Imágenes de páginas
PDF
EPUB

PRÉ FACE.

C

. E livre est une espece de Palino

die, & de satisfaction que je crois devoir au public, à qui j'ai eu l'imprudence de donner quelques ouvrages, où je me reproche d'avoir inséré plusieurs traits galans, & trop enjoués, que je defavoüë autentiquement. Je le prie de ne les regarder que comme des amusemens frivoles de jeunesse, où le caur a eu moins de part que l'esprit. | C’est perdre son tems , le faire dre aux autres, & deshonorer sa plume; que de prêter fon ministere à des bagatelles quoique ingénieuses, rarement applaudies, quelquefois nuisibles, & toujours au moins inutiles. Stultus labor eft ineptiarum, dit un ancien * poëte, sensé quoique profane : qu'en résulte-' t'il ? peu d'éloges , beaucoup de remords.

le faire per

* Martial.

[ocr errors]

Notre carriere eft si bornée, & l'efpace qui sépare l'enfance où on eft imbécile, & la vieillesse où on tombe dans le délire, est si court, qu'on doit faire un bon usage du peu de tems que l'on a pour se servir utilement de la raifon. Telles sont les deux extrêmités humiliantes qui commencent & finissent la vie de l'homme. Quiconque ne met. point à profit cet intervale lì précieux & fi limité, fait une perte irréparable, passe de la stupidité à la frénélie, de la frénésie à la démence, & arrive à la fin de fes jours, sans avoir été ni fage, ni Tailonable.

Un jeune auteur succombe aiféient à la démangeaison de composer, & faifit fans réflexion les idées agréables qui se présentent. En vain la raison veut modérer fes faillies : la passion est trop vive ; & fi l'une ose parler , l'autre plus impérieuse l'oblige bien-tôt à se taire. Quand avec des yeux moins prévenus on éxamine ces productions, on rougit d'avoir été la dupe d'une imagination déréglée. Je ne parle point de cespieces

obscenes ou impies, enfans monstrueux nés d'un comiñerce impur avec une muse libertine & licencieuse, qui font frémir la pudeur & le bon sens ; mais de celles qui n'étant qu'un galant badinage, en amusant l'esprit , peuvent intéresser le ccur.

On ne peut trop tôt se précautionner contre soi-même sur cette illusion. Il est d'une extrême importance, & c'est un conseil que mon expérience autorise, de ne rien faire dans la jeunesse , dont on puisse se repentir dans un âge plus avancé. Je pense autrement que je ne pensois dans le tenis que je me suis permis de m'exercer sur des matieres profanes : on parlera diversement de cette abjuration, chacun selon son sistême,& ses préjugés bons ou mauvais. Les uns édifiés l'approuveront; ce feront les gens éclairés & sages, qui aiment & connuissent la vérité, seuls juges compétens dont jetime & recherche les suffrages. D'autres peut-être en plaisantant la traiteront de foiblesse , de bizarrerie & de singularité ; ce seront de petits génies eux-mêmes , peu instruits, ou mal intentionnés, dont les fades. critiques & les mauvaises plaisanteries me seront indifférentes. Heureux fi je réüsli Is par

ce livre à réparer le scandale que je crains d'avoir donné autrefois à quelques lecteurs, dont je puis avoir blessé la modeftie délicate par des perisées ou des expressions peu scrupuleufes ; & à rendre par ce contrepoison aux bonnes moeurs pour lesquelles on ne

trop de respect & de ménagement, l'innocence & la pureté que tant d'auteurs ne craignent point d'altérer ou de corrompre.

J'ai crû pouvoir affaifonner ce recüeil où la morale domine , de quelques pieces un peu

moins
graves que

les autres qu'il contient, autant pour l'agrément de la variété, que pour reposer innocemment l'attention du lecteur , qui y eft ailleurs sérieusement occupée.

peut avoir

[ocr errors][merged small][merged small]

Réface

,

page iij

I

21

Domine labia mea aperies ....
Epitre apologétique à M. F....

9 Au même, sur un poste important que

le Roi lui avoit donné,

13 Epitre à M. B.... fameux comédien, ib. Les J'ai vu,

17 Réféxions, A un homme sans religion ,

27 Proverbes ,

28 A un homme de cour qui partoit pour

aller à fa Terre, dans le printems, 31 La Solitude, Idille,

32 Le naufrage au port , Poëme allegorique ,

35 Lettre à un des Auteurs du Journal de

« AnteriorContinuar »