoit dans ce dernier poste, lorf

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

que le Pape Paul V. déclara Alexan- C. A
dre Lodovifi, Archevêque de Boulo- CHILLINI.
gne , Nonce Apostolique, pour mé-
nager la paix entre Philippes III.
Roi d'Espagne, & Charles Emma-
nuel , Duc de Savoye. Achillini fuc
choisi pour l'accompagner en qualité
d'Auditeur & il fit avec lui ce
Voyage , qui fut heureux. Le Cardi-
nalat fut la recompense dų Nonce
qui succeda bientôt à Paul V. ayant
été élû le 9. Février 1621. fon fuc-
cesseur sous le nom de Gregoire XV.
Achillini

qui étoit retourné à
Boulogne après son voyage,

n'eut

pas plutôt appris la nouvelle de fon élection, qu'il se transporta à Rome où il eut l'honneur de baiser les picds du nouveau Pape. Il esperoit appa

, remment que

les honneurs viendroient bientôt fondre sur lui ; cependant il eut le chagrin de voir mourir Gregoire XV. le 8. Juillet 1623. sans qu'il eût rien fait pour lui.

Heureusement Odoard Farnese Duc de Parme, lui donna la premiése Chaire en Droit de cette ville , & le fit fon Conseiller d'Etat, avec

[ocr errors]

5

« AnteriorContinuar »