Principes de la littérature, Volumen4

Portada
Desaint & Saillant, 1775
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 201 - Tu vois le jour, Cinna; mais ceux dont tu le tiens Furent les ennemis de mon père, et les miens : Au milieu de- leur camp tu reçus la naissance, Et lorsque après leur mort tu vins en ma puissance. Leur haine enracinée, au milieu de ton sein, T'avait mis contre moi...
Página 201 - D'aucun mot, d'aucun cri, n'en interromps le cours; Tiens ta langue captive; et si ce grand silence A ton émotion fait quelque violence, Tu pourras me répondre après tout à loisir : Sur ce point seulement, contente mon désir.
Página 84 - Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement , Et les mots pour le dire arrivent aisément.
Página 203 - L'ambition, l'honneur, l'interêt, l'impofture, Qui font tant de maux parmi nous , Ne fe rencontrent point chez vous. Cependant nous avons la raifon pour partage ^ Et vous ignorez l'ufage. Innocens animaux n'en foyez point jaloux Ce n'eft pas un grand avantage. Cette fiere raifon dont on fait tant de bruit Contre les pafïïons n'eft pas un fûr remede.
Página 305 - Hélas ! si jeune encore, Par quel crime ai-je pu mériter mon malheur? Ma vie à peine a commencé d'éclore : Je tomberai comme une fleur Qui n'a vu qu'une aurore.
Página 27 - Se hift-orique que dans fes parties prifes féparément. Voilà l'exemple donné à tous les artiftes: voilà la route qu'ils doivent fuivre , & c'eft la pratique de tous les grands maîtres fans exception. Quand...
Página 188 - Là se perdent ces noms de maîtres de la terre, D'arbitres de la paix, de foudres de la guerre; Comme ils n'ont plus de sceptre, ils n'ont plus de flatteurs; Et tombent avec eux , d'une chute commune , Tous ceux que leur fortune Faisoit leurs serviteurs.
Página 139 - Ajavoit que les plus belles images , quand elles ne nous apprennent rien , ont une certaine fadeur qui laifle après elle le dégoût ; qu'il faut quelque chofe de folide pour leur donner cette force , cette pointe qui...
Página 55 - Faux , parce qu'elles croient fentir le bon où le mauvais où ils ne font point en effet. Une intelligence eft donc parfaite, quand elle voit fans nuage , & qu'elle diftingu'e fans erreur le vrai d'avec le faux , la probabilité d'avec l'évidence-. De même le Goût eft parfait...
Página 26 - Que fit Zeuxis, quand il voulut peindre une beauté parfaite? Fit-il le portrait de quelque beauté particulière, dont sa peinture fût l'histoire? Il rassembla les traits séparés de plusieurs beautés existantes...

Información bibliográfica